Panier
vide

Archives d'auteurs


Jan Ströher

Jan Ströher

Billets écrits par Jan Ströher

Les modèles Meade LX90 à prix canon !

16.08.2022, Jan Ströher

Dans le cadre d’une offre promo, Meade propose désormais les célèbres télescopes Schmidt-Cassegrain de la série LX90 à un prix spécial. Ces offres sont valables pour toutes les commandes passées entre le 15 août et le 15 septembre 2022. Entre autres, on trouve par exemple le modèle courant 8″ ACF-SC 203/2000 UHTC LX90 GoTo OTA (sans trépied) au prix réduit de 2 499 € au lieu de 2 790 € jusqu’à présent. Des économies de 291 € !

Le prix du 10″ ACF-SC 254/2500 UHTC LX90 GoTo OTA (sans trépied) a, lui aussi, été réduit de 400 € ; ce superbe instrument est désormais disponible pour 3 799 €. Le plus grand télescope de cette série, l’ACF-SC 305/3048 UHTC LX90 GoTo OTA (sans trépied), est disponible pendant la période de promo pour 3 990 € au lieu des 4 420 € habituels !

Les télescopes de la série LX90 sont idéaux pour des débuts sérieux dans l’astronomie amateur ou pour évoluer en venant d’un système de télescope plus simple. Les optiques compactes Schmidt-Cassegrain de Meade sont solidement installées sur la robuste monture à fourche en aluminium. Il s’agit des mêmes optiques ACF de haute qualité ayant fait l’objet d’un traitement UHTC, que celles utilisées dans les systèmes plus grands de Meade.

Les télescopes LX90, simples et très faciles à transporter, sont non seulement appréciés par les débutants, mais également garants de nombreuses années de plaisir consacrées au passe-temps passionnant qu’est l’astronomie. Ce télescope, de conception Schmidt-Cassegrain répond à tous vos souhaits : les télescopes SC conviennent à toutes les applications. Peu importe que vous vouliez observer des planètes, des nébuleuses ou des galaxies lointaines, que ce soit en visuel ou en astrophoto : tout est possible avec un télescope SC ! L’optique compacte exerce un faible couple sur la monture et est idéale pour le transport. La mise au point est interne et se règle si facilement que même la présence d’accessoires astrophotographiques ne pose pas le moindre problème.

Télescope Meade ACF-SC 203/2000 UHTC LX90 GoTo

La monture motorisée LX90 comporte un entraînement largement dimensionné avec une roue creuse de 125 millimètres de diamètre. En combinaison avec les servomoteurs, cette solution garantit un suivi parfaitement stable et précis des objets célestes ciblés. Grâce à la commande par ordinateur (« GoTo »), trouver ces objets célestes devient un « jeu d’enfant ». La raquette AudioStar, avec plus de 30 000 objets, y compris les principaux catalogues (Messier, NGC, etc.) et bien sûr les planètes de notre système solaire, y contribue indéniablement. Grâce au GPS intégré, la commande par ordinateur sait à tout moment où se trouve le télescope ; cet accessoire lui permet également de connaître la date et l’heure.

Télescope Meade ACF-SC 254/2500 UHTC LX90 GoTo

Advanced Coma-free Optics (ACF) : la conception des optiques ACF de Meade diminue les aberrations typiques des optiques à miroirs. Grâce à l’ACF, les étoiles sont ponctuelles même au bord du champ de vision, elles ne montrent aucune distorsion allongée rappelant les comètes. Le champ de vision est plus plat que celui des télescopes Schmidt-Cassegrain classiques. C’est surtout dans l’astrophotographie que l’optique ACF montre ses points forts. Ultra-High Transmission Coatings (UHTC) : ce traitement multicouche spécial, de la lame de Schmidt, offre une transmission de la lumière jusqu’à 15% supérieure. Le résultat : des amas d’étoiles plus lumineux, des détails plus fins dans les nébuleuses et plus de détails à la surface des planètes !

Procurez-vous dès maintenant votre télescope Meade ACF SC de la série LX90 à un prix spécial et faites de belles économies !

L’offre promo est valable jusqu’au 15 septembre 2022 ou jusqu’à épuisement des stocks et ne s’applique qu’aux modèles mentionnés ici !

