Panier
vide

Archive pour la catégorie 'News'

Infographie : les faits astro marquants du printemps 2021

26.02.2021, Marcus Schenk

Un détour par les Pléiades, une planète mineure qui brille de mille éclats et Mercure parfaitement visible le soir : le printemps offre son lot de réjouissances astronomiques à ne manquer sous aucun prétexte !

La carte du ciel des faits astro marquants du printemps 2021 vous offre un aperçu des rendez-vous célestes incontournables de ces trois prochains mois.

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir lors de vos observations.

Mars

4 mars : Mars rencontre les Pléiades (porte dorée de l’écliptique)

Mars était en opposition l’année dernière et pouvait être observée dans le ciel du soir. Elle continue de briller en soirée, et disparaît progressivement du paysage avec les constellations d’hiver. Vers le 4 mars, la planète rouge rencontre les Pléiades à une distance d’environ 2 degrés. A cette occasion, le Dieu de la guerre franchit la porte dorée de l’écliptique. C’est le nom donné à la zone située entre les Hyades et les Pléiades sur laquelle s’étend l’écliptique.

4 mars : Vesta en opposition

Vesta fait non seulement référence à une déesse de la mythologie romaine mais il s’agit également du nom d’une planète mineure bien connue : avec un diamètre de 520 kilomètres, c’est la deuxième plus grande de la ceinture d’astéroïdes. Lors d’une opposition, on peut parfois l’observer à l’œil nu. Actuellement, elle devrait être tout juste visible sans accessoire avec magnitude de 5,8-6. Mais à travers des jumelles et un télescope, on peut facilement l’apercevoir. Et si vous partiez à la recherche d’une planète mineure ? Une soirée d’observation spéciale vous attend. Vous pouvez aussi facilement trouver Vesta à l’arrière de la constellation du Lion. Orientez-vous à un degré seulement au nord-est de l’étoile Thêta Leonis (la patte arrière du Lion) et elle se dévoilera sous ses plus beaux atours.

5 mars : Mercure rencontre Jupiter

Une rencontre très discrète : Mercure et Jupiter se croisent, mais il n’est pas aisé de les observer. Il n’est pas encore 6 heures lorsqu’elles apparaissent dans le ciel et le Soleil ne se trouve qu’à 8 degrés sous l’horizon. Le temps est donc compté, et l’horizon doit être parfaitement dégagé lorsque les deux planètes se croisent à moins de 0,3 degré.

10 mars : La Lune rencontre Jupiter et Saturne

Les lève-tôt vont être contents : peu avant le lever du soleil, plusieurs corps célestes défileront au-dessus de l’horizon sud-est. Vous pourrez découvrir Mercure, Jupiter et Saturne formant une sorte de collier de perles quasi alignées. Un fin croissant de Lune complète ce rendez-vous planétaire et fait du matin un magnifique moment astronomique.

16 mars : La Lune rencontre Uranus

Le soir, nous pourrons apercevoir le croissant ascendant de la Lune entre les constellations de la Baleine et des Poissons. Ceux qui le souhaitent peuvent directement faire un détour par la lointaine planète Uranus à l’aide du télescope. En effet à cette date, celle-ci est située à seulement 6 degrés au-dessus du satellite naturel de la Terre. Uranus vaut toujours le coup d’œil, car elle ne fait pas partie des objets du Ciel « classiques », tels que Saturne ou Jupiter. Cette planète lointaine n’apparaît que sous forme d’un petit disque, et ce même au télescope. Mais en regardant de plus près, vous verrez qu’elle diffère vraiment d’une étoile. Néanmoins, il vaut mieux identifier sa position exacte sur une carte des étoiles avant de l’observer.

18 mars : Mars rencontre υ Tauri

Mars a franchi la porte dorée de l’écliptique il y a quelques jours, en passant par les Pléiades. Aujourd’hui, un bref passage par υ Tauri dans la constellation du Taureau, une étoile membre des Hyades. Il s’agit d’une variable pulsante dont la luminosité change en l’espace de quelques jours. Si vous parcourez cette zone du ciel avec des jumelles, vous remarquerez de multiples étoiles formant un motif. C’est ce qu’on appelle un astérisme, c’est-à-dire un amas d’étoiles voisines qui dessinent une figure. Dans notre cas, il s’agit du Davis’ dog ou chien de Davis, avec un museau, des yeux, des oreilles, des pattes et une queue. Certains y voient plutôt un renard. Et vous ?

Avril

1er avril : Antares rencontre la Lune

Dans la nuit du 1er au 2 avril, la Lune s’approche d’Antarès, l’étoile principale du Scorpion. C’est une supergéante rouge qui brille dans le ciel nocturne. Avec un diamètre 700 fois supérieur à celui du Soleil, elle serait capable d’engloutir certaines planètes, dont la Terre, si elle se trouvait à la position de notre Soleil.

