Panier
vide

Billets avec tag 'infographie'

Infographie : Faits astro marquants du printemps 2020

04.03.2020, Marcus Schenk

Au printemps, il va de nouveau se passer un certain nombre de choses dans le ciel. Les géantes gazeuses vont alors se serrer la main, une planète va rencontrer un amas d’étoiles, il va se produire des occultations d’étoiles et l’on pourrait même voir une comète avec les jumelles.

Nous vous souhaitons de beaux moments avec l’actuelle infographie astronomique « Faits astro marquants du printemps 2020 ». Vous trouverez dans le texte qui suit des descriptions vous expliquant les événements prévus.

Mars

8 mars Vénus rencontre Uranus
Forte luminosité de Vénus, faible éclat d’Uranus : ces deux planètes se rencontrent aujourd’hui dans au crépuscule et Vénus passe en toute hâte devant la géante gazeuse à environ 2° de distance. Vous pourrez les distinguer toutes les deux de façon optimale avec vos jumelles.

18 mars La Lune rencontre Mars et Jupiter
Si vous vous levez tôt ce matin, vous serez récompensé par un spectacle tout particulier. Au-dessus de l’horizon sud-est, vous pourrez distinguer la Lune décroissante avec Jupiter et Mars formant un joli groupe. Un peu plus à l’est, Saturne se joindra même au groupe.

20 mars Jupiter rencontre Mars
Mars rend de nouveau visite aux grandes planètes. Tôt ce matin, il rend visite à Jupiter et s’approche à une distance de 40 secondes d’arc. Dans les jours suivants, il passera devant Jupiter et se dirigera vers Saturne.

24 mars Vénus dans la plus grande élongation est
L’objet intéressant à observer qui se présente maintenant est Vénus, à demi-éclairée. Elle rayonne dans une luminosité de -4,3 mag et elle se présente comme une belle étoile du soir pendant pratiquement toute la première moitié de la nuit, pour finir par disparaître sous l’horizon peu avant 23 heures.

29 mars La Lune occulte ε Tau
L’hiver prend lentement congé du ciel du soir. On peut encore voir les constellations d’Orion et du Taureau tout à l’ouest dans le ciel. Ce soir, vous pourrez être témoin d’une intéressante occultation d’étoiles par la Lune. Vers 21 h 30, la Lune se rapprochera de la lumineuse étoile ε Tau (Epsilon Tauri), 3,5 mag, dans les Hyades, et l’occultera à 21 h 35 CET par son côté sombre.

Avril

2 avril Junon en opposition
Avec 257 kilomètres de diamètre, Junon est un astéroïde dans la ceinture principale d’astéroïdes. Le 2 avril, il atteindra son opposition par rapport au soleil et rayonnera à une luminosité de 9,5 mag.

3 avril Vénus rencontre les Pléiades
Une rencontre d’un type inhabituel : le 3 avril, nous pourrons voir dans le ciel du soir comment Vénus rend visite aux Pléiades. Un spectacle tout à fait rare et qui sera d’autant plus beau si nous observons les deux objets dans un télescope ou si nous immortalisons ce souvenir sur une photo.

15 avril La Lune rencontre Jupiter, Saturne et Mars
Le trio de Jupiter, Saturne et Mars est actuellement visible tous les matins, avant le lever du soleil, dans le sud-est du ciel. Si vous n’avez pas l’habitude de vous lever aussi tôt, faites une exception. Ce matin, par exemple. Aujourd’hui, la Lune se joint en effet au trio et offre, avec les planètes, un très attrayant spectacle.

26 avril La Lune rencontre Vénus
La Lune n’a que trois jours et brille encore dans le ciel du soir sous la forme d’un croissant étroit et fin. Aujourd’hui, elle se joint à la lumineuse « étoile du soir », Vénus.

28 avril La plus grande luminosité de Vénus
Un ardent éclat dans le ciel. Si nous regardons le ciel, nous voyons alors l’éblouissante Vénus. Nombreux sont ceux qui pensent qu’il s’agit d’un avion avec son projecteur, voire d’un ovni. Mais vous le savez : il s’agit de Vénus, qui réfléchit plus de 75 % de sa lumière solaire et illumine par conséquent le ciel magnifiquement.

Mai

3 mai La Lune occulte l’œil de la Vierge
La Lune se rapproche par son côté sombre et se dirige vers l’étoile v dans la constellation de la Vierge. À 23 h 48, l’étoile disparaît derrière la Lune et ressurgit au bout de 40 bonnes minutes derrière le côté éclairé. Avant de commencer votre observation, informez-vous quant aux heures d’occultation précises car celles-ci peuvent légèrement varier en fonction de la situation géographique de votre site d’observation.

12 mai La Lune rencontre Jupiter et Saturne
Au cours de la dernière moitié de la deuxième partie de la nuit, une dream team du système solaire surgit au-dessus de l’horizon : un Jupiter lumineux, une Lune plus lumineuse encore et Saturne, d’un éclat quelque peu plus faible.

15 mai La Lune rencontre Mars
Peu avant l’aube, vous pouvez découvrir la planète Rouge et la Lune. Entre les constellations du Verseau et du Capricorne, toutes deux se rapprochent jusqu’à 3° de distance. À 30 bons degrés de distance, au-dessus à droite, vous découvrez les deux géantes gazeuses Jupiter et Saturne.

15 mai Comète C/2017 T2 (Panstarrs)
Cette Comète pourrait devenir un temps fort en mai. Si les prévisions sont justes, C/2017 T2 (Panstarrs) pourrait atteindre une luminosité d’environ 8 mag et devenir ainsi une comète bien visible avec les jumelles. En mai, elle séjournera dans la zone circumpolaire des constellations. Dans le courant du mois, elle s’éloignera de la constellation de la Girafe (directement à côté de la Petite Ourse) en direction du Grand Chariot. Le 23 mai, elle séjournera à proximité des Galaxies M81 et M82.

22 mai Vénus rencontre Mercure
Vénus brille comme un phare dans le ciel. Pour qui ne le sait pas, elle peut rapidement être confondue avec le projecteur d’un avion. Ce soir, Vénus rencontre son voisin direct, Mercure.