Offre d’été sur les télescopes solaires Coronado PST

15.08.2022, Jan Ströher

Dans le cadre d’une action estivale, nous vous proposons deux modèles de télescopes solaires Coronado à prix réduit et ce jusqu’au 15 septembre. Les modèles Coronado PST rendent possible une parfaite observation du Soleil à un prix très abordable. Par le passé, les télescopes H-alpha possédant une bande passante inférieure à 1 ångström étaient, dans le domaine amateur, d’un prix quasi-inabordable. Mais avec le PST, il existe maintenant un tel système, à moindre coût ; ajoutez à cela une excellente stabilité thermique et le fait qu’il se passe de rapports d’ouverture lents. Le PST permet d’observer les protubérances, les filaments, les taches solaires et bien d’autres détails de la surface du Soleil.

Le Coronado PST ST 40/400

Le télescope solaire Coronado PST ST 40/400 avec une bande passante de < 0,5 ångström est maintenant disponible au prix promo de 1 890 € au lieu de 2 090 € jusqu’à présent !

Dans le cadre de notre offre d’été, le télescope solaire Coronado PST 40/400 avec une bande passante de < 1 ångström ne coûte que 1 090 € au lieu de 1 290 € !

Le soleil – photographié avec le Coronado PST 40/400

Cette offre de remise est valable du 15.08. au 15.09.2022, uniquement sur les articles sélectionnés 10314 et 10316 et ce dans la limite des stocks disponibles !

HEM27 – les nouvelles montures iOptron font appel à une technologie de pointe !

03.06.2022, Jan Ströher

Les montures hybrides « Harmonic Drive » constituent une nouvelle tendance et ce n’est pas sans raison : elles sont compactes, légères, utilisables sur des trépieds photo, mais n’en possèdent pas moins une capacité de charge élevée, nettement supérieure aux montures photo « plus simples ». De plus, elles ont toutes les fonctionnalités techniques d’une grande monture équatoriale. Leur design spécifique et le concept mécanique auquel elles font appel, les dispensent de contrepoids, un avantage supplémentaire pour le transport. D’où la raison de l’utilisation du terme « hybride » : elles présentent les avantages d’une monture photo, tels que montage rapide, transport facile, compacité remarquable et suivi de précision du ciel. À tout cela viennent s’ajouter les avantages des grandes montures équatoriales, tels que la fonction GoTo, la raquette avec catalogue des objets, la correction de l’erreur périodique (PEC), différents modes de suivi ainsi qu’un important rapport capacité de charge/poids propre, et tout cela sans barre de contrepoids avec son contrepoids. La mécanique de ces montures permet, on le voit, un équilibre idéal du tube.

HEM27 sur trépied photo

iOptron suit cette tendance et, avec la nouvelle série HEM27, la dote d’ innovations supplémentaires. La série se compose de trois variantes : une HEM27 « classique », une avec iPolar et une version EC.

iOptron donne ainsi, à ces montures hybrides, une polyvalence capable de satisfaire à toutes les exigences. Toutes les HEM27 ont un poids propre faible, 4 kg à peine, mais une capacité de charge allant jusqu’à 13,5 kg ! Cela permet d’utiliser des télescopes que l’on ne trouve normalement que sur des montures de moyenne catégorie. Il est donc parfaitement possible d’utiliser une optique de 5 à 6 kg et de disposer encore de suffisamment de marge pour des accessoires d’astrophotographie. Ainsi, la HEM27 permet de faire le choix parmi un nombre bien plus important de télescopes que ne le permettraient des montures photo ordinaires, qui ont elles, en règle générale, une limite de charge de 3 à 5 kg.

Sac de transport fourni avec la série HEM

iOptron a équipé cette série du fameux logiciel Go2Nova® et d’une base de données de 212 000 objets, à l’image de ce que connaissent les grandes montures iOptron des modèles CEM et GEM. Le passage des câbles en interne offre sécurité et évite les enchevêtrements ; une queue d’aronde double permet d’utiliser les standards tant Vixen/GP que Losmandy. Un port d’autoguidage ST-4 est également disponible, ainsi qu’un WLAN intégré, un niveau à bulle et un « système d’arrêt d’urgence » qui arrête la monture en cas d’interruption impromptue de l’alimentation électrique. Grâce à la « mémoire de lieu » (Location Memory), il n’est plus nécessaire de réorienter la monture et de la programmer en fonction de l’endroit où elle se trouve. Typique pour iOptron : toutes les HEM27, elles aussi font appel, pour leur fonctionnement, à des moteurs pas à pas extrêmement silencieux et à la régularité parfaite.