6 avril : La Lune rencontre Saturne

Dans le ciel du matin, nous pouvons distinguer les signes avant-coureurs de l’été : les constellations du Sagittaire et surtout du Capricorne (ou bouquetin). Dans le royaume de cette chèvre alpine, la Lune et Saturne se rencontrent aujourd’hui à une distance de 5,3 degrés.

15 avril : La Lune franchit la porte dorée de l’écliptique

Trois jours après la nouvelle lune, le délicat croissant de Lune surplombe à nouveau l’horizon en soirée à l’ouest. Notre satellite atteint la porte dorée de l’écliptique, flanquée des célèbres amas d’étoiles des Hyades et des Pléiades.

17 avril : La Lune rencontre Mars

La Lune et Mars se croisent en soirée à une distance d’environ 2,5 degrés. La planète rouge est toujours dans la constellation du Taureau, mais elle passe dans celle des Gémeaux le 24 avril.

19 avril : La Lune rencontre Pollux

La lune s’approche de l’étoile Pollux dans la constellation des Gémeaux à 3,3 degrés. L’occultation de l’étoile Kappa Geminorum par la Lune est cependant l’événement le plus intéressant de la soirée. Elle se montre de son côté non éclairé et éclipse l’étoile de magnitude 3,5 pendant un peu plus d’une heure. L’occultation ne peut être aperçue que dans certaines régions où il fait assez sombre. En Allemagne, elle commence vers 20h21.

26 avril : Vénus rencontre Mercure

Un rendez-vous réservé aux observateurs avertis : car Vénus et Mercure ne sont pas encore visibles dans le ciel du soir. Pourtant, au crépuscule, les deux planètes intérieures se rapprochent et se croisent à une distance de 1,3 degrés. A 20h45 CEST, le Soleil est à 4 degrés sous l’horizon et les planètes se situent juste au-dessus. C’est pourquoi on peut les entrevoir avec de grandes jumelles, mais il est difficile de les observer en détail.

Mai

4 mai : La Lune rencontre Saturne

Le Capricorne fait partie des constellations estivales et surplombe déjà l’horizon dans le ciel du matin. La planète Saturne séjournera ces deux prochaines années dans cette constellation avant de mettre le cap sur le Verseau. Ce matin-là, le Seigneur des Anneaux reçoit la visite de la Lune.

5 mai : La Lune rencontre Jupiter

Hier, la Lune rendait visite à Saturne, aujourd’hui elle se tourne vers Jupiter. Cette dernière se trouve à proximité, suite à la rencontre très rapprochée de Jupiter et Saturne en décembre dernier.

10 mai : Mercure devient visible dans ciel du soir

Ce mois-ci, Mercure bien visible en soirée – c’est la seule planète qui soit bien observable cette année. A partir du 10 mai, n’importe qui peut l’admirer au-dessus de l’horizon à l’ouest. Vers 21h30, il fait assez sombre pour la voir briller dans le ciel sans difficulté. Vénus est sur le point de se coucher, mais Mercure se situe à environ 8,5 degrés d’altitude. En d’autres termes, si l’horizon est dégagé, vous disposez d’une heure avant qu’elle ne disparaisse dans la brume lointaine et se couche. La petite planète gravit l’échelle céleste tout au long mois de mai, s’élevant chaque jour un peu plus haut. Le 18 mai, elle ne disparaît qu’à 22h53 CEST du ciel, mais son coucher a lieu de plus en plus tôt les jours suivants.

13 mai : La lune rencontre Mercure

L’une des plus belles rencontres dans le ciel du soir : aujourd’hui, peu après le coucher du soleil, le croissant de lune illuminé sur 3,5 % de sa surface rend visite à Mercure et ne se trouve qu’à 2 degrés au sud. Plus bas, vous pouvez observer Vénus.

15 mai : La Lune rencontre Mars

À l’extrême Occident, le croissant de lune encore mince rencontre Mars dans la constellation des Gémeaux. Rappelons que l’année dernière, la NASA avait lancé un robot sur Mars dans le cadre d’une nouvelle mission spatiale. « Mars 2020 » a ainsi fait atterrir une astromobile sur Mars le 18 février à l’aide d’un petit vaisseau spatial. A son bord était installé le tout premier hélicoptère martien. Propulsé par des pales de rotor, le drone s’élancera dans la faible atmosphère de Mars et permettra de l’explorer à basse altitude.

17 mai : Elongation maximale de Mercure à l’est

A cette date, Mercure atteint sa plus grande élongation à l’est. Sa distance angulaire par rapport au Soleil est maximale et sa position en hauteur au-dessus de l’horizon permet de la distinguer facilement. Nous disposons de plus d’une heure pour la contempler avant qu’elle ne se couche. Si vous voulez l’observer avec un télescope, c’est aussi le bon moment car la planète se dégage des épaisses couches atmosphériques.

