Panier
vide

Billets avec tag 'accesoires-pour-telescopes'

Offre spéciale :l’oculaire zoom Hyperion Universal Mark IV à petit prix !

12.12.2018, Stefan Taube

Un oculaire zoom est une chose vraiment très pratique : il regroupe plusieurs focales que vous réglez en tournant simplement le boîtier. Vous n’avez ainsi pas besoin de tous un jeu d’oculaires et vous ne devez pas non plus changer votre oculaire lorsque vous souhaitez changer le grossissement. Les oculaires zoom n’atteignent malheureusement pas la même netteté et les bords ni le champ de vision d’un oculaire avec une seule focale.

Mais avec l’oculaire zoom Hyperion Universal Mark IV de Baader Planetarium les choses sont différentes ! Déjà éprouvé depuis plusieurs années et systématiquement perfectionné, cet oculaire zoom offre une excellente image pour tous les grossissements des focales de 24 à 8 millimètres et un champ de vision apparent de 68° avec le grossissement maximum. Contrairement aux autres oculaires zoom, le champ de vision ne diminue pas avec le grossissement.

Nous vous proposons les jumelles Hyperion Universal Mark IV actuellement pour seulement 220,- euros. Vous économisez 25 euros par rapport au prix de vente recommandé !

Hyperion Mark IV Zoomokular

Acheté ensemble avec la lentille de Barlow de Barlow 2,25 fois vous économisez actuellement même 27,- euros !

Le mot « Universal » dans le nom Hyperion Universal Mark IV réfère aux applications quasiment illimitées de cet oculaire : profitez de l’oculaire zoom avec un télescope Dobson pour observer les planètes et les nébuleuses planétaires, ou encore avec un binoviewer ou une longue vue afin d’observer les oiseaux et la nature.

Cet oculaire zoom convient en outre très bien à la photographie afocale :

Hyperion Mark IV Zoomokular Anwendungsbeispiel

compris à la livraison, les nombreux adaptateurs vous permettent d’utiliser l’Hyperion Universal Mark IV dans de nombreuses applications.

Sans oublier : jusqu’à fin janvier 2019, nous vous proposons aussi d’autres offres spéciales sur les oculaires de la série Hyperion !

Nouveau : Celestron Powertank Lithium Pro

29.11.2018, Stefan Taube

 Le Lithium Powertank de Celestron a fait ses preuves rapidement et alimente déjà de nombreux télescopes la nuit. Le Powertank Lithium Pro deCelestron c’est simplement deux éléments LiFePO4 assemblés dans un boîtier deux fois plus grand !

Celestron Lithium Pro 1

Quelques caractéristiques :

  • Jusqu’à 17 heures d’énergie pour votre télescope !
  • Plusieurs appareils peuvent être alimentés simultanément.
  • Câble avec connecteur pour allume-cigare. Ce câble est fourni avec la plupart des montures pour télescopes.
  • Durée de stockage élevée : contrairement aux autres packs d’alimentation, cette batterie n’a pas besoin d’être utilisée régulièrement pour maintenir ses performances.
  • Longue durée de vie : jusqu’à 2000 cycles de charge, d’une durée d’environ 3 heures.

Comme son petit frère, le grand Powertank bénéficie du design bien conçu de Celestron : il peut être attaché au trépied avec la boucle et la fermeture velcro. La lampe de poche a une fonction d’éclairage rouge et le couvercle avec les connexions sert de protection contre la poussière et l’humidité.

Celestron Lithium Pro 3

Grâce à la connexion pour allume-cigare, le Powertank Lithium Pro peut être utilisé avec presque toutes les montures. Pour les grandes montures, telles que la Celestron CGX ou la Skywatcher EQ6-R, une alimentation mobile puissante, comme celle-ci est fortement recommandée.

Celestron Lithium Pro 2

 

Nouveau support de smartphone de Celestron : NexYZ

28.08.2018, Stefan Taube

Utiliser son smartphone lors de la photographie avec des instruments reste dans l’air du temps. Rien de surprenant, nous portons cette caméra toujours sur nous et pouvons envoyer immédiatement les photos. De plus, ces caméras ne cessent de se perfectionner. La large offre en supports de smartphones accueille désormais un modèle très intéressant de la maison Celestron.

NexXY

Non seulement extrêmement robuste, le  Celestron NexYZ est doté d’un bouton pour ajuster les trois axes. Réglez ainsi la distance optimale à l’oculaire depuis l’adaptateur. Cette fonction s’avère très intéressante pour le changement simple du smartphone comme lors des séances publiques dans les observatoires. Chaque utilisateur peut ainsi rentrer chez lui avec sa propre photo de la lune.