La  série HEM sera disponible dans le courant de l’été. Vous trouverez les premières informations à ce sujet ici dans l’Astroshop !

Tecnosky OWL – Magnifiques apochromates avec vision nette

31.01.2022, Jan Ströher

L’année dernière, l’entreprise italienne Tecnosky a commencé à sortir sous sa propre marque de nouveaux triplets apochromatiques appelés « OWL ». Le premier modèle de la série fut l’OWL 80/480 Apo, présenté au public au printemps 2021. Peu de temps après, l’OWL 90/560 et, à l’automne, un OWL 130/900 SLD, firent leur apparition sur le marché. La série sera prochainement complétée par des modèles d’une ouverture de 70 mm et 125 mm. Tous les télescopes OWL sont basés sur un triplet utilisant le verre fluorite FPL53. Seul l’OWL d’une ouverture de 125 mm, qui fera bientôt son apparition, sera un doublet ED.

Le triplet OWL 90/560

Ces facteurs, en liaison avec un traitement FMC (« Fully Multi-Coated » – « Lentilles entièrement traitées multicouches »), des bords de lentilles noircis et des baffles dans le tube, assurent des rapports de mesure de 0,95 Strehl et plus ! Un certificat optique interférométrique est joint à chaque télescope OWL. Chaque exemplaire est par conséquent soumis à un contrôle de qualité précis avant sa livraison.

Rapport de mesure optique (certificat) des instruments OWL

Ces apochromats compacts sont de formidables instruments pour les applications astrophotographiques et ils offrent également, d’un point de vue purement visuel, des images aux couleurs pures de toute première qualité, avec tout le plaisir qui en résulte. De plus, Tecnosky propose pour chaque modèle des réducteurs de focale et aplanisseurs de champ adaptés et calculés sur l’optique. Les OWL, avec leurs rapports d’ouverture de f/6 – f/7, peuvent ainsi être une fois encore optimisés pour la photographie.

D’un point de vue purement extérieur, ces « hiboux » font également de l’effet : tous sont réalisés dans des matériaux de grande qualité, ils sont traités multicouches, leur mise en œuvre est raffinée et, dans leurs couleurs blanc-noir-rouge, ils sont également les garants d’un plaisir des yeux optiquement adapté.

OWL 80/480 avec verre fluorite FPL53

Tous les modèles OWL sont fournis avec une queue d’aronde adaptée, des colliers, une embase porte-chercheur Vixen, une poignée de transport et un pare-buée rétractable. Outre le porte-oculaire rotatif, avec démultiplicateur 1:10 et mécanisme de verrouillage, et outre une robuste valise de transport, il s’agit là des principales caractéristiques d’équipement de ces apos. En résumé, vous obtenez des télescopes haut de gamme dotés de nombreuses fonctionnalités de qualité, à un prix abordable pour cette catégorie de tailles. Les modèles OWL 70 et 125 seront disponibles dans notre boutique au printemps 2022.  

Découvrez la série OWL de Tecnosky et ayez une vision très nette du ciel nocturne, le tout dans un élégant design !

La nouvelle RedCat 71 de William Optics

09.12.2021, Jan Ströher

La famille RedCat s’étoffe : une grande-sœur toute récente de la RedCat 51 éprouvée et très populaire de William Optics vient la rejoindre – la RedCat 71. Design Petzval identique, associé, cela va de soi, à l’optique de haute qualité requise, cette dernière à base de verre Fluoride FPL53 et FPL51. Avec une ouverture de 71 mm la nouvelle grande sœur est cependant déjà bien plus performante que la RedCat 51. Il en résulte un champ de vision corrigé, aux couleurs pures, de plus de 45 millimètres de diamètre, – idéal donc aussi pour les appareils photo plein format ! Le rapport d’ouverture rapide de f/4,9 permet des temps d’exposition courts. En dépit de sa construction compacte et de sa longueur de 335 mm seulement, la RedCat 71 pèse près de 3 kg, soit nettement plus que sa petite sœur.

Ici encore, la mise au point s’effectue de manière hélicoïdale, c’est-à-dire par rotation de la bague bien en main du tube.

La livraison inclut un sac de transport protecteur ainsi qu’un masque de bahtinov spécialement conçu pour la RedCat. Ce masque facilite la mise au point et s’intègre parfaitement dans l’embout d’objectif.