17 mai : La Lune rencontre la Ruche

Elle est souvent appelée tout simplement M44 ou Praesepe, mais elle porte également le joli nom : amas de la Ruche. Telle une ruche lumineuse, elle abrite près de 300 étoiles défilant au sein d’un amas ouvert. La Lune s’approche de la Ruche à environ 4 degrés. Autrement dit, vous pouvez observer ces deux cibles célestes simultanément dans vos jumelles.

19 mai : La Lune rencontre Régulus

Ce soir, la Lune ascendante rencontre Regulus, la principale étoile de la constellation du Lion, également appelée « Petit Roi ». Sa position est proche de l’écliptique, ce qui signifie qu’il peut y avoir des occultations entre la Lune et Regulus.

28 mai : Mercure rencontre Vénus

Ce mois-ci, nous avons bénéficié de la meilleure visibilité de Mercure qui se trouvait très haut au-dessus de l’horizon. Entre-temps, elle a perdu de l’altitude et s’est rapprochée de Vénus, située plus bas dans le ciel. Les deux planètes défilent l’une à côté de l’autre et se rapprocheront le 28 jusqu’à 0,5 degré.

31 mai : La Lune rencontre Saturne

Pendant la deuxième moitié de la nuit, vous pouvez observer la Lune et Saturne dans la constellation du Capricorne en direction du sud. Jusqu’au lever du jour, la constellation prend de l’altitude en s’approchant du méridien, le point le plus élevé du ciel.

Déclarez la guerre aux virus et aux bactéries !

12.01.2021, Patric Leibig

La saison froide dans laquelle nous nous trouvons actuellement nous amène à passer plus de temps à l’intérieur, ce qui augmente le risque de contracter une maladie virale. Nous perdons très rapidement notre capacité à évaluer la qualité de l’air car notre odorat s’adapte aux mauvaises odeurs. Il est donc essentiel d’agir contre ce phénomène.

Réduisez significativement le risque d’infection par le SRAS-CoV-2 / Covid19 (virus Corona) et autres maladies virales grâce à l’utilisation de filtres à air ambiant dotés de systèmes de filtration Hepa H13 et d’appareils à mesurer le CO2.

Les filtres à air réduisent la quantité d’aérosols de l’air ambiant.

Le SRAS-CoV-2 / Covid19 et autres maladies des voies respiratoires inférieures se transmettent, entre autres, par les gouttelettes des aérosols. Les purificateurs d’air équipés de filtres HEPA de classe H13 peuvent filtrer précisément ces minuscules particules présentes dans l’air ambiant et ainsi réduire considérablement le risque d’infection. Une aération régulière associée à un purificateur d’air équipé de filtres HEPA de classe H13 « High Efficiency Particulate Air Filter » est la meilleure précaution pour réduire le risque d’infection dans les pièces fermées. Les filtres HEPA H13 captent les minuscules aérosols (<5µm) de l’air et améliorent la qualité de l’air. L’aération est contrôlée par l’utilisation d’appareils de mesure du CO2.

Filtres à air

On estime que le risque d’infection par le SRAS-CoV-2 / Covid19 (virus Corona) des personnes présentes dans une pièce dans laquelle se trouve un superinfecteur peut être réduit par six, grâce à l’utilisation de filtres à air dotés de la technologie filtrante HEPA H13.

Contrôler et améliorez la qualité de l’air de votre bureau, appartement, de la salle de classe etc. en prenant les mesures suivantes :

Calcul de la puissance filtrante en m³/h pour les dimensions de votre pièce :

Le filtre à air ambiant doit être capable de filtrer le contenu de votre pièce au moins 2x par heure, afin de réduire considérablement la concentration des aérosols et particules. Il est très simple de calculer la puissance filtrante dont vous avez besoin :

Pour calculer le nombre de mètres cubes de votre pièce, c’est-à-dire le volume d’air, prenez la longueur x la largeur x la hauteur de la pièce. Multipliez ce résultat par 2 et vous avez saurez quelle doit être la puissance de votre filtre en m³/h pour votre pièce.

Exemple :

Longueur : 5 m, Largeur : 4 m, Hauteur : 2,5 m

5 m x 4 m x 2,5 m = 50 m³

50 m³ x 2 (par h) = 100 m³/h

Pour les salles de classe / écoles ou autres habitations, dans lesquelles se trouvent plusieurs personnes, nous vous recommandons un purificateur capable de filtrer 5 à 6 fois le volume de la pièce.

Exemple :

Pour une pièce d’un volume de 50 m³, la puissance du purificateur devrait être de 300 m³/h minimum.

