Plus de 7500 articles disponibles en stock
🎄 Retour possible jusqu'au 31.01.2023
Votre partenaire pour l'astronomie
Magazine > Astuces pratiques > Trucs et astuces > Ajustement des jumelles
Astuces pratiques

Ajustement des jumelles

Vous voyez double ? Pas de panique ! Cela ne veut pas dire que vos jumelles sont cassées, elles ne sont simplement plus réglées correctement.

Fernglas Okulare Nah

Ajuster soi-même ses jumelles en 10 minutes

Goûter au plaisir de la nature, avec des jumelles, fait partie de l’une des plus belles aventures qui soient. Observer de jour les montagnes et les crevasses, admirer le plumage de nos oiseaux indigènes ou bien plonger dans le monde fascinant de l’astronomie, voilà des moments souvent inoubliables que les jumelles nous permettent de vivre.

C’est pourquoi il est important d’entretenir ses jumelles et de traiter cet instrument optique soigneusement, car il est constitué de nombreux composants optiques auxquels on doit, en fin de compte, le plaisir d’observer.

Si vos jumelles ne sont plus performantes

Il arrive cependant, parfois, que les jumelles n’offrent plus la qualité optique à laquelle on est habitué. Dans le cas extrême, il se peut même que l’on voie non pas une image mais deux images rondes individuelles, qui se présentent séparément. Si tel est le cas, vos jumelles sont désajustées. Cela signifie que les composants optiques (les prismes, en particulier) ne sont plus adaptés entre eux. Mais, pas de panique ! Vos jumelles ne sont pas pour autant fichues, elles ne sont simplement plus correctement réglées. Elles ont peut-être subi une grande secousse ou peut-être ont-elles fait une chute.

Si vous possédez des jumelles à prismes de Porro, des moyens simples vous permettent d’ajuster vous-même vos jumelles, afin que vous puissiez retrouver tout le plaisir de l’observation.

C’est pourquoi nous aimerions vous donner de petites consignes pour ajuster vous-même vos jumelles. Nombreuses sont les jumelles à prismes de Porro qui s’ajustent d’une façon similaire.

1.

Il faut d’abord voir si un ajustement est vraiment nécessaire. À ces fins, le mieux est de fixer vos jumelles sur un trépied, afin qu’elles puissent être immobilisées de façon stable sur un point. Positionnez vos jumelles et le trépied de sorte que vous puissiez observer le paysage d’une façon tout à fait détendue depuis un fauteuil. Si vous voyez tout clairement, correctement et en étant détendu, aucun ajustement n’est nécessaire pour vos yeux. Si vous voyez des images doubles ou si même vous avez des sensations de vertige, vos jumelles ne sont probablement pas ajustées de façon précise.

2.

Pendant que vous observez avec vos jumelles, il serait judicieux de viser une maison ou un bâtiment présentant, avantageusement, des lignes droites verticales et horizontales. Il faut toutefois que l’objet se trouve à une distance suffisante.

Regardez alors alternativement, à travers vos jumelles, avec l’œil droit et avec l’œil gauche. Si vous ouvrez et fermez rapidement l’œil droit et l’œil gauche, alternativement et successivement, vous constaterez bien la différence entre les deux impressions retirées de l’observation. En cas de désajustement, vous aurez l’impression que les objets vacillent dans un sens et dans l’autre. À cet égard, un désajustement vertical est toujours plus problématique qu’un désajustement horizontal. L’œil humain ne peut que difficilement compenser les décalages en hauteur. En revanche, les petites différences horizontales peuvent être tout à fait normales et elles ne sont pas problématiques plus que cela.

3.

Si les jumelles ne sont pas ajustées, vous verrez probablement, en regardant alternativement, l’horizontale du mur vaciller vers le haut et vers le bas. Il faut alors agir dans tous les cas. Nous vous conseillons de travailler simultanément avec deux tournevis pendant l’ajustement. Positionnez donc les deux tournevis dans les vis d’ajustement et observez simultanément avec les jumelles. Il s’agit alors de procéder tout en finesse. Seuls de très petits mouvements de vissage sont en réalité nécessaires pour régler les prismes.

4.

Outre un mur, un sapin avec ses différentes branches peut également constituer un bon objet d’ajustement car les différentes branches doivent impérativement être amenées en coïncidence.

5.

Si le bord du mur est horizontal sur les deux images ou que les branches de l’arbre sont amenées en coïncidence, vous avez réalisé un ajustement suffisamment correct. L’image doit alors être nette et vous devez retrouver le plaisir d’observer dans vos jumelles. Faites alterner encore une fois, rapidement, l’observation entre l’œil droit et l’œil gauche, afin de vérifier votre ajustement. Si vous ressentez l’image agréablement, vous pouvez mettre fin à l’ajustement.

Dans quelques cas, il peut toutefois arriver que votre ajustement personnel n’apparaisse pas tout à fait parfait pour une autre personne. Mais ne vous faites pas de soucis car aucun œil humain n’est parfaitement identique à un autre. Rien que de petites modifications dans la position des yeux d’une personne peuvent se traduire par des impressions d’observation différentes. On peut cependant souvent trouver un « compromis d’ajustement ».

Vous ne souhaitez pas vous occuper de l’ajustement de vos jumelles ? Aucun problème !

Envoyez-les à Astroshop. Nous ajusterons vos jumelles exactement comme vous le souhaitez et avec une grande précision.

Conseil :

Masquées sous la gaine en caoutchouc se trouvent les petites vis d’ajustement pour les prismes. Un petit tournevis permet de procéder à un ajustement soi-même. La différence en hauteur apparait clairement entre image droite et image gauche des jumelles. En alternant sans cesse l’observation, il faut maintenant adapter avec précautions les images des jumelles les unes aux autres.