NexYZ-1

La fixation de l’adaptateur NexYZ est en outre idéale lors d’une utilisation avec trépieds.

NexYZ-2

Avec l’adaptateur NexYZ nous vous proposons un support de smartphone au design bien pensé et éprouvé de Celestron.

5 moyens simples d’observer et de photographier l’éclipse totale de Lune et l’opposition de Mars (2 commentaires)

13.07.2018, Marcus Schenk

La nuit du 27 juillet 2018 sera hors norme. Ce sera la nuit de l’opposition de Mars en même temps que celle d’une éclipse totale de Lune exceptionnelle. Un véritable songe d’une nuit d’été dans la douceur des températures estivales.

Vous en apprendrez plus dans ce billet sur les meilleurs moyens d’observer ou de photographier la planète Mars et l’éclipse totale de Lune.

Autre phénomène intéressant de cette nuit : nombreuses seront les planètes visibles à cette occasion. Ce sera le moment rêvé pour débuter en astronomie !

 

 

La Lune émergera lentement au Sud-Est à la tombée de la nuit. Son aspect sera inhabituel et fascinant : la Lune s’élèvera en effet déjà quasi complètement éclipsée. La « Lune de sang » était considérée dans le passé comme un présage de mort et de destruction. Mais nos connaissances actuelles nous permettront de profiter de ce type de spectacle de manière beaucoup plus détendue que nos ancêtres ! Ce sera l’évènement de l’année ! Avec une totalité de 1 heure 44 minutes, nous pourrons observer l’éclipse la plus longue du siècle !

Vous trouverez plus d’informations détaillées au sujet de ces évènements plus loin dans ce billet.

Voici des matériels qui pourront vous aider à observer la Lune et les planètes. C’est parti pour la découverte !

1. Découvrir le ciel aux jumelles

L’éclipse de Lune sera certes observable à l’œil nu. Mais cet évènement prendra une toute autre dimension si vous l’observez aux jumelles. Nous vous recommandons les jumelles géantes Omegon Nightstar 20×80 pour une observation optimale du phénomène.

Omegon Fernglas

Jumelles Omegon Nightstar 20×80

2. Rapprochez-vous de l’astre avec un télescope ou une lunette

Vous pourrez vous initier à ce type d’observation malgré un budget serré avec l’Omegon AC 70/700 AZ-2 . Mais l’Omegon AC 90/1000 EQ-2 vous permettra de profiter d’une meilleure résolution et de plus de détails. Cet instrument est un bon choix pour débuter en matière d’observation lunaire et planétaire. Un diamètre de 90 mm permet déjà d’accéder à des détails tels que les bandes nuageuses de Jupiter ou les calottes polaires de Mars.

Omegon AC 90/1000 EQ-2

Omegon AC 90/1000 EQ-2

3. La méthode la plus simple de prendre vos propres photos

Utilisez donc votre smartphone ! Un adaptateur pour smartphone vous permettra de le positionner et le maintenir convenablement derrière l’oculaire. Nous vous proposons un adaptateur économique, l’adaptateur Omegon pour smartphone. Il demandera par contre un peu d’habitude pour être bien utilisé. Plus pratique, nous vous proposons également l’adaptateur universel Omegon Easypic. Cet adaptateur-ci est auto-centrant et de maniement nettement plus simple que le précédent.

Omegon Easypic Universal Smartphoneadapter

Omegon Easypic Universal Smartphoneadapter

4. Choisir le bon oculaire pour profiter pleinement des détails

Les oculaires Omegon LE Planetary présentent à la fois un bon piqué et un bon contraste. Ils sont compatibles avec les instruments équipés de porte-oculaires 31,75 mm.

Omegon Oculaire LE Planetary

Omegon Oculaire LE Planetary

5. Des filtres de couleur pour plus de contraste en observation planétaire

Les détails tels que les calottes polaires et autres structures de Mars ou la grande tache rouge de Jupiter peuvent être mis en évidence avec les filtres de couleurs appropriés. Le set de filtres de couleur Omegon contient les filtres les plus usités en observation planétaire. Les autres filtres destinés au renfort de contraste ou le filtre lunaire contenus dans les valises d’oculaires constituent néanmoins un complément appréciable.

Omegon Lot de filtres colorés 31,75 mm

Omegon Lot de filtres colorés 31,75 mm

Pour plus d’informations au sujet de l’éclipse totale de Lune et l’opposition de Mars, consultez ces autres billets de blog :

Mars en opposition 2018 : Meilleurs moyens pour observer Mars et reconnaître facilement les détails

TeleVue Mars Madness : des oculaires en promotion !

