Panier
vide

Infographique : Astrohighlights d’automne 2019

Au cours des trois prochains mois, de septembre à novembre, il y aura de nouveau quelques belles observations que nous ne devrons pas laisser passer. Un événement particulier se profile à l’horizon : le très rare transit de mercure devant le soleil. Mais il y aura également d’autres petits événements qui pourront être observés.

Le nouvel Infographique Astronomique « Astrohighlights d’automne 2019 » vous propose une vue d’ensemble graphique rapide. Il vous permet de vous tenir au courant et de savoir ce qui se passe dans le ciel.

Dans la suite de ce texte, vous trouverez quelques détails concernant les différents événements.

Septembre :

01/09 Alpha-Aurigides

Les alpha-Aurigides sont une pluie de météores rapides se déplaçant à une vitesse de 65 km/s dont l’origine remonte à la comète C/1911 Kiess. À  leur maximum, le 1er septembre, environ six météores à l’heure seront visibles. Le radiant, c’est-à-dire le lieu d’où les météores semblent venir, se situe dans la constellation du Cocher, au-dessous de l’étoile Capella.

06/09 La Lune rencontre Jupiter

À une distance d’à peine 5°, la Lune se rapprochera de Jupiter au cours de cette nuit. Dès le crépuscule, nous verrons la Lune et Jupiter sous la forme d’objets lumineux très proches l’un de l’autre.

08/09 La Lune rencontre Saturne

Si l’on pouvait la voir à proximité de Jupiter, il y a deux jours, la Lune rendra aujourd’hui visite à l’anneau planétaire Saturne. Ces deux corps célestes se rapprocheront à une distance de 1,5°.

09/09 Baie des arcs-en-ciel sur la Lune

Ce soir, nous pourrons voir la Baie des arcs-en-ciel sur la Lune. Il s’agit là d’un événement tout à fait rare, que l’on ne peut voir que lors d’une phase de lune de 83 %. Nous découvrirons alors notamment, juste au-delà du terminateur, du côté sombre, un demi-cercle fermé fait d’une lumière « dorée ». La raison en est la suivante : nous voyons la Mare Imbrium (mer des Pluies) et le cratère Sinus Iridum, qui est entouré par le massif du Jura (Montes Jura). Tandis que le cratère se trouve encore dans l’ombre, le soleil se lève déjà aux sommets du massif et nous voyons la célèbre anse.

10/09 Neptune en opposition

Neptune est l’une des géantes gazeuses extérieures de notre système solaire.  À une distance de 4,5 milliards de kilomètres, elle fait le tour du soleil en 165 ans. Sa lumière met 4 heures et 10 minutes pour atteindre la Terre. Pendant son opposition, elle se voit particulièrement bien dans le Verseau. À 1 heure, elle atteint son point le plus haut, à 36° environ au-dessus de l’horizon.

20/09 La Lune rencontre Aldébaran

Dans la nuit du 20/09, la Lune décroissante et éclairée à 72 % rencontrera Aldébaran, l’étoile principale du Taureau. Aldébaran est une géante rouge, une étoile qui a atteint la dernière phase de sa vie. Elle est 150 fois plus brillante que le soleil et elle a une taille telle qu’elle engloberait Mercure si on la mettait à la place du soleil.

Octobre

03/10 La Lune rencontre Jupiter

Ce soir, un spectacle particulièrement joli nous attend : la Lune rejoindra la lumineuse Jupiter. L’expressive constellation vaut le coup d’une observation, en particulier au premier crépuscule du soir.

05/10 La Lune rencontre Saturne

En début de soirée, en Sagittaire et directement au-dessus de l’horizon, vous verrez aujourd’hui une conjonction de Saturne et de la Lune.

09/10 Draconides d’octobre

Provenant de la constellation du Dragon, des étoiles filantes sembleront tomber autour du 9 octobre : nous verrons la pluie de météores des Draconides. Lorsqu’ils traversent le ciel, c’est un fascinant spectacle, même pour les novices en astronomie. Le radiant se situe à proximité de l’étoile Draconis. Le Dragon fait partie d’une constellation circumpolaire, ce qui fait que le radiant se situe à hauteur optimalement visible le soir.

12/10 Amphitrite en opposition

Dans la mythologie grecque, Amphitrite est une déesse de la mer et elle est l’épouse de Poséidon. Dans le ciel, Amphitrite est toutefois un astéroïde de la ceinture principale d’astéroïdes, qui se trouve maintenant en opposition. 211 millions de kilomètres le séparent désormais de la terre. Il se tient actuellement dans les Poissons, au-dessous de la constellation d’Andromède.

17/10 La Lune rencontre les Hyades

Les Hyades, qui ont 600 millions d’années, sont un amas d’étoiles ouvert formant, avec ses étoiles très lumineuses, une structure caractéristique en V. La Lune rendra visite à cet amas cette nuit. Par ailleurs : l’étoile Aldébaran ne fait pas partie des Hyades.