Pour les êtres humains dans le besoin : Astroshop fait un don de 15 000 euros à Médecins sans Frontières

21.12.2020, Marcus Schenk

Il y a des situations où l’astronomie passe à l’arrière-plan, où les télescopes ne sont pas aussi importants et où les cadeaux ne le sont pas plus. L’important, c’est d’aider les êtres humains qui sont malades ou qui se trouvent en difficulté. Une idée pour Noël, qu’Astroshop met en application cette année encore : grâce à vous, nous faisons don de 15 000 euros à « Médecins sans Frontières ». Nous vous disons comment nous en sommes venus à cette idée.

 

 

Lutter contre la souffrance et la mort

Nous devons l’admettre : malgré bien des problèmes, les êtres humains vivent de façon confortable en Europe centrale. Ce qui se passe ça et là dans le monde, est souvent loin de nous, même si nous le voyons tous les jours aux informations. Tout peut changer rapidement et nous en avons tous fait l’expérience avec la crise du coronavirus. Telle l’ombre de la nuit qui approche, le virus s’est impitoyablement répandu dans le monde entier et nous a en peu de temps placé sous son contrôle.

La crise frappe les pays les plus pauvres, précisément, d’une double peine. C’est le cas par exemple en Sierra Leone : pratiquement aucun autre pays ne connaît un taux de mortalité aussi élevé. Là-bas, plus d’un enfant sur dix n’atteindra pas son cinquième anniversaire. Le système de santé est catastrophique et ne correspond à aucun standard. L’eau manque ou bien elle est polluée, la malaria fait rage et, avec la Covid-19, une nouvelle menace s’ajoute. C’est aussi le cas dans le plus grand camp de réfugiés du monde, au Bangladesh : plus de 900 000 êtres humains y vivent dans des conditions catastrophiques, et près de la moitié sont des enfants de moins de 11 ans. Une aide est nécessaire de toute part.

Médecins sans Frontières agit dans ces zones sensibles et a déjà rendu beaucoup de choses possibles, par exemple la mise en place d’un hôpital Covid-19 avec 200 lits, à Rio de Janeiro. Cette organisation intervient sur de nombreux terrains, elle apporte des médicaments indispensables et de l’eau via des chemins en très mauvais état ou des fleuves, et elle traite les êtres humains. Face à la crise du coronavirus, Médecins sans Frontières lutte dans plus de 70 pays contre la mort et pour la vie. Voilà à quoi nous voulons apporter notre soutien.

Comment nous en sommes venus aux masques

Au début, en mars 2020, les masques manquaient. Nous avons donc fait appel aux relations que nous entretenons avec nos producteurs chinois afin de rendre les masques de protection grand public et les masques chirurgicaux disponibles rapidement et à un prix avantageux. Ceci n’est pas habituel pour un prestataire-fournisseur de télescopes pour l’astronomie. Cependant, la santé et la coexistence sociale concernent tout le monde. Les astronomes ont également trouvé chez nous des masques aux motifs de l’astronomie.

Dès le début, il était clair que nous associerions la vente à un don pour « Médecins sans Frontières ». Sur chaque commande, un euro va à l’organisation. Nous avons complété le montant et allons faire un don de 15 000 euros. Il s’agit là d’un cadeau de Noël qui apportera de la joie.

Ce cadeau, ce sont nos Clients qui le rendent possible et il y a un mot que nous souhaitons leur dire : merci !

Malgré la situation difficile, nous vous souhaitons un  merveilleux temps de l’Avent et un joyeux Noël.

Votre équipe Astroshop.

Vivez l’astrophotographie avec le Radian Raptor

03.11.2020, Jan Ströher

Sous sa propre marque « Radian », le revendeur de télescopes américain OPT met maintenant sur le marché un triplet apochromatique performant, d’une grande qualité de mise en œuvre et super-transportable, qui a tout de suite suscité un grand enthousiasme auprès des astrophotographes. Le « Radian Raptor » est une « machine à photos » légère et compacte qui, avec un rapport d’ouverture de f/4,5, assurera en particulier de magnifiques prises de vues dans la zone du ciel profond. Avec un poids de 1,8 kg seulement et une construction courte, la lunette peut à ces fins être placée sans problèmes sur des trépieds photo et des montures de voyage comme, par exemple, la SkyWatcher Star Adventurer ou l’iOptron SkyGuider. Elle constitue ainsi un parfait compagnon de voyage qui peut être transporté facilement dans le sac à dos rembourré fourni et qui tient dans tous les bagages à main.

Sur ce triplet apochromatique, OPT a pensé à tout ce qui assure le succès de l’astrophotographie :

Un rapport d’ouverture rapide de f/4,5 permet des temps d’exposition courts et le Radian Raptor est ainsi un appareil grand champ d’une grande puissance lumineuse : l’idéal pour photographier les nébuleuses en émission, les galaxies et les amas d’étoiles.