24 mai La Lune rencontre Vénus et Mercure
Fin mai, tout tournera autour de Vénus et de Mercure, parce que ces deux planètes seront particulièrement bien visibles. Aujourd’hui, elles partagent l’attention qu’elles suscitent avec le croissant de la Lune âgée de deux jours, très fin et éclairé de 4 % seulement.

26 mai Mercure visible dans la soirée
Mercure est tellement proche du soleil, alerte, et tellement farouche ! C’est l’impression que l’on pourrait tout au moins avoir en essayant de l’observer. Il se tient la plupart du temps tout près au-dessus de l’horizon. Mais il est maintenant possible de l’apercevoir car, au crépuscule, il atteint une hauteur d’environ 10°. Partez à sa recherche, nettement après le coucher du soleil, le mieux étant d’avoir des jumelles avec vous.

Infographie : hiver 2019/2020

29.11.2019, Marcus Schenk

L’hiver sera à nouveau froid et glacial, mais c’est la saison qui vous permet d’observer les étoiles de la plus belle façon et tôt dans la soirée. Et quels sont les astronomes amateurs qui ne s’empressent pas de sortir lorsque les Pléiades ou Aldébaran (l’œil du Taureau) appellent ?

Le calendrier céleste, avec des événements marquants pour les trois prochains mois : L’infographie astronomique « Les temps forts dans le ciel de l’hiver 2019/2020 » vous informe des dates et des évènements qu’il ne faut pas manquer.

Nous vous souhaitons tout le plaisir qui soit lors de vos observations !

Décembre

01/12 Alignement planétaire

Au crépuscule, on verra un bel alignement des planètes Jupiter, Vénus et Saturne. La Lune croissante les accompagnera.

11/12 Saturne rencontre Vénus

Ce soir, au crépuscule, les planètes Vénus et Saturne se rencontrent au nord-ouest, juste au-dessus de l’horizon. Notez la différence de luminosité entre les deux planètes qui se croisent à moins de 2 degrés.

11/12 La Lune rencontre Aldébaran

Tôt dans la soirée, nous voyons apparaître Aldébaran, l’œil du Taureau, au-dessus de l’horizon. Aujourd’hui, cependant, on la découvre avec une Lune presque pleine. Une belle soirée pour l’observation des planètes et des étoiles doubles.

13/12 Géminides

Lorsque le ciel se dégagera en soirée, il faudra de préférence regarder vers le sud. Parce que le radiant des étoiles filantes « Géminides » se situera au niveau de la constellation des Gémeaux. Plus précisément : d’un point situé deux degrés au-dessus de l’étoile Pollux. Le meilleur moment, pour l’observation, se situera entre 21 h et 6 h. Avec 120 météores par heure, les Géminides sont parmi les étoiles filantes les plus denses. Cette année, la pleine Lune limitera cependant la vision. Néanmoins, il ne faut pas que vous manquiez l’événement.

23/12 La Lune rencontre Mars

Avis aux lève-tôt : un jour avant Noël, se lever de bonne heure pour observer le ciel vaudra la peine. À l’aube, un délicat croissant de Lune, avec une surface éclairée à 10% seulement, rejoindra Mars, le dieu de la guerre.

23/12 Ursidés

Les Ursidés sont une pluie d’étoiles filantes que vous pouvez observer toute la nuit. C’est parce que leur radiant se situe dans la constellation de la Petite Ourse que ces météores sont appelés Ursidés. Cependant, leur vitesse dans le ciel est beaucoup plus faible que celles des Perséides, soit environ 35 km par seconde.

29/12 La Lune rencontre Vénus

Dès qu’il fait sombre, nous pouvons déjà voir la Lune et Vénus briller au-dessus de l’horizon. Avec un ciel crépusculaire dégagé, ce spectacle est probablement l’un des plus beaux, qui attire même l’attention des personnes ne s’intéressant pas à l’astronomie. Ce soir, la Lune apparaît comme un fin croissant et Vénus brille de tout son éclat.

Janvier

04/01 Quadrantides

Les Quadrantides sont un essaim de météores de la constellation du Bouvier. La nouvelle année commence presque avec un feu d’artifice astronomique, qui nous envoie environ 120 météores par heure. Dans la soirée, le premier quartier de Lune est encore haut dans le ciel : attendez qu’il disparaisse au-dessous de l’horizon et que le ciel devienne sombre, avant de commencer votre observation. Comme nous sommes en hiver et que le Bouvier fait partie des constellations du printemps et de l’été, il ne se lève qu’après minuit et il en va ainsi de même pour le radiant. Ensuite, l’observation peut devenir très intéressante. Veillez à bien vous emmitoufler, car l’observation des météores demande de la patience.

05/01 Baie des Arcs-en-ciel sur la Lune

Un événement fascinant : la baie des Arcs-en-ciel sur la Lune. Comme une anse de lumière, elle rompt la nuit lunaire juste au-delà du terminateur. Nous regardons vers la mer des Pluies dans la région du cratère Sinus Iridum et de la chaîne de montagnes Montes Jura. Le soleil se lève ici à la limite du clair/obscur. Mais tandis que le cratère est encore dans l’obscurité, le soleil baigne les sommets circulaires des Montes Jura. Un anneau doré dans l’obscurité.

18/01 Mars rencontre Antarès

Antarès est une supergéante rouge de la constellation du Scorpion. Elle émet une lumière rouge intense et se situe dans la classe M, tout en bas de la classification spectrale. Si Antarès était à la place du soleil, elle irait au-delà de l’orbite de Mars. Mais aujourd’hui, pour nous, Mars et Antarès ne se rencontrent qu’optiquement dans le ciel. Comparez la teinte rouge des deux corps célestes.

27/01 Vénus rencontre Neptune

Très près et très loin : notre planète voisine, Vénus, rencontre le poste avancé de notre système solaire. À l’œil nu, nous ne pouvons cependant admirer que Vénus. Mais, à un degré au nord à peine, nous rencontrons Neptune, qui apparaît dans le télescope sous la forme d’un petit disque bleu.