Ainsi, la RedCat 71 est parfaite pour l’astrophotographie du ciel profond ; non seulement elle peut se targuer de performances optiques impressionnantes, mais, une nouvelle fois, se pare aussi du magnifique design archi-connu de William Optics.

La nouvelle RedCat 71

 

En raison de son poids, la RedCat 71 nécessite une monture ayant une capacité de charge de 7 kg minimum, pour une utilisation astrophotographique judicieuse.

Les nouvelles montures iOptron CEM26 ou GEM28, par exemple, conviennent parfaitement.

Parions que vous aussi, vous deviendrez bientôt un fan de la série « Cat ».

Découvrez la nouvelle RedCat 71 et la série « Cat » de William Optics !

Découvrez les collimateurs laser de Farpoint

04.11.2021, Jan Ströher

Tout comme une voiture requiert un entretien régulier pour donner le meilleur d’elle-même, un télescope newton doit, si l’on veut obtenir des performances optiques et une qualité d’image parfaites, être réglé avec précision de temps en temps. Pour ce faire, on ajuste les miroirs de sorte que les faisceaux de lumière incidente renvoyés par le miroir principal, convergent au point central du miroir secondaire, qui les dirigent ensuite vers le porte-oculaire. Le processus de réglage avec grande précision est, en astronomie, appelé « collimation ». Pour une collimation parfaite, le miroir secondaire doit être positionné correctement en fonction du porte-oculaire – tant dans l’axe longitudinal qu’en rotation. De plus, le miroir secondaire doit être réglé avec précision sur le centre du miroir primaire. Pour finir ce processus, le miroir primaire, doit encore être parfaitement réglé sur l’axe défini par le porte-oculaire et le miroir secondaire.

Il existe, pour faciliter ce processus, différents instruments permettant, au niveau du télescope, d’effectuer la collimation la plus précise possible. Les lasers de collimation, en particulier, sont très appréciés, car vous pouvez, à l’aide du faisceau laser, simuler exactement l’incidence de la lumière dans le tube du télescope et aligner parfaitement les deux miroirs l’un par rapport à l’autre, de sorte que le faisceau laser soit dirigé exactement au centre du porte-oculaire. La couleur rouge du faisceau laser a un rendu optique bien visible et permet, même aux débutants, de réaliser rapidement une collimation, et ce de façon relativement simple et pratique.

Kit de collimation de Farpoint

Il existe, parmi les lasers de collimation, bien évidemment aussi, des appareils haut de gamme, tels ceux du fabricant américain Farpoint. La société produit et vend plusieurs kits de collimation, comportant chacun des lasers de collimation de 1,25″ et de 2″, de longueur d’onde de 635 nm ou 650 nm ; le kit inclut aussi un étui robuste rembourré, dans lequel les dispositifs de collimation peuvent être stockés ou transportés tout en étant parfaitement protégés contre la poussière, l’humidité et autres influences extérieures.

Dans notre boutique, vous trouverez les différents lasers high-tech de Farpoint pour vos besoins individuels. Jetez-y un coup d’œil et amenez à leur perfection les performances de votre télescope newton !

Vivez l’astrophotographie avec le Radian Raptor

03.11.2020, Jan Ströher

Sous sa propre marque « Radian », le revendeur de télescopes américain OPT met maintenant sur le marché un triplet apochromatique performant, d’une grande qualité de mise en œuvre et super-transportable, qui a tout de suite suscité un grand enthousiasme auprès des astrophotographes. Le « Radian Raptor » est une « machine à photos » légère et compacte qui, avec un rapport d’ouverture de f/4,5, assurera en particulier de magnifiques prises de vues dans la zone du ciel profond. Avec un poids de 1,8 kg seulement et une construction courte, la lunette peut à ces fins être placée sans problèmes sur des trépieds photo et des montures de voyage comme, par exemple, la SkyWatcher Star Adventurer ou l’iOptron SkyGuider. Elle constitue ainsi un parfait compagnon de voyage qui peut être transporté facilement dans le sac à dos rembourré fourni et qui tient dans tous les bagages à main.

Sur ce triplet apochromatique, OPT a pensé à tout ce qui assure le succès de l’astrophotographie :

Un rapport d’ouverture rapide de f/4,5 permet des temps d’exposition courts et le Radian Raptor est ainsi un appareil grand champ d’une grande puissance lumineuse : l’idéal pour photographier les nébuleuses en émission, les galaxies et les amas d’étoiles.