Infographique : Les grand rendez-vous du ciel estival 2018

PROMO : 20% de réduction sur tous les filtres Omegon

02.07.2018, Marcus Schenk

Juste à temps pour l’opposition Mars : une remise de 20% sur tous les filtres Omegon, les roues à filtres et même sur les filtres solaires.

L’opportunité tombe à pic ! Parce que les filtres colorés vous montrent de superbes détails très contrastés sur Mars – et bien sûr, sur d’autres planètes.

Imaginez un changement de filtres rapide avec une roue à filtres pour reconnaître tous les détails immédiatement.

Différents filtres antipollution sont également moins chers. En tout cas un coup d’œil dans votre coffret à oculaires vaut la peine.

Promotion des filtres jusqu’au 30 septembre

Pour que votre vue du ciel soit encore meilleure : fouinez dans la section filtres car les accessoires sont rarement si avantageux. Après le 30 septembre, les prix normaux s’appliqueront à nouveau.

Les offres les plus avantageuses en bref :

Filtres lunaires et polariseurs

Filtres colorés en 2″et 1,25″

Roues et glissière à filtres pour le changement rapide entre différents filtres

filtres solaires

Filtres antipollution en 2″et 1,25″ (filtres pros avec test de transmission individuel d’Allemagne)

Cliquez ici pour accéder à la gamme complète de filtres Omegon.

Mars en opposition 2018 : Meilleurs moyens pour observer Mars et reconnaître facilement les détails

29.06.2018, Marcus Schenk

Le 27 juillet 2018, l’heure est enfin venue : notre planète voisine Mars est en opposition. Il le fait tous les deux ans, mais cette opposition est très spéciale. Depuis 2003, Mars n’a pas été si proche de la Terre. Maintenant, la planète nous approche à seulement 57 millions de kilomètres. C’est presque la même distance qu’il y a 15 ans. Elle atteint presque la moitié de la taille de Jupiter, nous ne pouvons l’observer que très rarement avec autant de détails.

Dans cet article, nous allons étudier l’opposition, comment mieux observer Mars, quels sont les détails à voir et quels accessoires permettent d’améliorer l’observation.

Marte, foto: B.Gährken

Contenu :

  1. Mars : les données d’une planète fascinante.
  2. Mars en opposition : Qu’est-ce qu’une opposition ?
  3. Pourquoi une opposition n’a-t-elle lieu que tous les deux ans ?
  4. Pourquoi Mars est-il si grand cette année ?
  5. Quel télescope utiliser pour l’observation ?
  6. Ce que vous pourrez voir en observant Mars.
  7. Accessoires utiles qui améliorent l’observation de Mars.

 

1. Mars : les données d’une planète fascinante

6000 kilomètres de diamètre, une orbite de 687 jours et une montagne de 27 000 mètres de haut. Mars est seulement la moitié de la taille de la Terre, mais très similaire à bien des égards. Comme notre Terre, elle a une surface solide avec des montagnes, des plaines et des ravins. Valles Marineris est un immense canyon de 4000 kilomètres de long et 700 kilomètres de large. Il est également appelé le Grand Canyon de Mars. En revanche, le « vrai » Grand Canyon sur Terre est relativement petit : seulement 450 kilomètres de long et jusqu’à 30 kilomètres de large.

D’autres similitudes entre Mars et la Terre : il a des calottes polaires comme la Terre et aussi des saisons. Si quelqu’un est sur Mars, il pourrait voir le soleil se lever et se coucher. Et il pourrait également observer la terre à travers un télescope. Tout cela est possible parce qu’il est incliné de 23,98° par rapport au plan solaire (presque exactement comme la terre). Une journée sur Mars compte 24 heures et 40 minutes, donc une journée martienne est seulement 40 minutes plus longue que la nôtre.

Un beau deuxième monde, non ? C’est ce que pensent également de nombreux pionniers de l’espace. Enfin, il y a des indications comme quoi la planète aurait pu autrefois être favorable à la vie. Mais aujourd’hui, il y a quelques inconvénients qui y rendraient la vie difficile. Par exemple, le froid. Un gros manteau ne suffirait pas pour maintenir au chaud, car les températures descendent à -85° C. Toutefois, elles peuvent également atteindre un confortable + 20° C à l’équateur durant la journée.

L’air et la pression atmosphérique sont également différents : 95% de dioxyde de carbone, 1,8% d’azote et 0,1% d’oxygène. Sur Terre : 78% d’azote et 20% d’oxygène. En d’autres termes, nous ne pouvons pas « respirer » sur Mars. Sans combinaison spatiale, le sang se mettrait à bouillir en un rien de temps, comme si nous étions sur Terre à une altitude de 35 kilomètres. Soit environ trois fois plus haut qu’un avion de ligne intercontinental.

 

2. L’opposition de Mars : Qu’est-ce qu’une opposition ?

Il y a opposition quand Mars est en ligne avec la Terre et le soleil.