L’utilisation de verre premium, lié à des surfaces traitées multicouches, permet d’obtenir avec ce triplet apochromatique des images aux couleurs pures, très contrastées et très nettes. Un aplanisseur déjà intégré, corrige l’ensemble du champ de vision, présente des étoiles pointues jusqu’au bord et fait ainsi de l’utilisation de capteurs plein format un plaisir. En outre, l’achat d’un aplanisseur de champ ou d’un réducteur complémentaire n’est pas nécessaire.

La distance focale de 275 mm seulement fait que l’on dispose d’un télescope ultra-compact pour des prises de vues grand champ de grandes étendues : des objets tels que la Nébuleuse du Voile ou également la région de la Nébuleuse d’Orion et de la Nébuleuse de la Tête de Cheval entrent entièrement dans l’image d’un capteur plein format. Ci-dessous, une prise de vue de la Nébuleuse Californie réalisée avec le Radian Raptor de 61 mm :

Un robuste porte-oculaire à crémaillère rotatif de 2,5″, d’une grande capacité de charge, et la démultiplication 1:10, permettent un raccordement stable de votre appareil photo et une mise au point précise. Les colliers hexagonaux comportent différents orifices filetés permettant d’adapter d’autres accessoires, et les guide-câbles intégrés des colliers assurent des utilisations sans « câbles qui s’emmêlent ». En astrophotographie, en particulier, on ajoute la plupart du temps à l’optique à proprement parler d’autres équipements comme, par exemple, un guidescope, des rubans chauffants empêchant la couverture de rosée, des modules de commande ou des déclencheurs à distance. Le Radian Raptor tient compte de toutes les possibilités d’utilisation et il a été conçu par des astrophotographes. Le back-focus de 55 mm conseillé peut être atteint et réglé avec précision par les bagues incluses.

Autre atout, deux queues d’aronde pour le montage sur votre monture sont fournies : une Vixen-Level de 4″ et une Losmandy universelle de 5″, d’une surface plus large en conséquence. Ces deux queues d’aronde comportent également des filetages pour la fixation du Raptor sur une monture photo. Ainsi, l’adaptation sur toutes les montures / queues d’aronde est assurée.

Et, pour compléter le tout, un sac à dos de transport, étanche à l’eau et rembourré, est fourni. Il permet de ranger en sécurité le Radian Raptor, tout en laissant encore la place nécessaire pour une caméra CMOS et d’autres petites pièces.

Vivez un nouveau chapitre de l’astrophotographie et optimisez votre équipement en lui ajoutant le Radian Raptor** !

(**disponible à partir de mi-novembre 2020 dans notre Astroshop !)

CEM70 avec iGuider – la dernière innovation d‘iOptron

24.09.2020, Jan Ströher

L’entreprise américaine iOptron, qui avait déjà acquis une excellente réputation ces dernières années grâce à ses montures innovantes, performantes et stables, a mis sur le marché la CEM70 en avril de cette année, qui n’est autre que la digne héritière du modèle CEM60.

La nouvelle CEM70 a la même conception caractéristique des CEM éprouvées. « CEM » est l’acronyme de Center-Balanced Equatorial Mount. Ce design a l’avantage d’offrir un excellent rapport entre capacité de charge et poids réel de la monture. Dans le cas de la CEM70, ce rapport est de 2,3. La monture est donc en mesure de porter plus du double de son propre poids ! La CEM70 s’utilise ainsi en déplacement, mais elle peut également être installée dans un observatoire.

Les moteurs pas à pas et les entraînements par courroies crantées offrent une précision d’approche élevée en mode GoTo, mais surtout, une précision de suivi exceptionnelle avec une erreur périodique de moins de +/- 3,5 secondes d’angle ! Sans oublier l’agréable fonctionnement stable et silencieux, caractéristique des montures iOptron.

Tout comme la CEM25P ou la CEM60, le nouveau modèle a été spécialement conçu pour l’astrophotographie. La version avec autoguidage intégré (« iGuider ») vient couronner le tout ! En outre, les deux modèles de la CEM70 disposent d’une interface ST4, d’un GPS intégré, d’une mallette de transport résistante, de moteurs pas à pas silencieux, de la commande manuelle éprouvée Go2Nova, ainsi que de la platine double format, Vixen et Losmandy.

Avec un chargement maximal de 31 kg, la CEM70 peut accueillir tout un éventail de télescopes ainsi que l’équipement correspondant pour la photographie. Somme toute, la nouvelle monture CEM70 constitue un dispositif très mobile, doté d’un design bien pensé, de fonctions utiles et d’applications supplémentaires, capable de porter des instruments de plus grande masse en toute sécurité, de manière silencieuse et précise. Elle assurera toujours vos arrières en astrophotographie ! Retrouvez ces deux modèles dans notre Astroshop en cliquant sur ce lien.

