Panier
vide

Accessoires pour télescopes Performances

Sous le titre « Performances », vous trouverez les caractéristiques techniques d’un accessoire.

Plus d'info :

  • Anti-blooming
    Empêche la lumière de déborder dans un pixel voisin en cas de surexposition. Si la lumière d’une étoile s’étendait à un autre pixel, une pointe verticale pourrait se former sur l’image.
  • Autoguidage
    Caméra qui assure le contrôle de suivi automatique via l’exposition et qui corrige d’elle-même.
  • Bague de blocage
    Le serrage annulaire bloque le coulant sur toute la surface et le protège contre tout endommagement.
  • Bruit de lecture
    Chaque caméra CCD a tendance à émettre un bruit d’image, perturbation de l’image apparaissant sous la forme d’un grain inesthétique sur l’image. Le tout prend de l’importance surtout face aux longs temps d’exposition. Outre le bruit général, il y a également un bruit provoqué par le processus de lecture de l’image : le bruit de lecture.
  • Caméra couleur
    Les caméras couleur conduisent rapidement au résultat et les caméras en noir et blanc saisissent plus de détails.
  • Capacité de charge
    Les accessoires peuvent être sollicités jusqu’à une certaine masse pour laquelle ils gardent une résistance mécanique suffisante et restent fonctionnels.
  • Champ de vision apparent
    Il s’agit de l’angle d’ouverture d’un oculaire. Également appelé champ de vision apparent.
  • Charge utile max.
    Pour l’observation, le poids du tube ne doit pas être supérieur à la charge utile max. de la monture. Pour une combinaison photographique stable entre tube et monture, il est judicieux de veiller aussi à la longueur du tube et à la dimension et, le cas échéant, de rester en-dessous de la charge utile max., car il faut prendre en compte l’effet de levier exercé sur la monture.
  • Contrepoids
    L’indication du poids total ne prend pas en compte les contrepoids, car la masse nécessaire est fonction de l’optique utilisée.
  • Convient pour ... (1)
    Indique l'article pour lequel l’accessoire convient.
  • Courant d’obscurité
    Chaque pixel libère des électrons qui seront alors éclairés par des photons ou pas. Chaque capteur CCD génère une certaine énergie thermique et, ainsi, un signal qui s’amplifie. Dès que l’image du capteur CCD est lue, on voit une image brouillée.
  • Diamètre axe AD
    Le diamètre de l’axe d’ascension droite est essentiel pour la capacité de charge d’une monture.
  • Dégagement oculaire
    Distance par rapport au cristallin, à laquelle on peut encore voir tout le champ de vision de l’oculaire. Pour une observation détendue, de grandes distances sont recommandées.
  • Efficacité quantique à 500 nm (plage verte)
    L’efficacité quantique décrit le pourcentage de photons incidents sur une puce, qui génèrent de l’énergie sous la forme d’électrons. Concrètement, ceci indique l’efficacité d’une capteur par rapport à un film chimique, par exemple. Leur efficacité quantique était par ailleurs de 5 % environ. Ainsi, un capteur CCD d’aujourd’hui peut obtenir plus d’informations en moins de temps.
  • Filetage filtre
    On entend par filetage filtre un filetage fin dans lequel peuvent être vissés des filtres astronomique de 1,25" ou 2".
  • Focale
    Plus la focale d’un oculaire est petite, plus important sera le grossissement en liaison avec un télescope.
  • Format d’image
    Le format d’image décrit le type de fichier dans lequel l’image prise peut être enregistrée.
  • Full Well Capacity (puits de potentiel maximal)
    La Full Well Capacity indique le nombre d’électrons qu’un pixel peut stocker. Plus le capteur est grand et plus il est sensible à la lumière, plus il peut stocker d’électrons. Mais qu’est-ce que cela signifie ? Le bruit diminue face à une grande profondeur du puits de potentiel et l’aptitude à présenter en même temps des objets clairs et des objets sombres augmente.
  • Images par seconde
    Cette caméra fait non pas une image mais un certain nombre d’images par seconde. On utilise souvent l’abréviation anglaise « fps » (frames per second) pour indiquer cette valeur. Un grand nombre d’images vous offre l’avantage de « figer » l’image et la turbulence atmosphérique et d’obtenir ainsi « concrètement », plus tard, une image parfaite.
  • Interfaces
    L’interface est le type de connexion ou le type de câble entre appareil (p. ex. caméra) et ordinateur, p. ex. USB, RS232, Firewire ou Vidéo analogique.
  • Logiciel (1)