 

3. Pourquoi une opposition n’a-t-elle lieu que tous les deux ans ?

Mars tourne autour du soleil en 687 jours, soit environ deux années terrestres. Avec notre vaisseau spatial Terre, nous avons beaucoup plus de vitesse et faisons le tour du soleil plus rapidement – en seulement 365 jours.

Imaginez : Les deux planètes démarrent simultanément d’un point donné. La terre finira par rattraper Mars sur son orbite intérieure. Mais une rotation de la Terre autour du soleil n’est pas suffisante, car le Mars se déplace aussi et ne reste pas immobile. Après 780 jours ça y est : La Terre a rattrapé Mars et se trouve au milieu entre Mars et le soleil. C’est l’opposition !

 

4. Pourquoi Mars est-il si grand cette année ?

Quand Mars est en opposition c’est un objet très visible dans le ciel. Il se lève en fin de soirée et se tient dans le ciel toute la nuit. La taille de son disque est énorme ! Elle augmente jusqu’à 24 secondes d’arc. Dans le télescope, Mars apparaît donc particulièrement volumineux. Cela signifie que nous pouvons voir beaucoup de détails. C’est une opportunité unique pour les observateurs visuels et les astrophotographes. Mars apparaît seulement un peu plus petit que lors de l’Opposition du millénaire en 2003.

Ici vous pouvez voir la proximité de Mars lors des oppositions entre 2018 et 2035. Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Ici vous pouvez voir la proximité de Mars lors des oppositions entre 2018 et 2035. Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

 

L’orbite de Mars autour du soleil n’est pas circulaire mais excentrique. Sa distance à la Terre varie. En fonction de la position, il en résulte une distance d’opposition comprise entre 101 millions et 55 millions de kilomètres. En 2018 : 57,7 millions de kilomètres. En 2020, il sera à nouveau de 62,2 millions et en 2022 à 82 millions de kilomètres. Ce n’est qu’en 2035 que Mars se rapprochera plus de la Terre qu’en 2018.

Pour les observateurs de l’hémisphère nord, ces oppositions proches ont lieu au-dessous de l’équateur céleste parce qu’elles tombent toujours dans les mois d’été. La planète n’est alors pas très haut sur l’horizon : en 2018, seulement 15°.

 

Sur sa boucle d'opposition, Mars s'approchera jusqu'à atteindre une taille de 24". Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Sur sa boucle d’opposition, Mars s’approchera jusqu’à atteindre une taille de 24″. Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

5. Quel télescope utiliser pour l’observation ?

Mars est lumineux, c’est un objet que vous pouvez facilement observer à l’œil nu. Il se lève dans le sud-est tard dans la soirée, puis monte plus haut et atteint son méridien le 27 juillet 2018 à 01h37 CEST. Ce n’est qu’après 04h30 CEST qu’il disparaît à nouveau derrière l’horizon. Vous ne pouvez pas manquer Mars parce que c’est le seul objet très brillant avec une teinte rougeâtre.

Dans la période de l’opposition, Mars est assez grand. Par conséquent, vous pouvez utiliser presque n’importe quel télescope pour l’observation, même un télescope avec une ouverture de 70-80 mm. L’AC 90/1000 EQ-2 d’Omegon est un bon instrument d’entrée de gamme pour observer les planètes. Mais avec un télescope moyen ou grand de 150-200 mm, vous bénéficierez d’une résolution plus élevée. Ceci est important si vous voulez reconnaître beaucoup plus de petits détails. Faites attention : le télescope doit être bien collimaté et équilibré avec la température extérieure. Ce sont des facteurs importants pour une image nette et contrastée. De nombreux observateurs visuels apprécient les télescopes Dobson parce qu’ils sont très abordables, lumineux et faciles à manipuler.

Mars dans le télescope.

Mars dans le télescope.

 

Pour observer Mars, utilisez des grossissements élevés, à partir de 100 fois. Parce que plus la planète est petite, plus il est difficile de voir les détails. Des distances focales d’oculaire particulièrement petites conviennent car elles permettent d’obtenir les grossissements les plus élevés. Les grossissements de 200-300x sont utiles pour les télescopes de taille moyenne à grande. Astuce : vous trouverez les oculaires Televue de haute qualité pour un prix spécial sous hochwertigen Televue-Okulare zum Sonderpreis

6. Ce que vous pourrez voir en observant Mars.

Si vous observez Mars avec un petit télescope à un grossissement de 100x, il apparaît souvent comme une simple boule rouge. Avec un peu de patience, vous reconnaitrez les calottes polaires, car leur glace blanche lumineuse est nette.

Mars avec annotations, photo B. Gährken.