20/10 Mercure à sa plus grande élongation est

Mercure se trouve à un angle d’élongation maximum de 24° mais, dans le ciel du soir, nous ne la voyons pas.

21/10

Les Orionides sont une petite pluie d’étoiles filantes, avec environ 20 météores par heure. Le radiant se situe dans la constellation Orion, près de l’étoile Bételgeuse. Vous pourrez observer les étoiles filantes pendant tout le mois, mais le maximum se situera entre le 20 et le 21 octobre.

23/10 La Lune rencontre Regulus

Le 23, l’étroit croissant se trouvera à environ 10 degrés de distance de Regulus, l’étoile principale du Lion.

28/10 Uranus en opposition

L’occasion revient aujourd’hui de jeter un regard sur la lointaine Uranus : on pourra la voir toute la nuit, pendant son opposition. Avec une luminosité de 5,6 mag, vous pourrez déjà l’apercevoir dans vos jumelles, mais vous ne pourrez l’identifier en tant que planète que dans votre télescope. Vous la trouverez dans la constellation du Bélier : pour votre recherche, tracez une ligne entre l’étoile lumineuse β Ari (Beta Arietis) et l’étoile faible ξ1 Cet dans la Baleine, de 4,3 mag seulement. Au début du dernier tiers de la distance par rapport à ξ1 Cet, vous trouverez la planète.

31/10 La Lune rencontre Jupiter

Ce soir, nous verrons un croissant étroit et éclairé à 15% seulement, directement à côté de Jupiter.

Novembre

02/11 La Lune rencontre Saturne et Jupiter

Ce soir, nous verrons une jolie constellation de la Lune, de Saturne et de Jupiter à l’horizon sud-ouest.

06/11 Taurides

Les Taurides sont une pluie de météores en deux parties, dont 10 météores à l’heure seulement sont à escompter. Ce qui est beaucoup plus intéressant ici, c’est que quelques boules de feu lumineuses pourront surgir.

11/11 Transit de mercure

Ceci ne se produit que tous les 13 ans : Mercure traversera le disque solaire et nous pourrons suivre ce transit en direct dans notre télescope. Début du transit 13:35 HEC, 2e contact 13:37 HEC, milieu 16:19 HEC, 3e contact 19:02 HEC, fin 19:04 HEC. Nous ne pourrons malheureusement observer que la moitié du transit, le soleil disparaissant plus tôt sous l’horizon. Attention ! Pour observer le transit, placez dans tous les cas un filtre solaire approprié devant l’objectif ! N’observez jamais sans ce filtre ! Une observation sans filtre solaire spécial est dangereuse et aurait pour conséquence de graves lésions de la rétine. Demandez-nous conseil.

14/11 Astéroïde Vesta en opposition

L’astéroïde Vesta fait partie de la ceinture principale d’astéroïdes et il est l’un des premiers corps de ce type ayant été découverts. Avec un diamètre de 516 kilomètres, Vesta fait, après Pallas, partie des plus grands astéroïdes. Le 14/11, Vesta atteindra une luminosité de 6,5 mag : vous pourrez ainsi le trouver et l’observer avec n’importe quel télescope. Il se trouve actuellement dans la constellation de la Baleine. Vous pourrez le trouver d’une façon relativement facile en prolongeant une ligne de ο Tau (dans le Taureau) d’environ 2 degrés dans le sens ouest. Il est judicieux d’utiliser une carte du ciel.

17/11 Léonides

Le 17/11, les Léonides atteindront leur maximum.  À côté des Perséides, les Léonides font partie des essaims d’étoiles filantes les plus célèbres. Il y a eu des années où ces météores tombaient comme des gouttes de pluie du ciel. Cela se produit en général tous les 33 ans, lorsque la Terre entre en collision avec le nuage des Léonides.

Dans les années normales, la chute maximale ne dépasse pas 20 météores par heure. Le taux de chute sera un peu inférieur cette année, il est estimé à 15 météores par heure.

24/11 Jupiter rencontre Vénus et La Lune rencontre Mars

Dans les derniers jours de novembre, il y aura en même temps deux constellations entre la Lune et Mars et Jupiter et Vénus.

Tôt le matin du 24 novembre, nous verrons un très fin croissant de Lune, la planète Mars et, un peu plus bas, la planète Mercure. Puis, le soir suivant, tout au début du crépuscule, c’est un joli spectacle de Jupiter et de Vénus qui s’offrira à nous.

28/11 Plus grande élongation ouest de Mercure

Mercure atteindra la meilleure visibilité matinale de toute l’année à partir du 28 novembre, à sa plus grande élongation ouest, et il aura alors une distance angulaire, par rapport au soleil, de 20 degrés. Dans le télescope, Mercure apparaîtra alors à demi-éclairé.

Pas de commentaire


Nous proposons l'expedition mondiale
Monnaie
Service
Conseil
Contact
Universe2Go