28/01 La Lune rencontre Vénus

Un autre régal pour vos yeux : Vénus et l’étroit croissant de Lune, éclairé à 12%. Nous pouvons suivre correctement les deux corps les plus brillants du ciel jusqu’à environ 20 h 00 HEC, heure à laquelle Vénus disparaît souvent dans la brume puis, 40 bonnes minutes plus tard, sous l’horizon.

Février

04/02 Baie des Arcs-en-ciel sur la Lune

Comme le 5 janvier, nous pouvons de nouveau aujourd’hui observer l’anse dorée sur la lune. Il s’agit des sommets éclairés des Montes Jura situés du côté obscur du Terminator.

10/02 La plus grande élongation Est de Mercure

Mercure est rapide et rarement visible. Mais, actuellement, la timide gazelle se montre dans le ciel du soir. Elle se trouve à sa plus grande distance angulaire du soleil et reste juste visible dans le crépuscule avancé. Vous aurez toutefois besoin d’une vue très dégagée sur l’horizon, d’un temps clair, sans brume, et de jumelles, pour découvrir Mercure.

27/02 La Lune rencontre Vénus

La deuxième belle vision du croissant de Lune et de Vénus au crépuscule. Nous pourrons observer la splendeur de la brillante et lumineuse Vénus pendant un assez long moment dans le ciel, car elle ne se couchera que vers 22 heures, sous l’horizon.

Infographie : Faits astro marquants été 2019

07.06.2019, Marcus Schenk

L´été arrive et la chaleur aussi ! Pour les frileux, c´est le moment parfait pour aller regarder les étoiles. Seul inconvénient, les nuits sont plus courtes et il faudra donc bien se préparer pour découvrir tous les recoins du ciel étoilé. La voie lactée n´attend plus que vous !

Le nouveau calendrier « Faits astro marquants de l’été 2019 » offre un aperçu rapide de tout ce qui se passe dans le ciel de juin à août. Vous trouverez ci-dessous des détails sur tous les évènements à ne pas manquer.

5.6. La Lune rencontre Mars

A peine deux jours après la Nouvelle Lune, le fin croissant semblera fragile dans le ciel du crépuscule. Environ à 2,5 degrés plus loin à droite, vous pourrez apercevoir quelque peu  Mars, avec seulement 1,7 de magnitude.

10.6. Jupiter en opposition

La plus grande planète du système solaire pourra être observée toute la nuit. Jupiter étant en opposition ce mois-ci, c´est à dire alignée avec la Terre et le Soleil,  ce sera le moment parfait pour l´observer. La géante gazeuse aura une magnitude de -2,6 et se trouvera à une distance de 640 millions de kilomètres. A la tombée de la nuit, la planète apparaîtra au sud-est au-dessus de l’horizon. Jupiter gagnera rapidement en luminosité et deviendra de plus en plus apparent. À 1 h 15 heure de Paris, il atteindra alors son méridien et sera particulièrement bien visible.

18.6. Mercure en demi-phase

Mercure atteindra sa dichotomie, c’est-à-dire une phase dans laquelle seule une moitié du disque sera éclairée. Tout comme la Lune ou Vénus, Mercure a aussi ses propres phases.

18.6. Mercure rencontre Mars

Un très bel événement aura lieu peu après le 15 du mois : le rapprochement de Mercure et Mars. Mercure croisera ainsi Mars à seulement 13 minutes d’angle soit l’équivalent d’une demi-Lune. L’événement se déroulera vers 21 h 30 à l’ouest, juste au-dessus de l’horizon. Pour observer les deux planètes, il sera préférable d’utiliser des jumelles.

19.6. La Lune rencontre Saturne

Cette constellation sera visible dans la seconde moitié de la nuit et on pourra la suivre jusqu’à l’aube. La Lune et le seigneur des anneaux se rapprocheront jusqu’à une distance de 2° 50′ environ.

24.6. La plus grande élongation Est de Mercure

Mercure sera visible ce mois de Juin dans le ciel du soir, et pourra même être repéré à l´œil nu une heure après le coucher du soleil. Dans la deuxième moitié du mois, il sera tellement peu lumineux qu’il faudra s’équiper de jumelles pour le trouver. Néanmoins, le 24 juin, il atteindra sa plus grande distance angulaire par rapport au soleil, soit 25°. Mercure nous dévoilera ainsi un disque d’une taille de 8″ dont la moitié sera illuminée. Pour trouver Mercure, nous vous recommandons de le chercher avec de bonnes jumelles à partir d´environ 22 h 00 heure de Paris.

2.7. Éclipse totale du soleil au Chili

En Amérique du Sud, le soleil sera complètement occulté par la Lune. Le cône d’ombre de l’éclipse viendra de la côte Pacifique et traversera le Chili pour une durée totale de 2 min 30 s. Plus tard, le cône se déplacera sur l’Argentine. Etant donné que le soleil sera relativement bas lors de cette éclipse, vous pourrez prendre de belles photos de paysages dans l’ombre et la pénombre.

5.7. Nuages noctulescents

Ils seront de nouveau visibles en juillet : les nuages noctulescents. Lorsque le soleil se situe entre 6 et 16° en-dessous de l’horizon en été, il éclaire parfois des nuages monocristallins extrêmement minces situés aux environs de 80 km d’altitude. Ces nuages sont même si hauts qu’ils se trouvent dans la mésosphère, alors qu´il faut déjà nuit pour nous. Depuis la surface terrestre, ces nuages ne seront visibles qu´une fois illuminés par le Soleil. C´est lors du crépuscule profond que vous pourrez voir des nuages blancs/bleuâtres, ces derniers étant malheureusement invisibles en journée.

