Panier
vide

Billets avec tag 'comete'

Images de la comète C/2020 F3 NEOWISE : différentes prises de vue réalisées par nos collègues [galerie de photos]

20.07.2020, Marcus Schenk

Chez Astroshop.de, nous foisonnons d’astronomes amateurs et d’autres individus qui depuis de nombreuses années, observent le ciel avec un enthousiasme débordant. Et comme vous pouvez vous en douter, les comètes étaient au cœur des conversations lors de la pause déjeuner, entre la soupe tomate et les tortellinis. Au printemps, nous pensions pouvoir admirer une magnifique comète aux mille éclats, mais toutes ces voyageuses n’ont eu de cesse de décevoir nos espoirs. D’où notre joie sans borne, lorsque la comète C/2020 F3 (NEOWISE) a été découverte en mars.

Visible uniquement dans le ciel du sud, elle a progressivement rejoint l’hémisphère nord. Au début du mois de juillet, elle se trouvait encore juste au-dessus de l’horizon et n’était observable que tôt le matin. Il est à présent possible de l’apercevoir en fin de soirée et le matin à partir de 3 heures, environ au-dessus de l’horizon nord. Elle est tellement lumineuse qu’on peut la distinguer à l’œil nu en ville.

Certains vont jusqu’à la comparer avec la comète Hyakutake, qui avait furtivement traversé le ciel en 1996 avec sa longue trainée lumineuse. En effet, nous n’avons pas connu de comète aussi spectaculaire depuis Hyakutake et Hale-Bopp.

Découvrez les prises de vue de la comète réalisées par nos collègues ces derniers jours dans la galerie de photographies ci-dessous :

Komet Neowise Michele Russo

Auteur de l’image : Michele Russo

 

Komet Neowise von Uli Zehndbauer

Auteur de l’image : Uli Zehndbauer, Sony RX-100 Mk I, 10s ISO 800 photo réalisée en une prise et sans suivi. 10 juillet 2020, 3h15, lieu : Kalvarienberg (Mont du calvaire), Karlskron/Pobenhausen

 

Auteur de l’image : Frank Gasparini, capture réalisée en une prise 400 ASA, 4 sec, 70 mm avec Pentax K3

 

Auteur de l’image : Marcus Schenk, réalisée avec un Sony Alpha 7s plein format, 70 mm, f/5,6, 3,1 secondes, 3h41.

 

Auteur de l’image : Michal Baczek, télescope : SW 120/600 sur une monture Meade LX85. Appareil photo Nikon D3200, durée 1x30s

 

Auteur de l’image : Carlos Malagon, Omegon ED80 avec réducteur, appareil photo Canon 350D, empilement 30×20 secondes.

 

Auteur de l’image : Joao Martins, appareil photo Sony A7 III, Sigma 50mm, f/5,0, 15 secondes, Pateira de Fermentelos, Portugal

 

Si vous souhaitez observer vous-même la comète, consultez notre graphique du ciel que vous trouverez dans notre article C/2020 F3 (NEOWISE) : une nouvelle comète sous les projecteurs ?

Nous vous souhaitons de passer des moments inoubliables à observer le ciel !

PS : vous êtes à la recherche de jumelles pour observer la comète ? Voici nos recommandations inédites en la matière.

C/2019 Y4 ATLAS : Une comète d’une luminosité visible à l’œil nu ?

27.03.2020, Marcus Schenk

Un vide béant. Pas de visites.

Pendant des années, il ne s’est pas passé grand-chose dans le système solaire et les planètes continuaient de poursuivre leurs orbites autour du soleil.

Mais le temps de l’attente est révolu.

Nous aurons la visite, en avril et en mai, d’une comète d’une magnitude qui pourrait devenir un véritable grand moment. Il se pourrait même qu’elle soit visible à l’œil nu.

En plus, elle porte en joli nom : C/2019 Y4 ATLAS. Elle est dès à présent bien visible au télescope. Un changement bienvenu en ces temps où le coronavirus oblige quiconque au confinement et à renoncer aux contacts sociaux. Préparez votre télescope car tout cela pourrait être passionnant.

Komet Y4 ATLAS

La comète C/2019 Y4 ATLAS avec sa chevelure verte près des galaxies M81 et M82 les 19 et 20 mars 2020. Prise de vue avec un Canon 600Da – Canon EF 200mm f2,8 L – @f3,5 (bague adaptatrice comme cache frontal), 76x2min -> 2h32min – ISO800, Vixen GP-DX – MGEN II. Traitement des images dans DeepSkyStacker et Photoshop, auteur de l’image : Johannes Hildebrandt

La grande comète de 2020 ?

