Panier
vide

Billets avec tag 'astrophotographie'

Offre spéciale à saisir dès aujourd’hui : l’ordinateur conçu pour l’astrophotographie EAGLE 3

20.11.2020, Stefan Taube

Avec les ordinateurs compacts de la série EAGLE, PrimaLuceLab offre des solutions élégantes pour les astrophotographes. Les ordinateurs EAGLE centralisent le contrôle de la monture, du moteur de mise au point, des bandes chauffantes et de la caméra. Les données images sont sauvegardées de manière rapide et sécurisée. Avec EAGLE, plus besoin de brancher un ordinateur portable ou PC au télescope. Ainsi, le système astrophotographique reste compact.

PrimaLuceLab Steuerung für die Astrofotografie EAGLE3

Boîtier de contrôle PrimaLuceLab pour l‘astrophotographie EAGLE3

Mais il y a encore mieux : EAGLE dispose de son propre WiFi. Ainsi, toutes les fonctions peuvent être pilotées via EAGLE, sans câble, à partir d’une application smartphone.
EAGLE n’est pas seulement un pilote, il distribue également la tension aux différents consommateurs à partir d’une seule et même source électrique.

Nous vous proposons le système de contrôle EAGLE 3 à un prix spécial. En ce moment, vous pouvez l’acquérir pour seulement 845 euros. Vous économisez ainsi 150 euros par rapport au prix normal ! Saisissez cette offre limitée dans le temps sans plus tarder !

Astrophotographie avec et sans EAGLE

PrimaLuceLab Steuerung für die Astrofotografie EAGLE3 AnwendungVous trouverez plus d’informations sur EAGLE 3 ici dans notre boutique.

Vivez l’astrophotographie avec le Radian Raptor

03.11.2020, Jan Ströher

Sous sa propre marque « Radian », le revendeur de télescopes américain OPT met maintenant sur le marché un triplet apochromatique performant, d’une grande qualité de mise en œuvre et super-transportable, qui a tout de suite suscité un grand enthousiasme auprès des astrophotographes. Le « Radian Raptor » est une « machine à photos » légère et compacte qui, avec un rapport d’ouverture de f/4,5, assurera en particulier de magnifiques prises de vues dans la zone du ciel profond. Avec un poids de 1,8 kg seulement et une construction courte, la lunette peut à ces fins être placée sans problèmes sur des trépieds photo et des montures de voyage comme, par exemple, la SkyWatcher Star Adventurer ou l’iOptron SkyGuider. Elle constitue ainsi un parfait compagnon de voyage qui peut être transporté facilement dans le sac à dos rembourré fourni et qui tient dans tous les bagages à main.

Sur ce triplet apochromatique, OPT a pensé à tout ce qui assure le succès de l’astrophotographie :

Un rapport d’ouverture rapide de f/4,5 permet des temps d’exposition courts et le Radian Raptor est ainsi un appareil grand champ d’une grande puissance lumineuse : l’idéal pour photographier les nébuleuses en émission, les galaxies et les amas d’étoiles.

L’utilisation de verre premium, lié à des surfaces traitées multicouches, permet d’obtenir avec ce triplet apochromatique des images aux couleurs pures, très contrastées et très nettes. Un aplanisseur déjà intégré, corrige l’ensemble du champ de vision, présente des étoiles pointues jusqu’au bord et fait ainsi de l’utilisation de capteurs plein format un plaisir. En outre, l’achat d’un aplanisseur de champ ou d’un réducteur complémentaire n’est pas nécessaire.