9.7. Saturne en opposition

Actuellement, de nombreuses planètes situées dans l’écliptique sont très au sud et n’atteignent pas la hauteur suffisante pour être visible. Cela pose problème car nous avons inévitablement à lutter contre la turbulence de l’air. Néanmoins, Saturne mérite le détour, même s’il ne dépasse pas 18°. Le 9 juillet, il entrera en opposition et brillera avec une magnitude de 0,1 dans le ciel. Il rivalisera avec les étoiles les plus brillantes et on le reconnaîtra à sa couleur jaunâtre et à sa lueur stable qui diffère de celle des étoiles scintillantes. Ainsi, vous pourrez le trouver rapidement et l’observer facilement avec un petit télescope. L’ouverture des anneaux sera de 24° et comme on observera le système des anneaux par le nord, on pourra facilement voir la division de Cassini.

14.7. Pluton en opposition

Pluton est une planète naine qui se différencie à peine d´une étoile, sauf si vous avez une carte du ciel sous la main. Toutefois, avec un télescope moyen, il vous sera possible d´explorer cette partie du système solaire. Coordonnées pour la commande Goto : AD : 19h33m40s, Déc. : -22° 07′

16.7. Eclipse de Lune partielle

En janvier, nous avons dû faire face au froid, cela ne sera pas le cas en juillet. Nous pourrons observer cette éclipse lunaire partielle de bonne heure sous des températures estivales. La Lune entrera dans le cône d’ombre de la Terre à 22 h 01 heure de Paris. Au cours de la soirée, la Lune sera masquée à 66% avant que le cône d’ombre ne s’écarte pour finalement disparaître à 1 h 00 heure de Paris.

20.7. Il y a 50 ans, le premier homme sur la Lune

Il y a 50 ans, le monde entier se tournait vers la Lune. Trois astronautes, trois pionniers de l’humanité, se lançaient dans la plus grande aventure jamais osée. Apollo 11 s´envola vers la Lune et Neil Armstrong fut ainsi le premier homme à se poser sur un corps céleste étranger. Célébrez et remémorez-vous cet évènement en rendant une petite visite à la Lune, sur la Mer de la Tranquilité, l’ancienne zone d’alunissage de cette mission audacieuse.

29.7. Météores Delta-Aquarides

Il s´agit ici d´un essaim de météores dans le Verseau que l’on pourra bien observer après minuit. La terre traversera de petites particules de poussière qui se consumeront lorsqu’elles pénètreront dans l’atmosphère et  se transformeront ainsi en étoiles filantes. Si le site d´observation est suffisamment sombre, vous pourrez espérer voir jusqu´à 20 à 25 météores par heure.

9.8. La Lune rencontre Jupiter

Comme en juillet, la Lune et Jupiter se rencontreront à nouveau. A la tombée de la nuit, ils brilleront et domineront le ciel au sud, au-dessus de l’horizon.

10.8. La plus grande élongation Ouest de Mercure

Mercure se trouvera à sa plus grande distance angulaire du soleil soit 19°. Mercure est normalement un objet du ciel du soir, mais à partir du 10 Août et pour une dizaine de jours, nous pourrons le découvrir dans le ciel du matin. Le 10, Mercure se lèvera à 4 h 30, puis disparaîtra dans la brume. Il continuera à s’élever et nous aurons de bonnes chances de le retrouver vers 4 h 50.

12.8. La Lune rencontre Saturne

Malgré la pleine Lune et la luminosité induite, Saturne sera bien visible et se trouvera à peine à 5°. En décalant notre regard légèrement vers la droite et de quelques degrés vers le haut, il sera possible d´apercevoir Jupiter.

12.8. Perséides

Chaque année, nous attendons avec impatience les Perséides, la plus belle pluie d’étoiles filantes de l’année. Ce sera le 12 Août au matin que l´on pourra voir le plus grand nombre d´étoiles. Il pourra ainsi pleuvoir jusqu’à 100 étoiles filantes à l’heure, ces étoiles traversant notre atmosphère à une vitesse incroyable d’environ 216 000 km / h. Le maximum sera atteint entre 22 h 00 et 4 h 00 heure de Paris. Malheureusement, la Lune sera cette année presque pleine et trop brillante, vous ne pourrez donc distinguer que les étoiles filantes les plus lumineuses. Il faudra par conséquent trouver un endroit où la Lune ne vous éblouit pas directement.

On doit cette pluie de météorites à la comète 109P / Swift-Tuttle, qui a perdu une partie de sa masse sur son orbite autour du soleil. Chaque année, quand la Terre traverse l’orbite de la comète en août, les Perséides illuminent notre atmosphère.

23.8. La Lune occulte les Hyades

Malheureusement, ce n’est que le matin que nous pourrons suivre une occultation intéressante de l’étoile 61 Tau par la Lune. De telles occultations dans l’amas des Hyades sont particulièrement intéressantes car l´amas contient de nombreuses étoiles brillantes et on peut même parfois observer plusieurs occultations. À 4 h 40 heure de Paris, la Lune s’approchera par son côté lumineux et éteindra l’étoile avec une magnitude de 3,7. La Lune couvrira l’étoile pendant un peu plus d’une heure. C´est à 6 h 00 heure de Paris qu´elle réapparaîtra soudainement. Notre conseil : pointez votre télescope sur la Lune quelques minutes avant l’évènement, pour être sûr de ne pas le rater.

27.8. La Lune occulte Delta Gem (Wasat)

La Lune changera de constellation et commencera sa première phase : celle de la Nouvelle Lune. Avant le lever du soleil, elle occultera une étoile assez brillante : l’étoile double 55 Gem de la constellation des Gémeaux. La Lune s’approchera par son côté lumineux, qui, cependant, ne sera plus qu’un mince croissant. À 5 h 50 heure de Paris, c’est le moment : l’étoile disparaît derrière la Lune et réapparaît environ une heure plus tard, à 6 h 40 heure de Paris. Mais à cette heure-ci, le jour est levé et le ciel est clair. La fin de l’occultation sera difficile à observer au télescope.

Infographie : Faits astro marquants en hiver 2018/2019

04.12.2018, Marcus Schenk

Un aperçu graphique rapide du nouveau calendrier du ciel pour les trois prochains mois. L’infographie astronomique « Faits astro marquants en hiver 2018/2019 » offre un aperçu graphique rapide de tout ce qui se passe dans le ciel. Dans le texte suivant, vous trouverez des détails sur les événements respectifs.