Masque facial à fabriquer gratuitement à partir d’une imprimante 3D : instructions pour un masque fait maison

02.06.2020, Marcus Schenk

Le port du masque obligatoire dans les espaces publics fait désormais partie de notre quotidien à tous. C’est la raison pour laquelle nous avons conçu un tutoriel inédit à destination de tous les utilisateurs d’une imprimante 3D.

A partir de notre fichier d’impression 3D à télécharger gratuitement et de simples morceaux de tissu, vous pouvez fabriquez votre propre masque d’appoint en un tour de main.

Une fois le prototype imprimé, vous n’aurez besoin que de quelques minutes pour confectionner votre masque.

Die selbstgebastelte Mund- und Nasenmaske

Comment procéder ?

En temps normal, notre service de R&D met au point de nouveaux produits et télescopes pour la marque Omegon. Mais en cette époque de crise sanitaire, nous sommes amenés à nous réinventer. Nos spécialistes du développement ont donc créé un dispositif de fixation qui vous permet de concevoir un masque facial résistant à partir de tissu à usage ménager.

Mais comment s’y prendre ? Vous fixez deux des quatre pièces fabriquées avec l’imprimante 3D sur le bord du tissu. Même lorsque l’on tire dessus avec force, le papier ne se déchire pas et ne subit pas de déformation. Vous pouvez attacher un élastique sur les clips et vous voilà équipé d’un tout nouveau masque.

Manière de procéder :

  1. Cliquez sur Télécharger les fichiers Holders.stl et Top.stl et sauvegardez le fichier sur une carte compatible avec votre imprimante 3D.

Télécharger la pièce inférieure

Télécharger la pièce supérieure

  1. Placez 1x Holders.stl et 2x Top.stl dans l’espace de travail et lancez l’impression 3D
  2. Au bout de 3 heures, vous vous retrouvez avec les pièces suivantes :
Holder für die Mund- und Nasenmaske aus dem 3D-Drucker

Deux pièces inférieures avec leurs picots

Gegenstück für die Mund- und Nasenmaske aus dem 3D-Drucker

Une des deux pièces supérieures, à clipser dans la pièce inférieure avec le papier inséré.

 

 

Etapes à suivre pour l’assemblage du masque :

  1. Procurez-vous un mouchoir en papier ainsi que deux essuie-tout. Vérifiez la qualité de l’essuie-tout : il doit être suffisamment épais et dense pour ne pas se détremper. Disposez un essuie-tout devant vous et placez-en un second sur le premier en le faisant pivoter à 90°. Puis disposez le mouchoir en papier déplié au-dessus.

  1. Découpez les deux essuie-tout aux dimensions du mouchoir.
  2. Servez-vous des lignes du mouchoir pour former trois plis accordéon, afin de donner au masque sa future forme caractéristique. Pincez les extrémités du tissu (comme sur la photo) afin de former un pli vers le haut. Répétez l’opération pour les autres plis.

  1. Les plis doivent être ordonnés comme sur cette photo :

  1. Equipez-vous d’une perforatrice de bureau standard et poinçonnez le masque sur les côtés droit et gauche.

  1. Procurez-vous un élastique et découpez deux bandes d’environ 20 centimètres de long. Les pièces inférieures disposent d’un petit trou sur une des extrémités et d’une fente biseautée sur l’autre qui permettent d’attacher l’élastique. Nouez l’une des extrémités de l’élastique, faites passer l’autre extrémité dans le petit trou et tirez sur l’élastique jusqu’à ce qu’il soit bloqué par le nœud. Insérez le bout de l’élastique non noué dans la fente et serrez fermement. Faites de même avec l’autre élastique.
  2. Placez ensuite le masque pré-perforé dans les picots des pièces inférieures prévus à cet effet et fixez le masque avec les pièces supérieures. Appuyez fermement sur l’ensemble, en faisant rentrer les picots dans les couches de papier par pression.

 

  1. Votre masque est prêt ! Vous pouvez le porter comme indiqué sur la photo.

N’oubliez pas qu’il ne s’agit que d’un masque d’appoint et que vous devez remplacer le papier après utilisation. Vous pouvez néanmoins réutiliser les pièces en plastique que vous avez réalisées avec votre imprimante 3D.

Remarque : ces masques sont destinés à réduire le risque de contamination de l’environnement extérieur par projection de gouttelettes. Il ne s’agit pas d’un dispositif médical au sens de la Loi allemande sur les dispositifs médicaux (MPG) ni d’un équipement de protection individuelle (EPI).

Bonne impression et bon bricolage.

