Panier
vide

Les faits astro marquants de l’hiver 2020/21

Une rencontre extrêmement étroite de Jupiter et Saturne, Mars et Uranus, dans le même champ de vision et les Géminides à la Nouvelle Lune. Il y aura bien sûr, de nouveau, de nombreuses raisons de jeter des regards d’étonnement dans le ciel étoilé.

Dans le graphique du ciel des faits astro marquants de l’hiver 2020/21, de nombreux événements célestes vous attendent au cours des trois prochains mois. Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir lors de vos observations.

 

Décembre :

13/12/ Géminides

Lorsque le ciel se dégagera en soirée, il faudra de préférence regarder vers le sud. Parce que le radiant des étoiles filantes « Géminides » se situera apparemment au niveau de la constellation des Gémeaux. Plus précisément : d’un point situé deux degrés au-dessus de l’étoile Pollux. Le meilleur moment, pour l’observation, se situera entre 20h00 TU (21h HEC) et 5h00 TU (6h HEC). Avec 120 météores par heure, les Géminides sont parmi les étoiles filantes les plus denses. Cette année, la date est favorable parce que nous aurons la Nouvelle Lune et que nous pourrons observer toute la nuit, sans perturbations.

13/12/ La Lune rencontre Vénus

Vous êtes des lève-tôt et vous aimez regarder les étoiles pendant les premières heures du jour ? Ce matin, cela vaut le coup. À partir de 5h30 TU (6h30 HEC), vous remarquerez dans le ciel la brillante Vénus et, au-dessous, le très fin croissant de Lune car, dès le lendemain, nous aurons la Nouvelle Lune. Ce weekend se prêtera parfaitement bien aux observations du ciel profond.

17/12/ La Lune rencontre Saturne et Jupiter

Ce joli événement, nous ne le devons qu’au fait que la nuit tombe actuellement vite. Au crépuscule, nous verrons en effet une conjonction de Jupiter, de Saturne et du jeune croissant de Lune grossissant. Les deux géantes gazeuses nous ont accompagnés tout au long de l’été et elles étaient chaque soir les objets les plus lumineux lorsque nous regardions en direction du sud. Elles prennent maintenant congé du ciel de façon précoce pour laisser la place au ciel hivernal.

21/12/ Ursidés

Les Ursidés sont une pluie d’étoiles filantes que vous pouvez observer toute la nuit. C’est parce que leur radiant se situe dans la constellation de la Petite Ourse que ces météores sont appelés Ursidés. Leur vitesse dans le ciel est beaucoup plus faible que celles des Perséides, soit environ 35 km par seconde.

21/12/ Début de l’hiver

21/12/ Jupiter rencontre Saturne (remarque : rencontre extrêmement étroite)

Aujourd’hui, vous observez également l’étoile de Bethléem ? Il s’agit là du temps fort de ce mois, que vous ne devez manquer en aucun cas. Le 21 décembre, exactement au moment du solstice d’hiver, Jupiter et Saturne nous présenteront un spectacle exceptionnel car, dans cette conjonction, ils se tiendront à une distance de 5 minutes d’arc seulement. Un spectacle vraiment rare.

Remontons dans le temps : Jupiter et Saturne s’étaient également rencontrés en l’an 7 avant Jésus Christ. Au cours de cette année, on pouvait suivre trois conjonctions récurrentes entre les deux planètes dans la constellation des Poissons. Les scientifiques sont à même, aujourd’hui, de reproduire cela. Le caractère frappant nous permet de conclure qu’il s’agissait là de l’étoile de Bethléem. Une délicieuse et attrayante association peu avant Noël, ne trouvez-vous pas ?

Que diriez-vous d’observer les deux au télescope, dans un seul et même champ de vision ? Il faudrait que vous preniez votre poste d’observation suffisamment tôt. Le mieux serait à 16h00 TU (17h HEC), lorsque les géantes gazeuses sont encore à une hauteur suffisante car, en 1,5 heure au plus tard, elles disparaissent dans les brumes de l’horizon.

21/12/ La Lune occulte une étoile de magnitude 4,3

À 20h04 TU (21h04 HEC), la Lune occulte l’étoile lumineuse 30 PSC de magnitude 4,3, qui fait partie de la constellation des Poissons. Ce qui est particulièrement beau : la Lune se rapproche de l’étoile par son côté non éclairé. Et elle disparaît d’un coup, comme si on « l’éteignait » tout simplement. À 21h15 TU (22h15 HEC), elle réapparaît derrière le côté opposé de la Lune.

23/12/ La Lune rencontre Mars

En octobre, Mars était dans une opposition favorable et on pouvait la voir à la perfection. Elle se tient actuellement dans la constellation des Poissons où l’on peut l’observer pendant la première moitié de la nuit. Ce soir, la Lune la rejoint.

24/12/

Joyeux Noël !

27/12/ La Lune rencontre Aldébaran et les Pléiades

Les Pléiades attirent même l’attention des personnes qui ne se préoccupent pas du ciel nocturne et il arrive souvent qu’on les prenne pour le « Petit Chariot ». Mais les observateurs du ciel le savent : il s’agit de l’amas d’étoiles ouvert le plus connu, que les hommes observent depuis des millénaires déjà et qui avait une importance particulière pour de nombreuses cultures. Cette nuit, la Lune rejoint les Pléiades et l’étoile principale du Taureau : Aldébaran.