05/12 La Lune rencontre Mercure
Tôt le matin, la Lune rencontre Mercure. Les deux corps célestes sont à une distance d’environ 7° l’observation peut se faire avec des jumelles appropriées ayant un large champ de vision.

07/12 Mars rencontre Neptune
Un événement formidable : Mars et Neptune sont très proches. Mars passe à environ 4 minutes d’arc au nord de Neptune à partir de 18 heures. Pour l’observation, vous aurez besoin d’une paire de jumelles ou, mieux, d’un télescope.

13-14/12 Géminides
Le soir, lorsque le ciel se dégage vous regardez le ciel vers le sud. Car les étoiles filantes « Géminides » semblent provenir de la constellation des jumeaux. Plus précisément : d’un point situé 2° au-dessus de l’étoile Pollux. La meilleure période pour l’observation est entre 21h00 et 6h00. Avec 120 météores par heure, les Géminides font partie des pluies d’étoiles les plus denses. Malgré la pleine Lune qui perturbe un peu cette année, vous ne devriez pas manquer l’événement.

15/12 La Lune rencontre Mars
La Lune croissante atteint 42% de luminosité aujourd’hui et croise Mars à une distance d’environ 5°.

16/12 46P/Wirtanen
La comète de décembre : enfin une comète relativement brillante, que l’on peut observer avec des jumelles et de petits télescopes. La comète 46P/Wirtanen est au plus proche de la Terre le 16/12 et rencontre l’amas ouvert d’étoiles des Pléiades (M45) à une distance de seulement 3°. Une belle constellation pour des jumelles. Wirtanen est l’une des rares comètes qui pourrait atteindre une luminosité relativement élevée et constitue donc un objet impressionnant pour tout débutant. Si tout se déroule bien, il atteindra une luminosité de magnitude 4 d’ici la fin de l’année et sera même visible à l’œil nu. Après Noël, la comète peut être découverte dans le ciel du soir sans déranger la lune.

28/12 Hébé en opposition
L’astéroïde HEBE entre en opposition le 28 décembre, atteindra une magnitude d’environ 8,5. Il est préférable de l’observer vers minuit dans la constellation de la Licorne ou dans la constellation d’Orion. Pour l’observation, vous aurez besoin d’un télescope moyen. La position actuelle peut être trouvée, par exemple, avec le logiciel Stellarium.

01/01 Alignement planétaire Lune, Vénus, Jupiter, Mercure
Juste après le Nouvel An, la nouvelle année nous salue avec un bel alignement de planètes. Dans le ciel du matin juste avant le lever du soleil, nous voyons du haut à droite jusqu’en bas à gauche vers l’horizon, la Lune, la brillante Vénus, Jupiter et même près de l’horizon, le timide Mercure. Conseil : une bonne occasion pour une formidable prise de vue.

04/01 Quardrantides
Les prochaines étoiles filantes se dirigent sur nous : les Quadrantides. La pluie de météores provient de la constellation du Bouvier. Les étoiles filantes traversent le ciel avec une cadence maximum de 120 par heure. Vous avez les meilleures chances de réussir votre observation aux premières heures du matin.

05/01 La comète Wirtanen devient circumpolaire
La comète de Noël nous ravira également au début de la nouvelle année, alors qu’elle n’était visible que dans le ciel du soir ou dans le ciel du matin, maintenant elle est circumpolaire dans la constellation de la Grande Ourse et visible toute la nuit.

06/01 La plus grande élongation ouest de Vénus
Actuellement la meilleure vision de Vénus. L’étoile du matin brille de mille feux (-4,5 mag), elle se situe avec une distance angulaire de 47 degrés dans la plus grande élongation ouest et est à moitié illuminée. La planète clignote sur l’horizon vers 4h30 HEC elle est visible pour une durée d’environ trois heures jusqu’au lever du soleil.

12/01 La Lune rencontre Mars
Au crépuscule, vous apercevez la Lune dans le sud et Mars au-dessus. Les deux corps célestes sont distants d’environ 7°.

15/01 Occultation de μ-Cet par la Lune (le soir)
En tout début de soirée, la Lune occulte l’étoile μ-Cet de magnitude 4,1. La Lune s’approche de l’étoile par son côté sombre et la recouvre totalement à 17h44 HEC. L’occultation par le côté obscur est toujours fascinante, car soudainement l’étoile semble s’éteindre. Il faut presque une heure à l’étoile pour réapparaître du côté éclairé de la Lune.

21/01 Éclipse totale de lune
Tout le monde se souvient probablement de l’éclipse totale de la Lune de 2018. En été, à une heure propice du soir, la Lune nous offrait un beau spectacle. Elle le répète le 21 janvier, mais cette fois à un horaire peu favorable et à des températures n’ayant rien à voir avec une météo estivale.

Entrée dans pénombre : 3h36 HEC

Entrée dans l’ombre absolue : 4h33 HEC

Début de la phase totale : 5h40 HECHEC

Sortie de l’ombre absolue : 7h50 HEC

Sortie de la la pénombre : 8h48 HEC

22/01 Vénus rencontre Jupiter
Jupiter et Vénus se rencontrent avant le lever du soleil. Nous voyons les deux planètes briller au sud-séparées de seulement 2°. A ce moment Vénus a une magnitude de -4,3 et Jupiter nettement plus faible avec -1,9. Les deux objets sont également un sujet à admirer avec des jumelles car ils sont ensembles dans un même champ de vision.

31/01 La lune rencontre Jupiter et Vénus
Le 22 janvier, on pouvait voir Vénus et Jupiter, le 31, la Lune les rejoint et se positionne au milieu entre les deux planètes.

02/02 La Lune rencontre Saturne
La Lune est à son dernier croissant et elle n’est éclairée qu’à 6%, elle ne se lève donc que tôt le matin. À 6 h 30 HEC, les deux corps célestes sont visibles près de l’horizon. En Allemagne et en Autriche, la Lune masque Saturne. À 6h37 HEC, la planète à anneaux disparaît derrière le croissant de Lune éclairé et réapparaît une heure plus tard dans l’obscurité, sur le bord nord-est.