La distance focale de 275 mm seulement fait que l’on dispose d’un télescope ultra-compact pour des prises de vues grand champ de grandes étendues : des objets tels que la Nébuleuse du Voile ou également la région de la Nébuleuse d’Orion et de la Nébuleuse de la Tête de Cheval entrent entièrement dans l’image d’un capteur plein format. Ci-dessous, une prise de vue de la Nébuleuse Californie réalisée avec le Radian Raptor de 61 mm :

Un robuste porte-oculaire à crémaillère rotatif de 2,5″, d’une grande capacité de charge, et la démultiplication 1:10, permettent un raccordement stable de votre appareil photo et une mise au point précise. Les colliers hexagonaux comportent différents orifices filetés permettant d’adapter d’autres accessoires, et les guide-câbles intégrés des colliers assurent des utilisations sans « câbles qui s’emmêlent ». En astrophotographie, en particulier, on ajoute la plupart du temps à l’optique à proprement parler d’autres équipements comme, par exemple, un guidescope, des rubans chauffants empêchant la couverture de rosée, des modules de commande ou des déclencheurs à distance. Le Radian Raptor tient compte de toutes les possibilités d’utilisation et il a été conçu par des astrophotographes. Le back-focus de 55 mm conseillé peut être atteint et réglé avec précision par les bagues incluses.

Autre atout, deux queues d’aronde pour le montage sur votre monture sont fournies : une Vixen-Level de 4″ et une Losmandy universelle de 5″, d’une surface plus large en conséquence. Ces deux queues d’aronde comportent également des filetages pour la fixation du Raptor sur une monture photo. Ainsi, l’adaptation sur toutes les montures / queues d’aronde est assurée.

Et, pour compléter le tout, un sac à dos de transport, étanche à l’eau et rembourré, est fourni. Il permet de ranger en sécurité le Radian Raptor, tout en laissant encore la place nécessaire pour une caméra CMOS et d’autres petites pièces.

Vivez un nouveau chapitre de l’astrophotographie et optimisez votre équipement en lui ajoutant le Radian Raptor** !

(**disponible à partir de mi-novembre 2020 dans notre Astroshop !)

NBX – le nouveau filtre anti-pollution bi-bande de IDAS

13.10.2020, Jan Ströher

Avec le filtre nébulaire NBX de la marque japonaise IDAS, un nouveau filtre bi-bande de très grande qualité fait désormais son entrée sur le marché. Il s’avère particulièrement efficace pour les photographies de nébuleuses réalisées avec des optiques rapides, telles que le Celestron RASA. Comme pour les autres filtres nébulaires de IDAS (Astro Hutech), le nouveau NBX se démarque par sa qualité et ses finitions absolument irréprochables.

Le traitement interférentiel et anti-reflet IGAD (Ion-Gun Assist Deposition) utilisée spécialement pour les filtres astronomiques par le fabricant japonais Astro Hutech avait été développé à l’origine pour la communication optique, qui exige une excellente résistance sur le long terme (> 25 ans) en présence de conditions de terrain difficiles.

Filtre nébulaire IDAS NBX 48 mm

Le résultat : des filtres dotés de revêtements résistants et une stabilité spectrale sur le long terme – notamment en présence de températures et d’humidité extrêmes. Cette stabilité joue un rôle majeur dans les bandes passantes à front raide comme H alpha, les filtres LPS et autres filtres à bande passante étroite. Les filtres dotés d’un revêtement IGAD suppriment presque intégralement les décalages de bande passante de +/- 3 ou 4 nm typiques sur les filtres standard.

Le NBX est un filtre bi-bande, spécialement conçu pour les raies OIII et H alpha. Les courbes de transmission du NBX dans les zones H alpha et OIII sont particulièrement bien mises en évidence sur les graphiques suivants :

Courbes de transmission dans H alpha

Courbes de transmission dans OIII

 

On peut constater que le NBX de IDAS déploie sa pleine efficacité lorsqu‘il est utilisé avec des systèmes optiques et des astrographes très rapides, tels qu‘un Celestron RASA, des réflecteurs Newton particulièrement lumineux de rapports d‘ouverture entre f/2 et f/4, ainsi que des instruments spéciaux, tels que l‘Officina Stellare Riccardi-Honders 200/600.

La nébuleuse « Pac-Man » NGC 281 dans la constellation de Cassiopée

Le contraste des nébuleuses d’émission, qui se composent principalement de combinaisons d’oxygène (OIII) ou d’hydrogène (H alpha) est ainsi largement augmenté. En outre, il n’est pas nécessaire de prévoir des temps d’exposition plus longs, notamment grâce à l’utilisation des optiques astrophotographiques à très forte intensité lumineuse mentionnées ci-dessus, mais également grâce à l’effet de contraste spécial du filtre NBX. Le filtre est idéal pour les caméras CMOS monochromes et tous les types de capteurs couleur one-shot. Un filtre IR bloquant est donc superflu. Le NBX est également parfocal avec d’autres filtres anti-pollution IDAS LPS.