Inauguration : Nouvelle salle d’exposition d’Astroshop à Varsovie

27.02.2020, Marcus Schenk

La Pologne est non seulement un pays qui regorge de culture et de paysages fantastiques à découvrir, mais offre dorénavant aussi des télescopes pour les observateurs du ciel. Une nouvelle filiale vient de naître à Varsovie et il est grand temps de fêter l’inauguration de sa salle d’exposition.

Grâce à Astroshop, les astronomes amateurs d’Europe centrale et orientale peuvent se lancer à la découverte de l’infini.

Unser neuer Showroom von außen.

Aspect extérieur de notre nouvelle salle d’exposition.

L’inauguration était un grand succès que nous avons célébré avec de nombreux visiteurs passionnés d’astronomie, des astrophotographes ambitionnés de l’univers, des férus d’astronomie polonais et des représentants du magazine spécialisé Astronomia Amatorska.

Photo : Damian Demendecki

Sur une surface d’exposition de 50 m², vous pouvez dès à présent évaluer et comparer environ 15 télescopes de différentes fabrications, de même qu’un grand nombre de jumelles et de monoculaires. Chez nous, vous êtes également entre de bonnes mains comme astrophotographe : Michał Bączek vous prodigue des conseils professionnels pour faire le bon choix et approfondit les performances de votre équipement avec vous.

Photo : Damian Demendecki

Un télescope Newton ou plutôt un télescope SC compact et léger à commande Goto ? Il suffit de jeter un œil en direct sur les différents télescopes pour identifier celui qui convient au mieux à vos souhaits. Parmi les nombreux instruments fascinants à découvrir, il convient de citer les télescopes Dobson de marque Taurus fabriqués en Pologne, une monture iOptron CEM25P, les jumelles d’observation des champs d’étoiles 2,1×42 et la mini-monture de voyage Omegon Minitrack LX3 si populaire.

Aménagement intérieur de notre nouvelle salle d’exposition.

Notre salle d’exposition vous offre l’opportunité unique de vous faire votre propre idée de nos télescopes et de parler de vos souhaits et observations en face à face. Rendez-nous visite, nous sommes impatients de faire votre connaissance.

Voici l’adresse exacte :
Astroshop.pl
Kruszewskiego 2, U1
04-086 Warszawa
Téléphone +48 22 120 23 43
email : service@astroshop.pl

Nous cherchons un Conseiller de langue française dans le domaine de l’astronomie amateur (h/f/n)

09.10.2019, Anita Maier

Grâce à nos clients, Astro-shop.fr ne cesse de croître et nous sommes à la recherche de nouveaux collaborateurs passionnés par l’astronomie amateur et qui souhaitent faire de leur loisirs un métier !

NOUS SOUHAITONS RENFORCER NOTRE SERVICE CLIENTÈLE DÉDIÉ AUX CLIENTS FRANCOPHONES.

 

C’est pourquoi nous cherchons un :

Conseiller de langue française dans le domaine de l’astronomie amateur (h/f/n)

 

Vous conseillez les clients francophones pour l’achat de leur télescope et des accessoires. L’activité de conseil s’effectue par téléphone, par e-mail et sur place dans nos locaux d’exposition. Vous travaillez au sein d’une équipe de conseillers spécialisés et profitez d’un échange mutuel d’expériences et de connaissances.

 

Vos principales missions :
» Conseil technique des clients en matière de télescopes de tous types et de tous prix, des instruments d ‘initiation
jusqu’aux matériels haut de gamme
» Conseil par téléphone, e-mail et sur place dans nos locaux d’exposition
» Création d’offres individuelles et réalisation de ventes
» Proposition de solutions aux problèmes soulevés par les clients suite à la réception des articles
» Réponse aux questions des clients relatives à leur commande, par exemple la livraison ou le paiement
» Formation et échange d’expérience avec les autres conseillers technique
» Autres missions selon les centres d’intérêts et les capacités

 
Nous demandons :
» Expérience pratique approfondie en astronomie amateur. Une expérience pratique de l’astrophotographie
sera appréciée, ainsi qu’une expérience des instruments d ‘observatoire.
» Français courant, excellent niveau d’expression écrite comme orale
» Très bon niveau en anglais à l’oral comme à l ‘écrit. Un bon niveau en allemand sera un plus.
» Bonnes connaissances en matière d ‘ Internet et d ‘informatique, particulièrement Office
» Idéalement, de l’expérience dans la vente en magasin spécialisé ou/ et dans le domaine de l’astronomie amateur
ou en optique de loisir
» Orientation vers le client et capacité de conviction
» Capacité à travailler en équipe  
 

 

Nous proposons :
» Une culture d’entreprise particulière, au sein d’une équipe dynamique et ouverte
» Un poste aux missions variées, un travail indépendant et à responsabilité
» Rémunération selon profil


Lieu de travail :
» Eguilles, à proximité d ‘Aix-en-Provence

Si vous privilégiez le télétravail partiel, faites-nous en part.