10/02 La Lune rencontre Mars
A l’aide de jumelles avec un champ de vision d’environ 7°, vous pouvez observer ce soir le croissant de Lune et Mars réunis dans un seul champ de vision.

13/02 Mars rencontre Uranus
Mars rencontrera ce soir le lointain géant gazier Uranus à une distance inférieure à 1,5°. Les différences de luminosité sont grandes : la planète rouge de magnitude 1 brille de mille feux et Uranus de magnitude 5,8 brille faiblement. Les deux objets deviennent de bons clients pour les jumelles ou le télescope. Mais cela en vaut vraiment la peine, car même dans un oculaire avec un faible grossissement et un large champ de vision, vous pouvez les observer dans un seul champ de vision.

27/02 La plus grande élongation Est de Mercure (demi-Mercure)
Mercure tourne si vite et si près du soleil que nous ne pouvons pas l’observer à tout moment. Mais maintenant, Mercure se trouve à une distance angulaire plus grande du soleil, soit 18°. Ce n’est pas une valeur gigantesque, et pourtant nous pouvons le regarder assez longtemps pendant sa demi phase. Mercure peut maintenant être vu dans le ciel du soir peu après le coucher du soleil. En tout cas veuillez attendre que le soleil soit complètement couché. Vous découvrirez ensuite Mercure juste au-dessus de l’horizon ouest.

PDF ici.

Infographie : Faits astro marquants au printemps 2018

05.03.2018, Marcus Schenk

Quand les températures remontent, de nombreux observateurs sont attirés vers l’extérieur. Au printemps, le ciel nous montre un visage très différent. Mais que peut-on observer ? Qui vaut la peine ?

Le calendrier du ciel pour les trois prochains mois : La nouvelle infographie astronomique « Faits marquants dans le ciel de printemps » vous montre d’un coup d’œil ce qui se passe dans le ciel de mars à mai.

 

Mars

05/03 Vénus rencontre Mercure

Ce mois-ci, Venus nous salue à nouveau en tant qu’étoile du soir. Au crépuscule, nous la trouvons bas à l’horizon ouest. Mais dans les premiers jours de mars aussi un autre astre se fait remarquer : Mercure. La planète rapide tient compagnie à Vénus. Pour nous, l’occasion d’admirer les deux planètes les plus proches du Soleil.

11/03 La Lune rencontre Saturne

La plupart des observateurs aiment regarder le ciel en soirée. Mais ceux qui ne se lèvent pas tôt ce mois-ci ratent un spectacle particulier. Les trois planètes Saturne, Mars et Jupiter brillent dans le ciel du matin. Le 11 mars, la Lune rencontre notre planète à anneaux. Elle se s’en approche jusqu’à environ 1,5° de distance. Grâce à sa faucille qui diminue, l’observateur a une vue fantastique.

11/03 La Lune distante de la Terre

La Lune ne tourne pas autour de la Terre selon une orbite circulaire, mais elliptique. Cela signifie qu’au cours d’un mois elle peut atteindre une position particulièrement proche et particulièrement distante. Aujourd’hui, à 403 000 kilomètres, la Lune est plus petite que d’habitude et a un diamètre apparent d’environ 29″dans le ciel.

15/03 Mercure : la plus grande élongation ouest

Mercure est la planète la plus rapide de notre système solaire. Comme elle reste toujours près du soleil, nous n’avons souvent pas l’occasion de l’observer longuement. Le 15, elle atteindra avec 18,4° sa plus grande distance angulaire à la Terre. Entre 18h45 et 19h30 nous pouvons l’apercevoir à une hauteur confortable au-dessus de l’horizon.

18/03 Rencontre de la Lune, Mercure et Vénus

Ces jours-ci, Mercure et Vénus sont des astres qui se remarquent dans le ciel du soir. Le 18 mars, le croissant de Lune extrêmement délicat et illuminé à seulement 1,6%, les rejoint. Opportunité optimale pour une prise de vue au crépuscule.

26/03 La Lune proche de la terre

Alors que le 11 mars, lorsque la Lune était au loin, elle atteint aujourd’hui sa plus faible distance par rapport à la Terre. Avec une distance de 366 000 kilomètres, elle semble aussi un peu plus grande.

29/03 Vénus rencontre Uranus

Vénus et Uranus dans un seul champ visuel ? Probablement un petit nombre de personnes ont essayé cela auparavant. Mais le 29 mars ça marche vraiment. Alors, les deux planètes ne sont distantes que de 42 minutes d’arc.  Suffisamment proche pour rentrer ensemble dans un oculaire grand angle de 2″.

 

 

Avril

02/04 Mars rencontre Saturne

Mars est la célébrité de l’année 2018. Elle se prépare lentement pour son grand spectacle : son opposition en juin. À présent, elle est aussi brillante que les étoiles les plus brillantes du ciel. Nous la trouvons sur la gauche au-dessus de la théière dans la constellation du Sagittaire. Au début du mois, la planète rouge rencontre Saturne. Le 2 avril, les deux sont à environ 1° de distance.

04/03 La Lune rencontre Jupiter

Jupiter rivalise avec Venus pour sa luminosité de m= -2,39. Même s’il n’atteint pas tout à fait son éclat, Jupiter est l’un des objets les plus brillants du ciel. Le 3 avril, la Lune se rapproche à 5°.

04/16 Mars rencontre Albaldah

C’est toujours agréable de voir deux objets lumineux l’un à côté de l’autre. Dans le ciel nocturne de telles configurations sont remarquables, parce qu’elles sont particulièrement inhabituelles. Le 16 avril, Mars et l’étoile Albaldah sont au cœur.

Occasionnellement, cette étoile peut être occultée par une planète car elle est très proche de l’écliptique. Le 17 février 2035 à 16h32 CET, ce sera le cas : Vénus occulte Albaldah. Cependant, cela ne sera pas visible de l’Europe centrale, car Vénus est sous l’horizon à ce moment-là.