Le système d’alerte d’impact terrestre d’astéroïde, ou ATLAS en abrégé, se situe sur Hawaii. Il scrute le ciel à la recherche d’objets géocroiseurs qui s’approchent dangereusement de la Terre et a pour mission de prédire un éventuel impact. Le 28 décembre 2019, le système robotisé a détecté la comète sur son chemin à travers notre système solaire. Les astronomes ont constaté qu’elle suit une orbite très similaire à celle de la grande comète de 1844 qui atteignait une magnitude de -1. Certains experts pensent même qu’Y4 ATLAS pourrait être un fragment de la queue de l’ancienne comète et devenir encore plus lumineuse. Il est donc captivant de poursuivre le chemin de cette comète rien que pour cela.

Mais pouvons-nous envisager une évolution similaire pour C/2019 Y4 ATLAS ?

Fort accroissement de la luminosité jusqu’en mai

Il est certain que sa luminosité augmentera rapidement. En décembre, à l’époque de sa découverte, sa magnitude de 19 la rendait inaccessible. Sauf que son éclat s’est accru et qu’il atteint une magnitude d’approximativement 8 entretemps. Soit un accroissement multiplié par 25000. Tout cela deviendra vraiment intéressant d’ici fin mai, du simple fait que sa luminosité ne cessera d’augmenter. Sa magnitude dépasse d’ores et déjà les attentes initiales.

Elle commence à pénétrer dans la zone des planètes les plus reculées de notre système. Le 24 mai, elle passera à vive allure à une distance de 117 millions de kilomètres de la Terre et atteindra son orbite la plus proche du soleil le 31 mai – voire dans l’orbite de Mercure. Selon les prévisions, elle pourrait atteindre une luminosité de magnitude 2 pendant ce temps. Cela signifie qu’elle serait visible avec de simples jumelles, et même à l’œil nu.

Autre gros avantage : La comète se situe sur une orbite quasiment géniale pour nous en tant qu’« habitants de l’hémisphère Nord ».

Nous l’avons déjà observé

Quelques membres de notre équipe ont déjà eu l’occasion d’observer la comète ces derniers jours. Le dernier week-end, je me suis également mis à sa recherche. J’ai immédiatement réussi à la détecter avec mon télescope Dobson Taurus 12“. La petite tache diffuse était nettement visible parmi les étoiles environnantes. La chevelure semblait parfaitement ronde avec une zone plus claire au cœur. Aux abords du ciel d’une petite ville, j’ai poursuivi l’observation avec mon oculaire SWA 32mm et un Nagler 11mm d’un grossissement d’approximativement 140 fois. La comète était encore plus contrastée et se détachait encore mieux du fond du ciel. Une expérience sensationnelle. La comète était déjà visible avec des jumelles 20+40×100 Nightstar.

Zeichnung von Komet C/2019 Y4 ATLAS

Schéma de la comète C/2019 Y4 ATLAS le 22 mars 2020 qui reproduit l’impression visuelle au télescope Dobson 12″, Marcus Schenk.

Comment trouver la comète C/2019 Y4 ATLAS ?

Elle ne se couche pas sous l’horizon, mais reste bien haute et circumpolaire. Une position de rêve pour un observateur. Notre vagabonde passe actuellement dans la Grande Ourse qui, grâce au printemps, est maintenant bien haute dans le ciel. Nous vous invitons à profiter de cette heureuse opportunité pour l’observer avec votre télescope. Et si vous avez prévu d’acheter un télescope ? Faites-le maintenant !

En avril et en mai, elle traverse la constellation de la Girafe et se dirige vers Persée. Elle devient nettement plus lumineuse, mais perd également en altitude avec le temps. Il est donc d’autant plus important de trouver une zone sombre avec peu de nuages à l’horizon. En cette période de coronavirus et du confinement, j’étais heureux de pouvoir observer la comète de mon jardin, à une altitude encore élevée.

Mais que devez-vous faire pour détecter la comète ?

Vous trouverez par exemple une carte de recherche actuelle à la page skyhound.com.

Ou une carte quotidiennement actualisée sur Theskylive.

Vous voulez voir la comète encore mieux ? Le filtre Lumicon spécial comète, qui améliore le contraste de la chevelure et d’une éventuelle queue de gaz, est certainement utile dans ce contexte.

Pourrons-nous voir la comète à l’œil nu ? C’est écrit dans les étoiles malgré tant de calculs et de prédictions. Espérons le meilleur. En attendant, profitez de la comète avec votre télescope ou vos jumelles. Personne ne sait combien d’années nous devrons réattendre la venue d’une comète aussi brillante ?

S’il vous faut encore un télescope, des accessoires ou des jumelles : Nous sommes à votre disposition, téléphoniquement et par courriel, malgré la gravité de la crise du coronavirus en Bavière. À ne pas oublier : Nos courageux collègues du service des expéditions gardent le fort et expédient vos commandes immédiatement.

Comète 46P / Wirtanen : Voici comment observer la comète de Noël

18.12.2018, Marcus Schenk

Après une longue attente, nous recevons la visite d’un corps céleste. La comète 46P / Wirtanen s’approche de la terre, devient de plus en plus brillante et est même visible à l’œil nu. Mais ce n’est qu’avec des jumelles ou un télescope que la comète de Noël déploie toute sa splendeur. Début décembre et Noël sont les meilleures périodes pour l’observer.