Mars avec annotations, photo B. Gährken.

 

La zone sombre la plus frappante sur la planète rouge est la Syrtis Major. C’est un immense haut plateau dégagé de poussière de 1 300 kilomètres de large. La zone se trouve près de l’équateur et peut être vu avec des télescopes moyens. Hellas Planitia est la plus grande région brillante trouvée sur Mars, elle se situe au sud de la Syrtis Major. On pet souvent y voir des tempêtes de givre et de poussière. Cependant, vous ne verrez Syrtis Major et Hellas Planitia que si Mars nous renvoie cette région. De plus, les nuages blancs qui sont des « phénomènes météorologiques » intéressants peuvent être observés avec des télescopes plus grands et des filtres de couleur.

Le fabricant Orion propose une « carte de Mars » à déployer. Elle est utile pour l’observation visuelle et la photographie.

7. Accessoires utiles qui améliorent l’observation de Mars

 

Correcteur ADC : pour plus de contraste à l’horizon

Si nous observons un objet juste au-dessus de l’horizon, il se peut que l’objet se soit déjà couché. La lumière de l’espace est brisée ou courbée par notre atmosphère. On peut le constater avec un verre d’eau et une paille. L’eau est un milieu à densité visuelle plus élevée – ainsi la paille est visualisée à un autre endroit. Notre atmosphère fait la même chose.

Un télescope Schmidt Cassegrain avec un ADC et une caméra Toupek.

Un télescope Schmidt Cassegrain avec un ADC et une caméra Toupek.

Est-ce un problème ? Oui, quand il s’agit d’objets astronomiques. Parce que les lumières bleue et rouge sont réfractées différemment. Les objets obtiennent une frange de couleur et apparaissent moins contrastés. Ils sont juste plus flous que les objets qui sont plus haut dans le ciel.

L’ADC d’Omegon produit une aberration chromatique négative qui est opposée à celle de l’atmosphère. La planète Mars ou d’autres planètes sont considérées. Mars a l’air d’être beaucoup plus haut dans le ciel. Quand un de nos collègues a essayé l’ADC pour la première fois, il a dit : « L’effet était gigantesque. On aurait pu croire que le télescope avait soudainement été remplacé. »

 L'atmosphère a l'effet d'une simple lentille et les couleurs de la lumière sont réfractées à des degrés différents. Un objet est donc plus haut qu'il ne l'est réellement et des franges de couleur apparaissent au bord. Source de l'image : Simulateur du système solaire NASA / JPL, avec la permission de la NASA / JPL-Caltech https://space.jpl.nasa.gov/.

L’atmosphère a l’effet d’une simple lentille et les couleurs de la lumière sont réfractées à des degrés différents. Un objet est donc plus haut qu’il ne l’est réellement et des franges de couleur apparaissent au bord. Source de l’image : Simulateur du système solaire NASA / JPL, avec la permission de la NASA / JPL-Caltech https://space.jpl.nasa.gov/.

 

Dans les années à venir, les planètes sont vraiment bas sur l’horizon. Mais l’ADC redonne un espoir absolu. Vous pouvez l’utiliser à la fois visuellement et photographiquement. L’utilisation est très simple : vous pouvez le monter facilement dans le porte oculaire.

Les avantages de l’ADC en bref :

  • L’ADC corrige la dispersion atmosphérique
  • Les franges de couleur sont réduites ou disparaissent
  • Netteté et contraste augmentent comme si la planète était plus haute dans le ciel
  • Insérez le simplement dans le système de mise au point et alignez les prismes

Filtre de couleur : obtenir des détails de Mars

Les filtres de couleur sont utiles dans l’observation planétaire car ils augmentent les contrastes et rendent des détails visibles que vous n’aviez pas vus auparavant. La seule condition préalable : avoir déjà de l’expérience en observation, car l’observation astronomique, cela s’apprend.

Les filtres de couleur sont disponibles dans les tailles 1,25″ou 2″. Ils sont simplement vissés dans le filetage de l’oculaire et c’est parti.

Mais quels détails allez-vous reconnaitre ?

 

Les filtres de couleur se vissent dans le filetage de l'oculaire.

Les filtres de couleur se vissent dans le filetage de l’oculaire.

Filtre vert : permet de voir directement la surface, les nuages ​​et le brouillard de glace sont amplifiés.

Filtre bleu : peut être utilisé pour le brouillard de glace et les nuages.

Filtre jaune : Il arrive souvent que des tempêtes de poussière couvrent la surface pendant plusieurs semaines. Ce filtre est adapté pour cela, car il éclaircit ces zones.

Filtres orange et rouge : un filtre orange renforce les structures claires-obscures sur la surface. Il est le filtre standard pour l’observation de Mars. Le filtre rouge fait de même, mais convient aux grands télescopes.

