Plus de 7500 articles disponibles en stock
🎄 Retour possible jusqu'au 31.01.2023
Votre partenaire pour l'astronomie
Magazine > Astuces pratiques > Trucs et astuces > La monture EQ-6 Pro
Astuces pratiques

La monture EQ-6 Pro

Le modèle phare des montures de Skywatcher offre une solide base pour les grosses optiques.

Skywatcher Eq6 R Pro Komplett

Sortie il y a quelque temps par Skywatcher, la monture EQ-6 est à même de rivaliser avec les grosses et coûteuses montures d’autres fabricants. La EQ-6 est le modèle phare de la marque Skywatcher désormais très appréciée et elle offre une solide base pour les optiques des gros télescopes.

Le trépied

Cette monture est fournie complète avec un robuste trépied en tube d’acier réglable en hauteur entre 82 cm et 117 cm. Pour des raisons de stabilité, il convient de laisser le trépied si possible rentré. La qualité du trépied est un facteur important, lors de l’oscillation de la monture.

Moteurs pas à pas

À l’intérieur se trouvent deux moteurs pas à pas performants pour les axes d’ascension droite et de déclinaison et, de série, un viseur polaire qui peut être éclairé. La platine de raccordement, pour les optiques du télescope, comporte désormais une queue d’aronde normalisée ou un système GP.

Contrepoids

Deux contrepoids de 5,3 kg chacun sont habituellement joints à la monture. La tige de contrepoids a un diamètre de 18 mm. Elle peut être très facilement rentrée dans la monture pour le transport.

Capacité de charge

Le coprs des axes complet pèse 16 kg et supporte sans problème des charges jusqu’à 18 kg environ. En pratique, cela signifie que la monture supporte par exemple des tubes Newton d’un diamètre jusqu’à 10" (250 mm) ou des Schmidt-Cassegrain jusqu’à 12". Ce faisant, la monture n’est alors pas encore surchargée, elle convient au contraire encore bien pour l’astrophotographie. Le réglage polaire peut être lu sur une échelle graduée précise.

Viseur polaire

La EQ-6 est déjà équipée d’un viseur polaire pouvant être éclairé et permettant de chercher très facilement le pôle nord céleste. Les échelles graduées peuvent être utilisées à titre d’aide lors du réglage. Si l’on souhaite faciliter le réglage le plus possible, on peut également s’orienter sur les repères du viseur polaire. En effet, les constellations du Grand Chariot et de Cassiopée sont tracées et facilitent l’alignement.

GoTo

Précédemment, la EQ-6 était également disponible avec des moteurs de suivi simples. Aujourd’hui, elle n’existe plus qu’en version GoTo, avec des entraînements performants. Il est ainsi possible d’approcher 13 400 objets environ que l’on peut saisir directement dans l’affichage à deux lignes, avec leurs désignations figurant au catalogue, ou bien sélectionner dans une liste d’objets. La commande GoTo permet en outre d’approcher ses propres objets. Les moteurs pas à pas se déplacent vers les objets à une vitesse de 3,4°/seconde. Cette vitesse est suffisante, ne provoque pas de bruits forts, du type lame de scie circulaire, mais seulement un léger ronflement. Pour l’astrophotographie, la commande propose des vitesses de correction précises, de 0,25, 0,5, 0,75 et 1,0. Des vitesses solaires, lunaires et sidérales peuvent en outre être réglées. La monture présente par exemple une erreur périodique due à la vis sans fin, qui se situe entre 10 et 15 secondes d’arc. La compensation PEC (correction d’erreur périodique) intégrée permet de faire compenser cette erreur par le logiciel. Ceci est nécessaire pour une astrophotographie précise.

Montures EQ-6 Pro conseillées