CEM70 avec iGuider – la dernière innovation d‘iOptron

24.09.2020, Jan Ströher

L’entreprise américaine iOptron, qui avait déjà acquis une excellente réputation ces dernières années grâce à ses montures innovantes, performantes et stables, a mis sur le marché la CEM70 en avril de cette année, qui n’est autre que la digne héritière du modèle CEM60.

La nouvelle CEM70 a la même conception caractéristique des CEM éprouvées. « CEM » est l’acronyme de Center-Balanced Equatorial Mount. Ce design a l’avantage d’offrir un excellent rapport entre capacité de charge et poids réel de la monture. Dans le cas de la CEM70, ce rapport est de 2,3. La monture est donc en mesure de porter plus du double de son propre poids ! La CEM70 s’utilise ainsi en déplacement, mais elle peut également être installée dans un observatoire.

Les moteurs pas à pas et les entraînements par courroies crantées offrent une précision d’approche élevée en mode GoTo, mais surtout, une précision de suivi exceptionnelle avec une erreur périodique de moins de +/- 3,5 secondes d’angle ! Sans oublier l’agréable fonctionnement stable et silencieux, caractéristique des montures iOptron.

Tout comme la CEM25P ou la CEM60, le nouveau modèle a été spécialement conçu pour l’astrophotographie. La version avec autoguidage intégré (« iGuider ») vient couronner le tout ! En outre, les deux modèles de la CEM70 disposent d’une interface ST4, d’un GPS intégré, d’une mallette de transport résistante, de moteurs pas à pas silencieux, de la commande manuelle éprouvée Go2Nova, ainsi que de la platine double format, Vixen et Losmandy.

Avec un chargement maximal de 31 kg, la CEM70 peut accueillir tout un éventail de télescopes ainsi que l’équipement correspondant pour la photographie. Somme toute, la nouvelle monture CEM70 constitue un dispositif très mobile, doté d’un design bien pensé, de fonctions utiles et d’applications supplémentaires, capable de porter des instruments de plus grande masse en toute sécurité, de manière silencieuse et précise. Elle assurera toujours vos arrières en astrophotographie ! Retrouvez ces deux modèles dans notre Astroshop en cliquant sur ce lien.

MiniTrack doté d’une table équatoriale : pour prendre des photos encore plus simplement.

30.04.2020, Marcus Schenk

Vous vous félicitez des magnifiques photos du ciel étoilé que MiniTrack vous concocte depuis des mois ? Ou nourrissez-vous en secret l’envie de réaliser vous-même ces clichés ?

Aujourd’hui, nous aimerions vous présenter une combinaison de choc qui optimise encore davantage l’ensemble du processus.

MiniTrack mit Polhöhenwiege

Exemple de montage pour des photos encore plus professionnelles : la MiniTrack d’Omegon avec appareil photo et viseur polaire monté sur la nouvelle table équatoriale.

 

Imaginez-vous cette scène : il fait sombre, vous distinguez à peine votre MiniTrack et vous devez vous mettre à genou devant votre trépied pour l’orienter. C’est ce qu’on pourrait appeler… un véritable jeu de patience. Car il s’agit d’aligner la rotule sur le pôle céleste. Un vrai casse-tête ! On parie que même à moins 5 degrés, vous allez finir par transpirer ?

N’y aurait-il pas un moyen de se faciliter la tâche ? Qui soit plus sûr ? Comme sur une monture de grande taille par exemple ?

Une idée brillante, désormais réalisable avec la MiniTrack.

Que vous ayez une MiniTrack LX2, un LX3 ou le modèle pour le Nord et le Sud : combinée avec la table équatoriale d’Omegon, le réglage sur le pôle Nord céleste gagne encore en précision. Grâce aux vis servant à régler l’azimut et la latitude, vous pouvez ajuster l’angle requis précisément au degré près. Ainsi, vous utilisez votre MiniTrack aussi intuitivement que n’importe quelle grande monture. La précision accrue du réglage réduit le nombre d’erreurs de capture. Il s’agit d’une évolution ingénieuse que beaucoup attendaient.