Astuce : Il existe également un filtre spécial Mars qui augmente considérablement le contraste sur la planète rouge.

Roue à filtres : changez rapidement de filtre et continuez à observer

Si vous souhaitez utiliser plusieurs filtres, nous recommandons une roue à filtres. Cela changera rapidement les positions du filtre.

Caméra : prendre des photos de Mars

Si vous voulez prendre des photos de Mars ? Prenez la caméra ToupTek G3M178C. Elle a une sensibilité élevée et une résolution de 6,4 mégapixels. De plus, elle est aussi extrêmement rapide. À raison de 59 images par seconde, vous utiliserez des moments très courts de bon seeing, il en résulte des images plus nettes de Mars.

C'est le montage pour réussir les photos de Mars : une caméra ToupTek, une lentille Barlow avec un miroir basculant et un oculaire.

C’est le montage pour réussir les photos de Mars : une caméra ToupTek, une lentille Barlow avec un miroir basculant et un oculaire.

 

Miroir basculant

Le miroir basculant est une bonne aide à la photographie planétaire. Centrer la planète n’est plus pas un défi dans l’obscurité. Avec le miroir basculant, vous pouvez alterner entre l’oculaire et l’image de la caméra en quelques secondes.

 

Observez maintenant

N’attendez pas l’année 2035 : Maintenant, au cours de l’été 2018, nous aurons l’occasion de nous émerveiller à nouveau sur Mars en pleine grandeur. Contrairement à l’année 2003, la technologie de la caméra s’est considérablement développée. Et avec des outils comme l’ADC, même les observations à l’horizon sont possibles. Il est préférable d’embarquer votre télescope tout de suite pour jetez un coup d’œil à notre voisin rouge lors de la prochaine nuit claire.

Conseil produit : Vous voulez montrer que vous observez Mars ? Alors, offrez-vous le T-shirt actuel de Mars avec sur son dos avec toutes les données d’opposition : distance, taille, luminosité. Commandez maintenant.

Notre T-shirt actuel de Mars.

Notre T-shirt actuel de Mars.

TeleVue Mars Madness : des oculaires en promotion !

27.06.2018, Stefan Taube

 La planète Mars se lève avant minuit et devient l’une des étoiles les plus brillantes de toute la nuit. Le disque Mars grandit en continue et montre de plus en plus de détails dans le télescope.

Ces photos ont été prises entre janvier et fin avril 2018. Elles montrent de manière impressionnante l’augmentation du diamètre apparent du disque planétaire.

Image Credit & Copyright: Damian Peach, Chilescope team

Image Credit & Copyright: Damian Peach, Chilescope team

A fin de juillet, la planète rouge est au plus proche de la Terre, alors le disque est environ deux fois plus grand que sur la dernière image de cette série ! Cependant, un regard sur notre voisin extérieur du système solaire se justifie tout au long de l’été. Pour bien observer Mars, la condition sinequanone est un bon oculaire avec une focale courte. Parce que la courte focale donne un fort grossissement.

Sous la devise Mars Madness, le spécialiste américain de l’oculaire TeleVue baisse les prix de ses oculaires à focale courte de plus de 10% au cours de cet été martien – un moment idéal pour élargir sa propre collection d’oculaires ! La réduction de prix s’applique aux modèles suivants :

 

Oculaires Plössl

 

DeLite

TeleVue-Delos-4mm

 

Delos

 

Nagler

 

Ethos

 

Enfin et surtout, l’oculaire zoom Nagler 3 à 6 millimètres.

 

Cette promotion n’est valable que jusqu’au 31 juillet 2018 ! Veuillez commander à temps !

Le prix promo est garanti : si un oculaire n’est pas disponible dans la période, vous le recevrez plus tard au prix réduit. C’est la date de votre commande qui fera foi.

Par ailleurs : Vous pourrez trouver toutes les données pertinentes pour l’opposition de Mars de cette année sur le dos de notre T-shirt Mars :

/t-shirts/t-shirt-mars-opposition-2018-size-xl-black/p,57023

Nouvelle monture de Skywatcher : l’EQM-35 Pro SynScan GoTo

16.05.2018, Stefan Taube

De nombreux astronomes amateurs ont débuté leur hobby avec la monture EQ-3 de Skywatcher. Et ce pour une bonne raison : la monture est abordable et facile à transporter. Elle s’utilise aussi comme monture parallactique avec poursuite motorisée pour l’astrophotographie tout en vous proposant les fonctions de ses grandes sœurs grâce à sa commande SynScan.

Skywatcher a désormais perfectionné sa monture EQ-3. Nous sommes heureux de vous présenter la nouvelle EQM-35 Pro SynScan Goto !