22/04 Les étoiles filantes Lyrides

Les Lyrides sont une pluie de météores, à leur maximum le 21/04, on observera 10 à 20 météores par heure. L’observation est optimale entre 22h00 et 4h00 du matin, car elle ne sera pas perturbée par la Lune. L’origine de l’émission des météores se trouve dans la constellation de la Lyre

24/04. La Lune rencontre Regulus

Aujourd’hui, la Lune passe l’étoile Regulus. Cette nuit, nous pouvons observer comment la Lune s’approche de l’étoile principale du Lion, puis s’en éloigne. A 21h00, Regulus et la Lune sont séparés de 42 minutes d’arc. À 23h00, ils s’approchent à 14 minutes d’arc, tandis qu’une heure plus tard, la distance est de nouveau de 27 minutes d’arc.

29/04 Mercure : la plus grande élongation ouest

Mercure est rapide et tourne autour du soleil en seulement 88 jours. Au début du mois, elle se tenait dans la plus grande élongation occidentale par rapport au soleil, ce qui permettait une bonne visibilité en soirée. À la fin du mois, elle atteint sa plus grande élongation occidentale. Dans de tels cas, Mercure peut être vu dans le ciel du matin. À cause de l’écliptique très basse, Mercure reste proche du soleil et n’est pas visible à l’aube.

 

 

Mai

02/05 Vénus rencontre Aldébaran

Au crépuscule, au-dessus de l’horizon ouest, deux objets lumineux brillent : Vénus et Aldébaran. La géante rouge rayonne 150 fois plus que le Soleil. Mais à une distance de 67 années-lumière de la terre, elle n’atteint qu’une magnitude apparente de 0,85. Néanmoins, elle est l’une des étoiles les plus brillantes du ciel. Avec Vénus, elle offre un beau spectacle ces jours-ci.

05 et 06/05 Étoiles filantes Êta-aquarides

Dans la seconde moitié de la nuit, nous voyons à nouveau une pluie d’étoiles. Les Êta-aquarides semblent provenir de la constellation du Verseau et dessinent de longues traînées légères sur le ciel étoilé. Cependant, le Verseau ne se lève pas avant 3 heures et en Europe centrale il se déplace très bas sur l’horizon. Néanmoins, nous pouvons voir quelques météores lumineux. Les taux de chute moyens sont entre 20 et 60 par heure.

06/05 La lune rencontre Mars

Autre chose pour le ciel du matin est une rencontre rapprochée entre la Lune et Mars. Cette nuit-là, une distance de 3° séparent les deux. Tout d’abord, la lune illuminée à 69% se lève vers 1h30, sur l’horizon sud-est. Au même moment, on peut apercevoir la planète Saturne en haut à droite. Environ une demi-heure plus tard, à 2h00, la Lune suit la planète rouge. Jusqu’au lever du soleil, ils sont presque exactement au sud. Une belle vue : La constellation du Sagittaire encadrée par trois corps célestes du système solaire.

09/05 Jupiter en opposition

Au crépuscule, la plus grande de toutes les planètes apparaît à l’horizon. Jupiter est aujourd’hui en opposition par rapport au soleil. La Terre se trouve exactement entre Jupiter et le Soleil. Le géant gazeux est maintenant visible toute la nuit, il atteint sa luminosité maximale et semble particulièrement grand. Une opportunité pour l’admirer avec des jumelles ou un télescope. Peu après 1h00, Jupiter atteint sa position la plus haute et traverse le méridien. L’observation de la planète déjà basse est encore meilleure maintenant.

17/05 La Lune rencontre Vénus

Un frêle croissant de lune et une Vénus radieuse au crépuscule : vous pourrez observer ce bel événement le 17 mai. Aujourd’hui, la Lune passe devant la sœur de la Terre, à seulement 5° de distance.

25/05 La Lune : Baie des arcs-en-ciel sur la Lune

L’astronomie en début de soirée ! Aujourd’hui, la Baie des arcs-en-ciel est visible sur la Lune. Comme une anse de lumière, elle brise le clair de Lune juste au-delà du terminateur. Alors que le cratère Sinus Iridum est encore dans l’obscurité, le soleil illumine déjà les sommets environnants des Montes Jura. Visible entre 16h30 et 20h.

27/05 La Lune rencontre Jupiter

Ce soir-là, la Lune rejoint Jupiter. Elle s’en approche jusqu’à 21h30 à un peu plus de 2,5°. La rencontre de deux projecteurs : à ce moment, la Lune et Jupiter sont les astres les plus brillants du ciel.

PDF

L’étoile de Béthléem – Infographie

22.12.2016, Marcus Schenk

L’histoire fascinante des rois mages qui voyagent à Bethléem est connue par la plupart des citoyen des pays de l’ouest. Mais comment l’étoile pouvait briller autant, qu’il a pu guider les sages rois mages vers l’enfant Jésus il y a 2000 ans maintenant ?

Quelques phénomènes bizarres apportent des explications à ceci. Pour en savoir plus sur l’étoile de Bethléem et les théories qui lui correspondent, jetez un coup d’œil sur cette infographie.

(suite…)

Infographie des évènements importants de l’été 2016 : Vous ne devriez pas rater cela

13.06.2016, Marcus Schenk

Que peut-on découvrir dans le ciel, les chaudes nuits d’été ? La toute nouvelle infographie vous montre cela : « Faits marquants dans le ciel d’été 2016« . Un rapide coup d’œil et vous savez immédiatement ce qui arrivera dans le ciel de juin à août.

 u2g-infografik-himmelsfahrplan-sommer-fr

Si vous souhaitez publier l’infographie sur votre site, vous pouvez le faire en utilisant le code suivant :

Vous trouverez plus d’infos sur chaque point marquant du graphique, dans le texte suivant.

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir lors de l’observation et un été 2016 passionnant et chaud !

 

Juin

En juin Jupiter visible dans le ciel la nuit tombante

Dernière chance : observer Jupiter la nuit tombante. Maintenant la plus grande planète de notre système solaire brille dans le ciel, à l’ouest, après le coucher du soleil. Un diamètre de 35″secondes d’arc est suffisant pour détecter les détails. Tel que, les bandes de nuages ​​et le célèbre cyclone « grande tache rouge », ou les lunes de Jupiter. Jupiter est toujours visible le soir dans le ciel de juin, il disparaît à la fin juillet.