Janvier :

02/02/ Quadrantides

Les Quadrantides sont un essaim de météores de la constellation du Bouvier. La nouvelle année commence par une présentation astronomique, qui nous envoie environ 120 météores par heure. Le radiant, d’où semblent émaner les étoiles filantes, ne se lève toutefois qu’après minuit. Malheureusement, la puissante phase lunaire s’avère perturbatrice cette année car, il n’y a pas trois jours, c’était la pleine Lune.

03/01/ La Lune rencontre Régulus

Aujourd’hui, on peut voir la Lune et Régulus à une distance de 4 degrés l’une de l’autre.

En latin, Régulus signifie « petit roi ». Étant donné que l’écliptique passe ici, il se produit régulièrement une rencontre avec la Lune.

07/01/ La Lune rencontre Spica

Spica est une étoile bleue massive, une étoile variable et en même temps un système de deux étoiles. À une distance de 262 années-lumière, avec une luminosité de 13 000 fois celle du soleil et avec un rayon de 7,5 fois celui du soleil, elle vient en seizième position dans la liste des étoiles du ciel les plus lumineuses.

Dans la position de Spica, la Vierge tient dans sa main gauche un épi de blé. C’est de là que l’étoile tient son nom, en latin Spica signifie épi. Le 7 janvier, la Lune se tiendra à proximité.

11/01/ La Lune rencontre Vénus

Le matin du 11 janvier, l’aube ne durera plus longtemps, lorsque Vénus se lèvera à 6h00 TU (7h00 HEC) et qu’elle rejoindra le très fin croissant de Lune au-dessus. À ce moment-là, le soleil ne se trouvera plus qu’à 9 degrés sous l’horizon.

20/01/ Mars rencontre Uranus

La planète Uranus peut théoriquement se voir à l’œil nu. Mais, en pratique, cette planète distante de 2,9 milliards de kilomètres n’est pas aussi facile à trouver. Le problème : elle est tellement petite qu’il faut regarder de très près pour la distinguer d’une étoile. Cela demande de l’astuce avec les jumelles, c’est plus facile au télescope car vous détectez une « étoile » d’un diamètre à peine plus grand que les étoiles de comparaison. Ce soir, vous trouverez Uranus plus facilement car celui-ci rencontrera Mars à une distance de 1,5 degré.

Si vous utilisez un oculaire d’une longue distance focale, vous pourrez admirer les deux dans un seul et même champ de vision.

21/01/ La Lune rencontre Mars

Aujourd’hui, la Lune passe devant Mars à une distance de 5,5 degrés.

24/01/ Mercure à sa plus grande élongation est

Mercure tourne autour du soleil si vite et si près que nous ne pouvons pas l’observer à tout moment. Mais Mercure se trouve maintenant de nouveau à une distance angulaire plus grande, de 18 degrés, par rapport au soleil. Il ne s’agit certes pas d’une valeur gigantesque, mais nous pouvons l’observer pendant sa demi-phase. Mercure est visible dans le ciel du soir peu après le coucher du soleil. Dans tous les cas, attendez que le soleil se soit couché. Vous découvrirez alors Mercure tout près au-dessus de l’horizon ouest.

27/01/ La meilleure visibilité de Mercure

Aujourd’hui, Mercure atteint sa plus haute position dans le ciel du soir et, par là même, sa meilleure visibilité le soir. Le matin, son arc le fait redescendre par rapport à l’horizon.

Février :

03/02/ La Lune rencontre Spica

Ce matin également, la Lune passe de nouveau devant l’étoile Spica en Vierge. À quoi tient cette fréquente rencontre ? L’écliptique se présente au-dessus de Spica, ce qui conduit à une visite régulière de la Lune.

06/02/ La Lune rencontre Antarès

Ce matin, la Lune âgée de 23 jours et décroissante rencontre Antarès, étoile principale de la constellation du Scorpion.

19/02/ La Lune rencontre Mars, les Pléiades et les Hyades

Un joli spectacle dans le ciel du soir : la Lune rend aujourd’hui visite à la constellation du Taureau et séjourne dans une position entre les Hyades et les Pléiades. Les Hyades et les Pléiades sont de très vieux amas d’étoiles ouverts, que les hommes observent depuis des lustres. Mars est également de la partie. Cette rencontre ne mérite-t-elle pas une photo ?

23/02/ La Lune rencontre Pollux

La Lune croissante est passée ces derniers jours de la constellation du Taureau aux Gémeaux. Ce soir, elle rencontre Pollux, étoile géante rouge distante de 34 années-lumière.

26/02/ La Lune rencontre Régulus

Quelques heures seulement avant la Pleine Lune, notre satellite rejoint Régulus, étoile principale du Lion. Après la fin du crépuscule, nous voyons dans le ciel étoilé une image intéressante : à l’ouest, les constellations d’automne se couchent, les constellations d’hiver atteignent au sud leur niveau le plus haut et, à l’est, le printemps se hisse au-dessus de l’horizon.

Pas de commentaire


02.03.2021
Nous proposons l'expedition mondiale
Monnaie
Service
Conseil
Contact
Universe2Go