Die neue Montierung von Skywatcher: EQM-35 Pro

Associez la monture EQM-35 Pro à un télescope 6 pouces. Très apprécié, le télescope à optique Newton N 150/750 convient parfaitement à cette dernière. Nous vous proposons ce télescope également avec un meilleur porte-oculaire : le N 150/750 PDS Explorer BD. Ce dernier est doté d’une multiplication idéale pour l’astrophotographie. Si vous vous intéressez avant tout à la photographie, le nouvel apochromat EvoStar 72 ED vous comblera certainement !

Le nec plus ultra de la monture EQM-35 Pro est son axe de déclinaison amovible. Vous pouvez ainsi utilisez cette monture comme monture ultra-portable qui accueille non pas un télescope, mais simplement un appareil photo avec son objectif. L’EQM-35 Pro permet à l’appareil photo de suivre la rotation du ciel et de prendre de larges photos des astérismes avec une longue exposition.

Die EQM-35 als Fotomontierung

La nouvelle EQM-35 Pro, c’est une monture très polyvalente et légère placée sur un trépied stable en tube d’acier. Elle convient parfaitement pour débuter dans l’astronomie à moindre coût et offre une bonne monture de voyage aux astrophotographes avertis.

Solarquest, la nouvelle monture de Skywatcher pour observer le soleil

19.04.2018, Marcus Schenk

Régler le soleil dans un télescope est loin d’être chose facile. Bien entendu, n’oubliez pas d’équiper votre télescope d’un filtre solaire avant de pointer votre télescope. Lorsque vous dirigez votre télescope vers le soleil, vous risquez vite de ne plus faire attention et de regarder directement vers le soleil au travers du télescope sans aucune protection. Pour vous aider, vous pouvez passer par un viseur solaire ou enore vous servir de la nouvelle monture Solarquest de Skywatcher.

Skywatcher Solarquest

La monture Solarquest est dotée d’un égaliseur automatique via GPS ainsi que d’un viseur solaire électronique Heliofind®. Il ne vous reste plus qu’à mettre la monture en marche. Après une courte initialisation, la monture se déplace automatiquement sur le soleil. Bien sûr la monture  Solarquest vous propose bien plus que ça : cette monture suit le mouvement du soleil vers le ciel avec le télescope et garde ainsi le soleil toujours dans l’oculaire ou sur le capteur de la caméra. Ce suivi précis est aussi exécuté par le chercheur intégré Heliofind®.

Skywatcher Heliofind

Vous pouvez aussi corriger manuellement l’alignement de la monture, par exemple lorsque vous travaillez avec un important grossissement et souhaitez pointer sur une partie spéciale du disque solaire. Pour ce faire, la monture est équipée d’une réglette afin d’ajuster le sens du mouvement.

Solarquest

La monture azimutale monobras Solarquest supporte les petites optiques jusqu’à quatre kilogrammes tout en restant légère et silencieuse. Associez la monture Solarquest d’un petit télescope solaire, et obtenez un système facile à transporter et vite monté qui vous accompagnera aussi bien sur votre balcon, que pendant vos voyages ou lors de formations.

Skywatcher Vixen

Vous pouvez aussi placer un petit réfracteur sur la Solarquest et l’équiper d’un filtre solaire. Associé au QUARK de DayStar, vous observez également en H-alpha ou Calcium-H. Le réfracteur s’utilise en outre sans filtre solaire ni monture Solarquest pour l’astronomie nocturne. La monture Solarquest s’intègre ainsi à votre système polyvalent pour les observations nocturnes.

Le nouveau capteur Sony Exmor R : quels avantages pour les astrophotographes ?

26.03.2018, Marcus Schenk

« Là où il y a beaucoup de lumière, l’ombre est plus noire. »

C’est au célèbre Johann Wolfgang von Goethe que l’on doit cette phrase. Lorsque qu’il écrivit ces lignes, personne ne connaissait les appareils photo et les caméras numériques. Sans aucun doute, pour ce grand poète, c’est une toute autre vérité qui se cachait derrière ces mots.

Pourtant : cette phrase s’applique si bien aux capteurs des caméras astronomiques, que nous avons choisi d’y faire référence ici.

Mais de quoi est-il ici question ? Et pourquoi cette citation ne s’applique-t-elle plus aux caméras dotées des nouveaux capteurs Exmor R ? Nous y reviendrons par la suite.

Caméras de ToupTek 100% plus sensibles

Voilà une nouvelle que réjouira nombreux astronomes amateurs : les caméras ToupTek sont désormais jusqu’à 100% plus sensibles (source : Sony), que les anciennes caméras CMOS traditionnelles. En effet, la technologie des capteurs a connu de grands bouleversements ces derniers temps. En bref : le nouveau capteur Exmor R permet de récupérer sur la puce, encore plus d’informations sur l’objet lors d’expositions plus courtes.