L’utilisation de verre premium, lié à des surfaces traitées multicouches, permet d’obtenir avec ce triplet apochromatique des images aux couleurs pures, très contrastées et très nettes. Un aplanisseur déjà intégré, corrige l’ensemble du champ de vision, présente des étoiles pointues jusqu’au bord et fait ainsi de l’utilisation de capteurs plein format un plaisir. En outre, l’achat d’un aplanisseur de champ ou d’un réducteur complémentaire n’est pas nécessaire.

La distance focale de 275 mm seulement fait que l’on dispose d’un télescope ultra-compact pour des prises de vues grand champ de grandes étendues : des objets tels que la Nébuleuse du Voile ou également la région de la Nébuleuse d’Orion et de la Nébuleuse de la Tête de Cheval entrent entièrement dans l’image d’un capteur plein format. Ci-dessous, une prise de vue de la Nébuleuse Californie réalisée avec le Radian Raptor de 61 mm :

Un robuste porte-oculaire à crémaillère rotatif de 2,5″, d’une grande capacité de charge, et la démultiplication 1:10, permettent un raccordement stable de votre appareil photo et une mise au point précise. Les colliers hexagonaux comportent différents orifices filetés permettant d’adapter d’autres accessoires, et les guide-câbles intégrés des colliers assurent des utilisations sans « câbles qui s’emmêlent ». En astrophotographie, en particulier, on ajoute la plupart du temps à l’optique à proprement parler d’autres équipements comme, par exemple, un guidescope, des rubans chauffants empêchant la couverture de rosée, des modules de commande ou des déclencheurs à distance. Le Radian Raptor tient compte de toutes les possibilités d’utilisation et il a été conçu par des astrophotographes. Le back-focus de 55 mm conseillé peut être atteint et réglé avec précision par les bagues incluses.

Autre atout, deux queues d’aronde pour le montage sur votre monture sont fournies : une Vixen-Level de 4″ et une Losmandy universelle de 5″, d’une surface plus large en conséquence. Ces deux queues d’aronde comportent également des filetages pour la fixation du Raptor sur une monture photo. Ainsi, l’adaptation sur toutes les montures / queues d’aronde est assurée.

Et, pour compléter le tout, un sac à dos de transport, étanche à l’eau et rembourré, est fourni. Il permet de ranger en sécurité le Radian Raptor, tout en laissant encore la place nécessaire pour une caméra CMOS et d’autres petites pièces.

Vivez un nouveau chapitre de l’astrophotographie et optimisez votre équipement en lui ajoutant le Radian Raptor** !

(**disponible à partir de mi-novembre 2020 dans notre Astroshop !)

NBX – le nouveau filtre anti-pollution bi-bande de IDAS

13.10.2020, Jan Ströher

Avec le filtre nébulaire NBX de la marque japonaise IDAS, un nouveau filtre bi-bande de très grande qualité fait désormais son entrée sur le marché. Il s’avère particulièrement efficace pour les photographies de nébuleuses réalisées avec des optiques rapides, telles que le Celestron RASA. Comme pour les autres filtres nébulaires de IDAS (Astro Hutech), le nouveau NBX se démarque par sa qualité et ses finitions absolument irréprochables.

Le traitement interférentiel et anti-reflet IGAD (Ion-Gun Assist Deposition) utilisée spécialement pour les filtres astronomiques par le fabricant japonais Astro Hutech avait été développé à l’origine pour la communication optique, qui exige une excellente résistance sur le long terme (> 25 ans) en présence de conditions de terrain difficiles.

Filtre nébulaire IDAS NBX 48 mm

Le résultat : des filtres dotés de revêtements résistants et une stabilité spectrale sur le long terme – notamment en présence de températures et d’humidité extrêmes. Cette stabilité joue un rôle majeur dans les bandes passantes à front raide comme H alpha, les filtres LPS et autres filtres à bande passante étroite. Les filtres dotés d’un revêtement IGAD suppriment presque intégralement les décalages de bande passante de +/- 3 ou 4 nm typiques sur les filtres standard.