Cette photo a été prise avec un télescope Celestron Astrograph S 203/400 RASA 800 OTA. © Michael Jäger. Merci à Celestron, qui nous a mis gracieusement cette photo à disposition.

Cette photo a été prise avec un télescope Celestron Astrograph S 203/400 RASA 800 OTA. © Michael Jäger. Merci à Celestron, qui nous a mis gracieusement cette photo à disposition.

 

46P/Wirtanen est-elle une comète pour l’œil nu ?

46P/Wirtanen est une comète à avec une période orbitale courte de 5,5 ans. Elle vient donc nous rendre visite à des intervalles assez rapprochés. Mais en décembre 2018, il nous offre une opportunité particulière, car rarement de telles comètes atteignent une telle augmentation de luminosité. Si tout se passe comme prévu, Wirtanen pourrait atteindre la magnitude 3 et être bien visible à l’œil nu ou avec des jumelles.

Vous n’avez jamais vu de comète ? Alors il est grand temps d’y remédier ! Parce que observer une comète lumineuse fait partie des plus belles expériences.

 

Pourquoi la comète de Noël est-elle 160 000 fois plus lumineuse ?

Qu’a-t-elle de particulier ? La chance de pouvoir observer une comète à l’œil nu ne se produit que toutes les quelques années. La dernière était la comète Lovejoy (C/2014 Q2), en 2014/15, elle était visible à l’œil nu peu de temps, en début d’année.

En réalité, Wirtanen a toujours été une comète faible. Mais pour Noël, la comète nous fait un cadeau : elle a une position favorable pour nous. Parce que grâce à un passage rapprochée avec le géant gazeux Jupiter, la comète a changé de cap et est maintenant beaucoup plus proche qu’auparavant, lors de sa course autour du soleil. En même temps, elle est très proche de la Terre, ce qui la rend globalement plus lumineuse. À titre de comparaison : lorsqu’elle a été découverte, 46P/Wirtanen n’avait que la magnitude 16. Elle serait 160 000 fois plus brillante si elle atteignait la magnitude prévue de 3 (mais toujours 63 000 fois si magnitude 4).

 

A quelle date Wirtanen sera -t-elle visible et où pourrons-nous la trouver ?

Wirtanen est visible tout au long de décembre dans le ciel du soir et constitue une véritable comète de l’Avent et de Noël. Le 12 décembre, elle sera au plus proche du soleil et le 16 décembre, au plus proche de la Terre avec une distance de seulement 11 millions de kilomètres, soit près de 30 fois la distance de la Terre à la Lune. Le même soir, elle passera également la porte dorée de l’écliptique, zone située entre les Pléiades et les Hyades.

Mais à la mi-décembre, la Lune arrive et surpasse la comète. Ensuite, nous ne pouvons plus voir 46P/Wirtanen dans le ciel du soir, mais restera visible dans la seconde moitié de la nuit et le matin, car la Lune se couche avant la comète.

 

Le site devra être sombre : le meilleur moment d’observation

Mais attendez : n’avons-nous pas dit que la comète était visible à l’œil nu ? Des étoiles de taille similaire peuvent également être vues en présence la Lune est. Exact ! Mais la grande luminosité de la comète est répartie sur une surface, la chevelure à environ 0,5°. A titre de comparaison, cela correspond à un diamètre de pleine Lune. C’est pourquoi vous devriez rechercher un endroit sombre et une période d’observation sans Lune.

Observez seulement après le crépuscule. Au début du mois de décembre, la comète est encore relativement proche de l’horizon dans le ciel du soir, mais elle s’élève de jour en jour. Le 10 décembre, elle atteint la tête de la Baleine et se dirige vers le Taureau.

Ce n’est qu’à partir de Noël que vous pourrez regarder à nouveau dans l’obscurité avant le lever de la Lune. 46P/Wirtanen est maintenant proche de l’étoile Capella dans le Cocher. Observez maintenant très tôt dans la soirée. Au cours des prochains jours, la Lune se lève de plus en plus tard et le créneau d’observation sans Lune s’allonge de plus en plus.

 

Des jumelles et un télescope pour une meilleure observation de la comète

La comète 46P/Wirtanen est encore plus belle avec des jumelles ou un télescope. Laissez-vous émerveiller par la grande chevelure verdâtre et peut-être même découvrirez-vous une petite queue de comète dans le télescope. Les jumelles Omegon 2,1 × 42 offre par ailleurs une vision particulièrement agréable de la comète.

 

Saisissez l’occasion et observez la comète de Noël. Nous vous souhaitons des nuits claires et beaucoup de plaisir !

23.01.2021
Nous proposons l'expedition mondiale
Monnaie
Service
Conseil
Contact
Universe2Go