Les caméras de ToupTek sont déjà équipées de ces tous derniers capteurs : découvrir les caméras.

On préférait encore les capteurs CCD quelques années auparavant. Ces derniers présentaient beaucoup moins de parasites, étaient sensibles et permettaient de voir plus de détails. Puis les capteurs CMOS ont été perfectionnés. On obtint une transmission des données plus rapide et une numérisation ultra rapide. Avec nettement moins de parasites, cette technologie devint intéressante pour l’astronomie.

On appelle aussi ces capteurs CMOS, capteurs à illumination frontale. Et voilà comment la phrase de Goethe « Là où il y a beaucoup de lumière, l’ombre est plus noire. » prend ici tout son sens. Elle renvoie en effet à l’architecture de la puce.

Der Front-Illuminated Sensor: Lichtstrahlen treffen auf den Sensor, werden aber zum Teil abgelenkt.

Les capteurs CMOS « classiques »

Les capteurs à illumination frontale se composent de nombreux éléments par lesquelles les photons lumineux doivent passer avant d’arriver et tomber dans les pixels.

Ces photons passaient d’abord par les microlentilles, puis les filtres colorés et enfin l’électronique. Cette dernière était placée par le haut sur la puce. Or on trouve ici des pistes aluminium, des fils et des transistors. Les photons doivent aussi les passer. Ce n’est qu’à ce moment que la lumière atteint le pixel.

Cette électronique agit cependant comme un projecteur d’ombre. C’est un peu le même problème que sur les télescopes avec de grands miroirs secondaires. Une partie de la lumière est absorbée et déviée.

Certains photons ont même aucune chance. Ils sont bloqués ou simplement reflétés par le fil métallique. La conséquence est inévitable : moins de lumière arrive.

Sony a réfléchi à ce problème pour trouver comment rendre les puces actuelles plus sensibles. L’entreprise a finalement eu une idée géniale qui fait désormais son entrée dans les nouvelles caméras astronomiques : les capteurs CMOS BSI (à éclairage par l’arrière).

 

Les nouveaux capteurs BSI de Sony

Sony a passé les capteurs au crible pour finalement choisir de les construire complètement autrement. Les photons passent désormais au travers des microlentilles puis des filtres colorés. Jusque-là rien d’inchangé : pour par la suite, et voilà la grande différence, ils atteignent immédiatement les pixels.

L’électronique, les fils et les transistors sont désormais placés derrière. Les photons atteignent ainsi les cellules photo sans aucune déviation. Le substrat de silicium est ainsi éclairé par l’arrière au lieu de l’être par l’avant. Un autre avantage est la technologie STARVIS, un groupe secondaire des capteurs Exmor R, qui rend les capteurs encore plus sensibles. Cette technologie déploie notamment tous ses atouts lorsqu’il n’y a pas beaucoup de lumière.

Grâce aux nombreux perfectionnements, les capteurs Exmor R deviennent extrêmement rapides, tout en réduisant nettement les parasites et en doublant leur sensibilité (source : Sony). Ils sont en outre dotés d’une transmission élevée dans les infrarouges proches.

La recherche utilise cette technologie depuis déjà longtemps. Mais jusqu’ici, le prix de telles caméras était vraiment astronomique. Avec la chute considérable des prix, ces capteurs CMOS gagnent désormais les amateurs.

Quels sont leurs avantages concrets pour vos photos astronomiques ?

  • Plus de lumière en moins de temps
  • Des expositions plus courtes réduisant les problèmes avec la poursuite
  • Possibilité de photographier les galaxies et les nébuleuses avec des caméras non refroidies
  • Fréquence d’image extrêmement élevée pour des images des planètes encore plus nettes
  • Haute sensibilité sur les infrarouges proches pour les images de Mars et de Vénus
  • Possibilité de réaliser des vidéos live d’objets célestes lumineux

Conclusion :

Les nouveaux capteurs BSI de Sony offrent de toutes nouvelles possibilités très intéressantes aux astrophotographes. Grâce aux coûts réduits, les prix restent abordables : le tout pour réaliser de belles astrophotos à moindre effort. Encore mieux : Les caméras de ToupTek sont déjà équipées de ces tous derniers capteurs. Nous pourrions ainsi dire : « là où il y a beaucoup de lumière, elle reste. » Du moins pour ces nouvelles caméras.

P.S. :

Si vous souhaitez profiter des nouvelles caméras : suivez-nous.

18.09.2019
Nous proposons l'expedition mondiale
Monnaie
Service
Conseil
Contact
Universe2Go