 

3.6. – Saturne en opposition, large ouverture des anneaux, le Serpentaire

Le 03 Juin, la planète Saturne est en opposition et est visible toute la nuit., elle est maintenant à 1 350 millions de kilomètres de la Terre et nous offre une vue parfaite. Saturne nous séduit avec son anneau largement ouvert à 26 degrés. Le géant gazeux se lève environ à 21h00, et forme avec Mars et Antares une belle constellation.

 

11,6. – La Lune rencontre Jupiter

Au crépuscule, cela vaut la peine de regarder vers l’ouest. Là, vous verrez la Lune croissante et au-dessus, à droite le brillant Jupiter. Les deux corps célestes se trouvent ce soir à une distance de seulement 2°. Un appareil photo, un téléobjectif et un ciel crépusculaire clair. Et tout est prêt pour une photo unique.

 

21.6. – Le début de l’été

Le 21 Juin, est le début de l’été astronomique. Nous avons le jour le plus long et nuit la plus courte. Pour être précis, le soleil se couche à 21h22 et se lève à nouveau à 05h15. Cette nuit, il ne fera jamais vraiment noir : les étoiles apparaîtront toujours faibles.

La Terre est maintenant à la plus grande distance au soleil. Mais par son inclinaison de 23,5° par rapport au plan de l’écliptique, le soleil a un angle d’incidence très élevé. Il fait chaud, nous allons nous baigner ou boire une bière sur la terrasse – C’est l’été.

 

26.6. – La Lune passe devant Neptune

Le 26 Juin, la Lune recouvre la planète Neptune. Vers 01h05 elle disparaît derrière la partie éclairée du disque lunaire et réapparait à nouveau à 01h33 derrière la partie obscure du disque.

 

Juillet

4.7. – La sonde spatiale Juno atteint sa cible

La sonde spatiale Juno a été lancée le 05 Août 2011, après un voyage de cinq ans, elle atteindra Jupiter le 04 Juillet 2016. Elle gravite sur une orbite polaire et explore l’atmosphère de Jupiter ainsi que ses champs magnétiques. A la fin de la mission, en octobre 2017, la sonde se détruira dans l’atmosphère de Jupiter.

 

7.7. – Pluton en opposition

Au début, c’était une planète, depuis 2007 il est « seulement » considéré comme une planète naine. Le 7 juillet, Pluton, est en opposition et est particulièrement visible si on peut parler ainsi. Le corps de 2 374 km de diamètre et éloigné de 4,4 milliards de kilomètres et qui brille avec une magnitude apparente de seulement 14,1 ressemble à une bougie entre les grandes planètes, qui contrairement à Pluton éclairent comme des projecteurs de DCA. Il est seulement visible avec un grand télescope, et même alors, il n’est pas très différent des étoiles. Avec Universe2go vous le reconnaîtrez toujours en pleine grandeur. Sans télescope et même avec le cœur, ce que la sonde spatiale Philae a découvert l’an dernier.

 

9.7. – La Lune rencontre Jupiter

Eloignés de seulement 4,5° l’un de l’autre, la Lune et Jupiter se rencontrent ce soir à l’horizon ouest.

 

12.7. – 14.8. – La Station spatiale internationale ISS est visible

La Station spatiale internationale est visible entre le 12/07 et le 14/08. Les premiers jours après le 12/07 elle est surtout visible aux premières heures du jour. Vers la fin juillet (à partir du 25/07 environ) et en août nous la verrons déjà à une heure plus favorable, le soir ou dans la première moitié de la nuit. Après son apparition, elle erre dans environ 2 minutes dans le ciel.

 

Août

12.8 – Rencontre de Saturne, de Mars et de la Lune dans la constellation du Scorpion

Ce soir, Mars, Saturne et la Lune se réunissent chez Antares pour un panaché rafraîchissant et discuter à propos de l’univers ? Probablement pas. Néanmoins, la réunion de ces corps célestes représente une vue attrayante. Dans la soirée du 12/08, nous les trouvons alignés sur le collier de perles de l’écliptique, près d’Antares, l’étoile principale du Scorpion. Observations et photos de ce quartet seront exceptionnelles à partir de 21h00.

 

12.8. – Perséides

Dans la nuit du 12 au 13 août, la pluie de météores des Perséides atteindra son maximum. Il pleuvra jusqu’à 100 étoiles filantes par heure, qui pénètrent dans notre atmosphère avec une vitesse incroyable de 216 000 km/h. Tenir toute la nuit ou se lever tôt ? Quoi qu’il en soit : le maximum aura lieu entre 22h00 et 04h00. Au début, la lune perturbe un peu l’observation, mais peu après minuit, elle disparaît et nous bénéficions d’un ciel sombre.

Nous devons cette pluie de météores à la comète 109P / Swift-Tuttle, qui a perdu dans son orbite autour du soleil une partie de sa masse. Chaque fois que la Terre traverse l’orbite de la comète d’origine en Août, nous sommes bombardés par les Perséides.

Cette année, nous nous attendons à encore plus de météores : la Terre et l’orbite de la comète se rapprochent. C’est pourquoi les astronomes comptent sur beaucoup plus de météores que ces dernières années. Si cela n’est pas une raison de regarder ?

 

27.8. – Rencontre de Vénus et Jupiter dans le ciel de la nuit tombante

Surveillez Jupiter et Vénus ce soir. Le soir du 27 août ces deux planètes se livrent une course astronomique. Venus fait une course au coude à coude avec le géant gazeux et le double au nord. Cependant, avant que nous puissions observer leur plus faible rapprochement, les deux vont se coucher à 21h45 sous l’horizon ouest.

Mieux vaut aller à la chasse avec des jumelles dès le crépuscule, car vous en aurez besoin pour identifier les deux. Mais attention : ne pas regarder dans le soleil. Veillez observer qu’après le coucher du soleil.

Nous proposons l'expedition mondiale
Monnaie
Service
Conseil
Contact
Universe2Go