Comment monter votre MiniTrack?

Rien de plus simple : la table équatoriale peut être vissée sur votre trépied au moyen d’un filetage 3/8“. Un niveau à bulle intégré vous indique si votre trépied est bien horizontal. Votre MiniTrack peut être facilement fixée sur un rail à queue-d’aronde au standard Vixen-Style. Ainsi, vous pouvez monter puis ranger votre monture en quelques secondes, comme vous en avez l’habitude.
Vous ne disposez pas de la MiniTrack, mais du modèle d’un autre fabricant ? Rien ne vous empêche d’installer une mini-monture de voyage sur la table équatoriale.

Vous rêvez de réaliser vous aussi des captures encore plus précises et plus belles à l’aide de votre MiniTrack ? Alors jetez un coup d’œil à la table équatoriale d’Omegon.

Livrable dès maintenant : le nouvel Autoguider MGEN de Lacerta !

19.03.2020, Stefan Taube

Un système d’autoguidage est un accessoire très important pour créer des photographies célestes avec de longues durées d’exposition. Le système d’autoguidage est un appareil de contrôle de suivi assurant que la monture guide toujours le télescope d’une façon aussi précise que possible sur l’objet céleste souhaité. À ces fins, le système d’autoguidage prend la photo d’une étoile lumineuse, par l’intermédiaire d’une caméra séparée. À partir du mouvement de l’étoile, l’autoguider calcule les impulsions de commande pour la monture.

Lacerta Stand Alone Autoguider MGEN Version 3

Autoguider MGEN Stand Alone, version 3, de Lacerta

Pour ce genre de contrôle de suivi, vous pouvez utiliser une caméra planétaire simple, un ordinateur portable et un logiciel libre téléchargé sur Internet. Mais l’autoguider MGEN de Lacerta a également donné de très bons résultats. Le grand avantage du MGEN réside dans le fait que vous n’avez pas besoin d’un ordinateur portable ou d’un PC ; c’est par conséquent et d’ailleurs de là également que l’appareil tire son nom : « Stand Alone Autoguider » (« autoguider autonome »). Une telle solution Stand Alone (autonome) constitue, en particulier pour l’astrophotographie avec des appareils photo reflex mono-objectif, une grande simplification, car vous n’avez pas non plus besoin d’un ordinateur portable pour ce type d’appareil.

Le MGEN est par ailleurs livré avec une caméra adaptée et il contient déjà tous les logiciels nécessaires : un autoguidage créant moins de soucis encore n’est pas possible ! Un autre grand avantage réside dans le fait que le MGEN n’utilise pas une seule étoile, pour le contrôle de suivi, mais plusieurs. Ceci augmente considérablement la précision ! Le graphique ci-dessous provient d’un test réalisé par le fabricant et souligne la grande précession du Multistar Guiding :

Durch das Multistar Guiding ist die Nachführkontrolle unabhängig vom Seeing.

Le Multistar Guiding rend le contrôle de suivi indépendant du seeing.

Mais la nouvelle version MGEN-3 offre beaucoup d’autres améliorations encore :

  • Le matériel (hardware), sensiblement meilleur, permet le nouveau AI-Multistar-Guiding autodidactique.
  • Le grand écran couleur rend l’utilisation plus agréable.
  • Avec la nouvelle fonction de démarrage rapide, un simple appui sur un bouton suffit pour lancer le guidage !
  • Alignement des pôles par la méthode numérique de Scheiner.
  • Alimentation électrique par USB (5 V), 1,2 watt seulement.

Il ne s’agit toutefois là que de quelques-uns des nombreux avantages. Vous trouverez tous les avantages sur la page Lacerta Stand Alone Autoguider MGEN Version 3.