Le NBX est un filtre bi-bande, spécialement conçu pour les raies OIII et H alpha. Les courbes de transmission du NBX dans les zones H alpha et OIII sont particulièrement bien mises en évidence sur les graphiques suivants :

Courbes de transmission dans H alpha

Courbes de transmission dans OIII

 

On peut constater que le NBX de IDAS déploie sa pleine efficacité lorsqu‘il est utilisé avec des systèmes optiques et des astrographes très rapides, tels qu‘un Celestron RASA, des réflecteurs Newton particulièrement lumineux de rapports d‘ouverture entre f/2 et f/4, ainsi que des instruments spéciaux, tels que l‘Officina Stellare Riccardi-Honders 200/600.

La nébuleuse « Pac-Man » NGC 281 dans la constellation de Cassiopée

Le contraste des nébuleuses d’émission, qui se composent principalement de combinaisons d’oxygène (OIII) ou d’hydrogène (H alpha) est ainsi largement augmenté. En outre, il n’est pas nécessaire de prévoir des temps d’exposition plus longs, notamment grâce à l’utilisation des optiques astrophotographiques à très forte intensité lumineuse mentionnées ci-dessus, mais également grâce à l’effet de contraste spécial du filtre NBX. Le filtre est idéal pour les caméras CMOS monochromes et tous les types de capteurs couleur one-shot. Un filtre IR bloquant est donc superflu. Le NBX est également parfocal avec d’autres filtres anti-pollution IDAS LPS.

CEM70 avec iGuider – la dernière innovation d‘iOptron

24.09.2020, Jan Ströher

L’entreprise américaine iOptron, qui avait déjà acquis une excellente réputation ces dernières années grâce à ses montures innovantes, performantes et stables, a mis sur le marché la CEM70 en avril de cette année, qui n’est autre que la digne héritière du modèle CEM60.

La nouvelle CEM70 a la même conception caractéristique des CEM éprouvées. « CEM » est l’acronyme de Center-Balanced Equatorial Mount. Ce design a l’avantage d’offrir un excellent rapport entre capacité de charge et poids réel de la monture. Dans le cas de la CEM70, ce rapport est de 2,3. La monture est donc en mesure de porter plus du double de son propre poids ! La CEM70 s’utilise ainsi en déplacement, mais elle peut également être installée dans un observatoire.

Les moteurs pas à pas et les entraînements par courroies crantées offrent une précision d’approche élevée en mode GoTo, mais surtout, une précision de suivi exceptionnelle avec une erreur périodique de moins de +/- 3,5 secondes d’angle ! Sans oublier l’agréable fonctionnement stable et silencieux, caractéristique des montures iOptron.

Tout comme la CEM25P ou la CEM60, le nouveau modèle a été spécialement conçu pour l’astrophotographie. La version avec autoguidage intégré (« iGuider ») vient couronner le tout ! En outre, les deux modèles de la CEM70 disposent d’une interface ST4, d’un GPS intégré, d’une mallette de transport résistante, de moteurs pas à pas silencieux, de la commande manuelle éprouvée Go2Nova, ainsi que de la platine double format, Vixen et Losmandy.

Avec un chargement maximal de 31 kg, la CEM70 peut accueillir tout un éventail de télescopes ainsi que l’équipement correspondant pour la photographie. Somme toute, la nouvelle monture CEM70 constitue un dispositif très mobile, doté d’un design bien pensé, de fonctions utiles et d’applications supplémentaires, capable de porter des instruments de plus grande masse en toute sécurité, de manière silencieuse et précise. Elle assurera toujours vos arrières en astrophotographie ! Retrouvez ces deux modèles dans notre Astroshop en cliquant sur ce lien.

Le SR-127 QT : la nouvelle étoile de DayStar !

28.02.2020, Jan Ströher

DayStar, à côté de Coronado, le spécialiste américain de l’observation du soleil, lance en temps opportun pour commencer l’année 2020, une nouvelle lunette qui enthousiasmera tous les observateurs avertis de notre astre central. Avec une ouverture de 127 mm et une distance focale de 2 667 mm (f/21), la SR 127 ‚QT‘ est étonnamment légère, compacte et, par là même, transportable grâce à son pare-buée rétractable et à son tube en carbone. Exactement comme les petits télescopes solaires de DayStar, le doublet achromate est également de nouveau disponible dans les variantes « Chromosphère » et « Prominence », une spécification qui se rapporte à la technique intégrée des filtres Quantum. Ces filtres ont également été développés par DayStar et, en raison de leur bande passante dans la raie H-Alpha, ils sont optimisés soit, et en particulier, pour l’observation de la chromosphère (structure de la surface du soleil, taches solaires), soit pour la visualisation de protubérances (éruptions de plasma entre la surface et la couronne solaire).