 

Comment postuler :
Par email, avec CV, adressé à: jobs@nimax.de

Jumelles Spectator Sport de Bushnell dans le nouveau Trekking-Magazin

02.09.2019, Betty Lux

Dans l’édition de juin du Trekking-Magazin (magazine allemand), les amateurs d’activités outdoor trouveront leur bonheur. Le Marktcheck (l’équivalent de 50 millions de Consommateurs) présente des jumelles de différentes marques et catégories de prix, parmi lesquelles les jumelles Spectator Sport 8×25 de Bushnell.

La fascination de la nature vue dans tous ses détails

Qu’est-ce qui est important lorsque l’on fait l’achat de jumelles spécifiquement pour les randonnées, les voyages et les activités outdoor ? La réponse est simple : il faut que les jumelles soient légères. Lors d’une excursion de plusieurs heures, personne ne souhaite porter des jumelles lourdes autour du cou. Avec leurs tout juste 304 grammes (!), les jumelles Spectator Sport Permafocus 8×25 de Bushnell sont de véritables poids plume ! Quiconque en conclut que la qualité en souffre se trompe : comme à son habitude, Bushnell a, là encore, intégré à ces jumelles les toutes dernières innovations. Font partie de ces innovations les surfaces des lentilles traitées multi-couches, de la même façon que le remplissage d’azote qui protège contre la buée en cas de différences de température. Il n’est pas rare que ces différences de température se produisent lorsque l’on fait du trekking en montagne. Les randonneurs expérimentés le savent. Cerise sur le gâteau : le Permafocus (mise au point préréglée) intégré rend superflue la nécessité de procéder sans cesse à la mise au point, ceci pour que vous puissiez immédiatement profiter de chacun des précieux moments de votre excursion.

Jumelles Spectator Sport 8×25 Permafocus de Bushnell

Les jumelles Spectator Sport de Bushnell avec Permafocus existent également dans d’autres grossissements et d’autres diamètres de lentilles frontales. Vous trouverez ici toutes les jumelles que nous conseillons pour le voyage ou pour la randonnée. Saisissez les avantages de notre large assortiment, avec nos nombreux appareils en stock. Vous y trouverez vos nouvelles jumelles de trekking.

29e Nuits des étoiles au phare de la Couronne

05.08.2019, Sandra Eguay

Vendredi 2 août 2019 se sont déroulées les 29e nuits des étoiles au phare de la Couronne. A l’instar de nombreux autres lieux en France qui ont été le théâtre d’observations ouvertes au grand public du 2 au 4 août. Nous étions présents avec un Dobson Taurus 300 PP (visible ici), une lunette solaire Lunt 60 BF1200 PT et un C8 Edge sur AZEQ6. La qualité optique de très haut niveau du Taurus a été particulièrement appréciée, y compris par les plus néophytes des observateurs.

Le vent marin ayant bien dégagé le ciel, le public à pu profiter de très belles observations : Jupiter, Saturne, mais aussi des objets moins connus du grand public comme la nébuleuse M17 ou l’amas globulaire M22. L’événement a rassemblé au moins 3500 visiteurs ! Merci à vous toutes et tous qui vous êtes déplacés pour partager notre passion !
Quelques images de cette soirée intense :

Panorama du phare de la Couronne au crépuscule

Panorama du phare de la Couronne au crépuscule

A noter les nuages sombres à l’horizon – ce sont les fumées liées à l’incendie de Générac, dans le Gard. Un pilote de tracker s’est d’ailleurs écrasé avec son appareil durant la lutte contre cet incendie. Une pensée pour les pompiers qui doivent chaque année faire face à ce type d’urgences…La garrigue et la forêt du Sud sont très sensibles au feu à cette saison. Amis visiteurs, prenez-en soin en évitant de jeter les mégots dans les broussailles, ou tout ce qui pourrait provoquer un incendie (une bouteille en verre…)

Un public nombreux et enthousiaste pour la 29e nuit des étoiles à La Couronne !

Un public nombreux et enthousiaste pour la 29e nuit des étoiles à La Couronne !

 

La Voie Lactée et le phare vers 2 heures

La Voie Lactée et le phare vers 2 heures

Nous tenions particulièrement à remercier l’Astro Club M13 de Martigues pour l’organisation de cette soirée mémorable !

Photographies :
Panorama et sémaphore : Sandra Eguay – Nikon D5200, Sigma 8-16 f/4,5-5,6 DC HSM sur trépied
Public : Laurent Maurel – Huawei P20
Traitements sous View NX2, Hugin et GIMP 2.9 : Sandra Eguay

07.05.2021
Nous proposons l'expedition mondiale
Monnaie
Service
Conseil
Contact
Universe2Go