La monture photo SkyGuider Pro d’iOptron est maintenant disponible avec viseur polaire électronique

17.01.2020, Stefan Taube

La SkyGuider Pro est une monture très légère qui permet le suivi avec une caméra à objectifs interchangeables ou un petit télescope. Cette façon de procéder permet des temps d’exposition plus longs et vous réussissez ainsi de fascinantes photos grand angle du ciel nocturne.

iOptron Montierung SkyGuider Pro iPolar Set

Monture SkyGuider Pro iPolar Set d’iOptron

La SkyGuider Pro vous est maintenant proposée également en kit avec le viseur polaire électronique iPolar intégré à la monture. Cet accessoire vous permet d’orienter votre monture au nord commodément et d’une façon très précise.

Le viseur électronique comporte une caméra intégrée. Celle-ci présente, sur le portable, la position du pôle nord céleste et l’endroit vers lequel l’axe polaire de la monture est dirigé. Il vous suffit de faire coïncider les deux points en tournant les vis de réglage de l’axe azimutal et de l’axe parallactique de la monture !

SkyGuider Pro mit iPolar

SkyGuider Pro avec iPolar

La position du pôle nord céleste s’écarte un peu de l’emplacement de l’étoile polaire. Le système électronique calcule la position précise à partir de la date et de l’heure. Grâce à la sensibilité de la caméra et au grand champ de vision, vous réussissez cet alignement polaire même avec une monture sommairement installée. Ceci fonctionne également sur l’hémisphère céleste sud et prend même en compte la réfraction atmosphérique aux basses latitudes !

Si vous ne souhaitez pas l’iPolar, vous pouvez bien sûr également acquérir ici la SkyGuider Pro comme par le passé, sans le viseur polaire électronique.

Livrable dès maintenant : le télescope intelligent STELLINA de Vaonis !

08.11.2019, Elias Erdnüß

Le STELLINA de Vaonis : l’alliance d’une commande innovante, d’un design de grande qualité et d’une haute technologie

Observer le ciel étoilé à travers un télescope est une aventure comparable à aucune autre. Mais nombreuses sont les cibles dont l’observation apporte désenchantement, voire déception : les galaxies et les nébuleuses à faible intensité lumineuse n’apparaissent souvent à l’observateur que sous la forme de vagues taches de lumière sans contours.

La plupart du temps, seule l’astrophotographie permet d’obtenir de magnifiques détails et couleurs. Étant donné que la lumière capturée par le télescope est collectée et additionnée sur de longues périodes, il peut en résulter d’incroyables images de ces objets du ciel profond à faible intensité lumineuse, des images à couper le souffle.

L’astrophotographie est toutefois un loisir qui nécessite un apprentissage assez long. Pour un débutant, de nombreux mois peuvent s’écouler avant qu’il n’obtienne sa première belle image. Mais, même après avoir dépassé le stade des premiers pas en astrophotographie, il faut passer de nombreuses heures à traiter les prises de vues avant de pouvoir reconnaître la nébuleuse ou la galaxie dans toute sa beauté.

Le  télescope intelligent STELLINA entièrement automatique de Vaonis, start-up française, promet d’ajouter aux avantages de l’astrophotographie celui d’une expérience directe de l’observation en live. Tout se passe d’une façon aussi conviviale que possible car le télescope comporte non pas un oculaire mais une caméra intégrée. Ainsi, les images sont collectées et comptabilisées de façon ininterrompue. Et l’on peut, avec un smartphone ou une tablette, observer en direct la façon dont les détails de la cible observée, de plus en plus nombreux, deviennent visibles en l’espace de quelques minutes.

La commande et le fonctionnement du télescope sont révolutionnaires dans leur simplicité. Il suffit d’appuyer sur un bouton pour que le STELLINA s’oriente de façon entièrement automatique à l’appui d’étoiles visibles. Par l’intermédiaire d’un smartphone ou d’une tablette, on sélectionne alors la cible que l’on souhaite observer. Le télescope se rapproche alors du bon endroit du ciel, c’est aussi simple que cela.

M83, la Galaxie du Moulinet austral – Le STELLINA rend nettement visibles détails et couleurs dans les bras spiraux.