  • Longueur optique
    Longueur optiquement efficace du composant.
  • Matrice de Bayer
    Capteur photographique constitué de filtres colorés, 50 % verts, 25 % bleus et 25 % rouges. Il en résulte une image. De la même façon que l’œil humain, c’est dans le vert que ce capteur a la plus grande sensibilité.
  • Mégapixels
    Indique le nombre total de pixels. La valeur précise permet de comparer la résolution de différentes caméras.
  • Posture d’observation
    Position dans laquelle un observateur regarde dans le télescope ou l’accessoire. La posture d’observation se situe la plus souvent à 90°, 45° ou en ligne droite.
  • Profondeur de couleur en bit
    La profondeur de bit est également appelée plage dynamique d’un capteur. Combien une image comporte de bits signifie également combien de niveaux de gris différents peuvent être présentés. La profondeur de l’information d’image en dépend directement. Dans une image ayant été stockée avec 1 bit de profondeur d’image, on ne détecte que des points noirs et des points blancs. Dans ce cas, on ne peut difficilement parler d’une image correcte. De nombreux détails perçus par l’œil nu manquent encore. 16 bits signifie une présentation de plus de 65 000 niveaux de gris.
  • Raccord (autre extrémité) (1)
    On monte des oculaires, adaptateurs de caméras ou autres accessoires à l’extrémité, côté accessoires.
  • Raccord (côté appareil photo)
    Raccord ou filetage qui se trouve directement sur l’appareil photo. Cette indication vous dit si l’appareil photo est déjà adapté à votre télescope ou si un adapteur est nécessaire.
  • Raccordement (côté télescope) (2)
    Indique le raccordement ou filetage de raccordement du produit du côté tourné vers le télescope. À ces fins, la même dimension d’adaptateur doit toujours être présente sur le télescope.
  • Rapport d’ouverture
    On entend ici le rapport d’ouverture optimal de l’optique du télescope, pour cet appareil photo.
  • Refroidissement
    Pour les longues expositions, de nombreuses caméras CCD sont refroidies pour réduire le bruit thermique et obtenir une plus grande qualité d’image. Pour les caméras CCD, on distingue surtout trois variantes : - pas de refroidissement - refroidissement passif via des ailettes de refroidissement - refroidissement actif (p. ex. par ventilateur et élément à effet Peltier)
  • Refroidissement actif
    Un refroidissement actif évacue la chaleur de la caméra générée thermoélectriquement. Il est généralement assuré par un ventilateur et/ou un élément à effet Peltier. En revanche, les caméras planétaires n’ont souvent pas de refroidissement actif, celui-ci n’étant pas nécessaire en raison de temps d’exposition plus courts.
  • Réflexion de surface
    Quantité de lumière qui, après qu’elle ait atteint la surface optique, est encore réfléchie.
  • Résolution photo
    On entend par résolution d’un capteur le nombre total de pixels. Pour les caméras numériques, elle est le plus souvent indiquée en mégapixels. Mais, plus précisément, l’indication verticale et horizontale des différents pixels apparaît sous la forme 2048x2048, par exemple.
  • Taille de capteur
    La taille du capteur est définie par ses dimensions extérieures. Plus le capteur est grand, plus grand sera le champ de vision obtenu.
  • Taille en pixels
    Indique la longueur des côtés en pixels, le plus souvent carrés, dont un capteur de caméra est composé.
  • Temps d’exposition max.
    Temps d’exposition maximum, en minutes, qui est possible avec cette caméra.
  • Temps d’exposition min.
    Temps d’exposition minimum, en secondes, qui est possible avec cette caméra.
  • Température de service
    La plage de températures extérieures à laquelle l’instrument fonctionne de façon optimale.
  • Traitement de l’optique
    Les surfaces optiques subissent des traitements multicouches. À citer en particulier les couches antireflet, pour diminuer les réflexions, et les couches diélectriques, pour les augmenter.
  • Transmission
    Pourcentage de lumière résiduelle qui arrive à l’œil.
  • Type (17)
    Donne une description plus précise du type d’accessoire.
  • Type d'équipement (2)
    Précise le type d'équipement comme, p. ex., caméra CCD, reflex mono-objectif ou Webcam et caméra planétaire.
  • Type de capteur
    Indique le type et la construction de la puce.
  • 20.09.2020
    Nous proposons l'expedition mondiale
    Monnaie
    Service
    Conseil
    Contact
    Universe2Go