La fascination ressentie lorsque l’on peut observer une étoile de jour également et que l’on peut en plus voir directement sa surface, constitue pour la plupart des astronomes amateurs l’élément déclencheur les incitant à se lancer dans l’observation du soleil. Les débuts se font alors souvent par l’intermédiaire de filtres d’objectifs en verre ou de filtres en feuille à monter, que l’on place sur l’ouverture du télescope. Quel que soit le filtre solaire avec lequel on commence : NE JAMAIS REGARDER LE SOLEIL À TRAVERS UN TÉLESCOPE OU SON CHERCHEUR SANS UN FILTRE APPROPRIÉ ! Aussi bien les débutants que les observateurs expérimentés doivent garder ce principe constamment à l’esprit. Dans « le feu de l’action », on a vite fait d’oublier de placer le filtre correctement sur l’objectif ou bien on regarde naïvement à travers un chercheur optique sans filtre.

Daystar Filters

Outre différents filtres spéciaux, en particulier les quarks côté oculaire, DayStar propose la nouvelle SR-127 QT , une lunette performante et entièrement équipée, pour les observateurs du soleil exigeants. Un module de filtre Quantum, avec unité de contrôle électronique, est monté fixe dans le tube. Cette unité étalon intégrée est alors modifiée, en fonction du modèle, pour une plage donnée du spectre H-Alpha, qui fait alors plutôt et mieux ressortir les détails en surface (chromosphère) ou des phénomènes au bord du disque solaire comme, par exemple, des protubérances ou éruptions (prominence). La valeur du filtre Quantum à mi-largeur de courbe est d’environ 0,07 nm. Pour atteindre un chemin optique parallèle élevé, les télescopes solaires spécifiquement proposés présentent la plupart du temps un rapport d’ouverture de f/17 à f/30, c’est-à-dire des valeurs que l’on ne trouve pas sur des optiques classiques ni même sur des systèmes catadioptriques. Le soleil est tellement lumineux que l’on n’a pas besoin d’un puissant télescope f/5 pour l’observer, mais que l’on peut parvenir à une observation optimale du soleil par un indice f très « décontract ». Pour y parvenir, tous les télescopes solaires sont équipés d’une lentille de Barlow et d’une lentille de Shapley complémentaire. Si une unité de filtre étalon est montée fixe à l’extrémité du tube, comme c’est également le cas ici pour le SR-127 QT, la lentille de Barlow se situe devant cette unité, tandis que la lentille de Shapley se trouve immédiatement derrière.

Lunette solaire SR-127 QT de DayStar

De par ce mode de construction spécifique, la nouvelle lunette de DayStar atteint également un rapport d’ouverture avantageux de f/21. Le tube en carbone permet par ailleurs de réduire le poids, ce qui fait que l’on dispose d’un instrument compact et transportable, malgré l’ouverture de 5″, une ouverture très grande pour une lunette. Une robuste valise de transport, qui permet de ranger le tube et de le protéger, est comprise dans l’étendue de la fourniture et le SR-127 QT convient alors également pour être votre compagnon de voyage. La lunette est par ailleurs conçue pour être utilisée dans une plage de températures comprises entre -6° C et +38° C.

Ähnliches Foto

Photo du soleil dans la lumière H-Alpha (crédit photo : Observatoire de l’Eifel)

Cela signifie que l’on peut, avec la SR-127 QT, observer le soleil en toute saison, sans être limité au printemps ou à l’été. Ces caractéristiques rendent ainsi le nouveau modèle de la Maison DayStar également intéressant en tant qu’instrument pour les éclipses solaires. La lunette peut bien entendu être également utilisée pour la photographie : avec un réducteur DayStar en option, on arrive à une distance focale de 1 355 mm et l’on obtient ainsi un rapport d’ouverture photographiquement plus avantageux, f/10,7.

SR-127 QT (crédit photo : DayStar)

Découvrez vous aussi la fascination du soleil, avec la nouvelle SR-127 QT !  Les deux variantes du modèle sont dès maintenant disponibles dans notre boutique.

18.08.2022
Nous proposons l'expedition mondiale
Monnaie
Service
Conseil
Contact
Universe2Go