Nous aussi, chez Astroshop, étions bien sûr curieux de voir si le STELLINA tenait vraiment ses promesses. Nous avons eu la chance de pouvoir tester ce télescope. Nous n’avions en fait encore jamais vu un télescope GoTo pouvant être commandé d’une façon aussi intuitive et aussi peu compliquée, sans connaissances préalables. Au bout de très peu de temps déjà, les images obtenues révèlent des détails incroyablement plus nombreux que ceux auxquels nous sommes habitués avec un télescope traditionnel. Certes, la qualité des images n’est pas tout à fait la même que celle des astrophotos de professionnels (un processus automatique ne peut pas encore, ici, remplacer l’expert), mais les prises de vues sont visibles presque immédiatement et non plus au bout de longues heures de traitement. Le STELLINA est ainsi le télescope idéal, en particulier pour une observation collective, avec des amis et relations.

Jusqu’à maintenant, ce télescope ne pouvait être obtenu que sur pré-commande. Mais, désormais, le STELLINA de Vaonis est en stock et disponible directement. Un cadeau de Noël haut de gamme idéal !

Test de la MiniTrack LX2 NS par Florian Legrand

19.07.2019, Marcus Schenk

La monture Minitrack LX2 NS est déjà très appréciée des astrophotographes et il y a de quoi ! Il s´agit de la première monture compacte 100% mécanique. Son petit gabarit n´est pas son seul atout, la Minitrack LX2 NS vous permettra également de prendre des photos depuis les hémisphères Nord et Sud, pas de soucis donc pour vos vacances au Chili. Grâce à la Minitrack LX2 NS et à son système de guidage très précis, même les débutants en astrophotographie pourront réaliser de superbes photos.

Mini Track LX2

Si vous vous êtes toujours intéressés par l´astrophotographie mais que vous n´avez pas encore franchi le pas, il est encore temps de commencer. Que vous soyez expert ou débutant, nous avons justement un article qui répondra à toutes vos interrogations sur la Minitrack LX2 NS.

C´est Florian Legrand qui nous a fait le plaisir de partager un article sur son blog avec un test approfondi de la monture et de ses caractéristiques. Le test est très bien détaillé et pourra même vous servir de guide.

Il vous donnera notamment des informations pratiques concernant :

  • L´installation
  • L´alignement
  • L´utilisation du ressort/positionnement
  • Les accessoires conseillés

Cerise sur le gâteau, vous pourrez aussi voir les magnifiques photos prises grâce à la Minitrack LX2 NS.

Nous vous souhaitons une agréable lecture !

ASIAIR – l’astrophotographie n’a jamais était aussi simple !

17.12.2018, Elias Erdnüß

La marque ZWO est avant tout connue par les amateurs d’astronomie, pour ses astro-caméras CMOS puissantes et conviviale.

L’ unité de commande ASIAIR de ZWO va chambouler la scène de l’astrophotographie ! Il s’agit ici d’un ordinateur compact (Raspberry Pi), qui est monté sur le télescope. L’appareil s’occupe de tout ce qu’on peut attendre d’un système télescopique automatisé du 21ème siècle !

Monture, caméra, roue à filtres et autoguidage sont raccordés au système ASIAIR. Via une application pour Android ou iOS, vous contrôlez tout depuis votre smartphone ou tablette par WLAN. Pour l’autoguidage et pour l’utilisation de caméras refroidies, vous n’avez ainsi plus besoin d’emmener un ordinateur portable. Des fonctions avancées comme « Plate Solving » par un simple bouton sont également couvertes par ce système.

ASIASI communique avec la monture du télescope via une interface universelle (Instrument-Neutral-Distributed-Interface (INDI)) ce qui la rend compatible avec la majorité des montures GoTo disponibles. Le seul hic : l’appareil est uniquement compatible avec les caméras, autoguidage et roue à filtres ZWO.

La même idée pour automatiser l’astrophotographie est suivie par d’autres fabricants comme PrimaLuceLab avec l’EAGLE 2. Ce dernier brille certes par une plus grande puissance et des fonctions plus approfondies, mais le système convivial ASIAIR est nettement moins cher.

Nous proposons l'expedition mondiale
Monnaie
Service
Conseil
Contact
Universe2Go